Toutes les archives de la catégorie ‘Accompagnement’

Houmous traditionnel au tahini

jeudi 26 mars 2015

Le houmous, c’est une crème de pois chiches que vous avez peut-être déjà dégustée sous forme de mezze lors d’un repas libanais. Il est généralement servi avec un pain plat, type pita. Ce n’est pas la première fois que je prépare du houmous maison. Je l’ai déjà revisité en une version à la betterave et même aux haricots blancs (bon, ok… là, ce n’est plus vraiment un « houmous »). Cette fois-ci, j’ai laissé au placard ma conserve de pois chiches et me suis tournée vers mon sachet de pois chiches crus. Pas de recette express, donc. Non. Ici, c’est long, et c’est d’autant plus bon !
Bien digérer les pois chiches
Les pois chiches sont mis à tremper pendant au moins une nuit. Durant leur trempage, les pois absorbent leur poids en eau. La production d’enzymes précédant la germination est également activée, ce qui permet au pois de gagner en digestibilité. Grâce au trempage, la cuisson des pois chiches se retrouve considérablement raccourcie : comptez une heure de mijotage à feu très doux contre 2 ou 3 heures (!) si vous ne trempez pas vos pois. J’ai cuit mes pois chiches avec un morceau d’algue kombu, qui est réputée pour faciliter la digestion des pois chiches et des légumineuses en général. Enfin, j’ai « épluché » tous mes pois chiches après cuisson pour encore mieux les digérer. Difficile de faire plus digeste que le houmous traditionnel au tahini que je vous propose ici, d’autant que le jus de citron qu’il contient a lui aussi une action positive sur la digestion !
Du calcium et des protéines végétales
Cette recette est intéressante d’un point de vue nutritionnel : le houmous, tout comme le tahini, est une importante source de protéines végétales. La crème de sésame est bien pourvue en calcium, phosphore, magnésium et acides gras insaturés. Son goût typé donne tout son caractère au houmous. Alors, on goûte ?

Houmous traditionnel au tahini © Cookismo.fr

(suite…)

Sauce cacahuète pour rouleaux de printemps

mardi 24 mars 2015

Les rouleaux de printemps, à la maison, on adore… Et on les aime encore plus depuis qu’on a découvert cette sauce cacahuète, terriblement savoureuse. Je prépare cette sauce pour rouleaux de printemps avec des cacahuètes achetées fraîches, c’est à dire encore enfermée dans leur en cosse. Je les décortique avant de les dorer à la poêle, pour exalter leur saveur. Surtout, N’UTILISEZ PAS (c’est un ordre ? oui, c’est un ordre ! ;-) de cacahuètes apéritives salées pour réaliser cette sauce pour rouleaux de printemps, mais uniquement de « vraies » cacahuètes fraîchement décortiquées, bien plus intéressantes d’un point de vue nutritionnel et gustatif. Il vous reste de la sauce cacahuète pour rouleaux de printemps ? Utilisez-la comme dip pour vos bâtonnets de crudités ou bien détendez-la avec un peu d’eau pour assaisonner vos salades composées.

Sauce cacahuète pour rouleaux de printemps

(suite…)

Brocolis sauce crémeuse au sésame et citron

mardi 17 mars 2015

Le brocoli ne vous fait pas rêver ? Deux options :  soit vous êtes sujet à une phobie du chou (cf. : Monsieur Cookismo), soit avez été traumatisé par les erzatz de brocolis trop cuits de la cantine, à la saveur soufrée, très… beurk. Les brocolis, je les aime al denterôtis avec de l’ail, en velouté ou encore sautés au wok avec d’autres légumes. Encore un peu croquants, ils nous comptent fleurette ! Dans cette recette, je cuis mon brocoli à la vapeur pour préserver ses nombreuses vitamines (C, K, B2, B9 pour ne citer que les plus abondantes) et les sers avec une sauce à la purée de sésame ou « tahini » et au citron. Le tahini donne sa délicieuse saveur au houmous libanais, un mezze à base de pois chiches. Je me suis inspirée de la recette du blog Serial Cooker, à base de purée d’amande, pour réaliser cette sauce crémeuse au sésame et citron. Elle peut également être proposée comme dip apéritif, dans lequel vous pourrez venir tremper vos fleurettes de chou-fleur ou de brocoli juste blanchies, vos bâtonnets de carottes, etc.

Brocolis cuits vapeur, sauce tahini-citron

(suite…)

Sauce au miso blanc (pour légumes sautés)

lundi 16 février 2015

Le miso un ingrédient incontournable de la cuisine japonaise (et de mon frigo). Il s’agit d’une pâte souple qui résulte de la fermentation de graines de soja, de riz (sans gluten) ou d’orge. C’est un produit très riche en vitamines C et B12 ainsi qu’en minéraux (cuivre, manganèse, zinc). Il est également bien pourvu en protéines. J’utilise pour cette recette du miso « blanc » de riz, de couleur jaune pâte, à la saveur douce. Le miso se conserve très bien au réfrigérateur après ouverture. Je garde plusieurs mois dans un pot hermétique, et me sers au fur et à mesure de mes besoins. Je l’utilise pour préparer ma soupe miso shiro, mon poulet au miso, assaisonner mes steaks veggie… et depuis  peu, pour réaliser cette recette de sauce au miso toute simple. La teneur en sel du miso est élévée. Utilisez-le avec parcimonie et goûtez toujours vos préparations avant d’y ajouter une nouvelle cuillerée de ce condiment japonais.

Sauce au miso blanc pour poêlée de légumes

(suite…)

Salade d’aubergine saveur gingembre et ciboulette

jeudi 6 novembre 2014

L’aubergine ? Une vraie pompe à huile, si l’on ne prend pas quelques précautions avant de la cuisiner. Il existe des astuces pour éviter que ce charmant légume ne se transforme en éponge grasse, pas franchement digeste. La cuisson vapeur en fait partie. Dans cette recette de salade d’aubergine au gingembre et à la ciboulette inspirée par Leti du blog Piment oiseau, je fais dégorger mes légumes en les saupoudrant de sel fin, avant de les enfermer dans ma cocotte pour un bain de vapeur. Résultat : des aubergines ultra moelleuses et non grasses. La seule matière grasse est apportée par l’huile parfumée à la ciboulette, dont la quantité est limitée. Parfumée avec une sauce au gingembre, cette salade d’aubergine « à la vietnamienne » douce et moelleuse, est une révélation. Goûtez !

Salade d'aubergine à la vietnamienne façon Piment Oiseau

(suite…)

Mayonnaise vegan à l’açaï

mardi 7 octobre 2014

La mayonnaise maison se compose essentiellement de jaunes d’oeufs et d’huile, le tout relevé d’une pointe de moutarde ou de vinaigre. Délicieuse, certes – nos papilles sont conditionnées pour aimer ce qui est gras -, mais pas très intéressante d’un point de vue nutritionnel. La mayonnaise que je vous propose ici est végétale. Cela signifie qu’elle ne comporte aucun ingrédient d’origine animale. Elle est issue du livre « Les super aliments santé » (éd. Larousse). Sa pépite nutritive ? L‘açaï. Une petite baie originaire du Brésil, riche en polyphénols et vitamine C. Elle confère une jolie couleur violette à cette mayonnaise vegan. Je l’ai dégustée avec des frites de patates douces cuites au four (voir la recette plus bas). Une association « color block » à proposer à l’apéritif ou bien en entrée. J’ai utilisé le reste de ma mayonnaise végétale (sans oeuf) pour réaliser une recette de céleri remoulade, végétal, lui aussi.

Mayonnaise végétale (sans oeuf) à l'açaÏ

(suite…)

Légumes rôtis au four

jeudi 25 septembre 2014

Une recette toute simple trouvée dans le hors série estival du magazine Régal. Je l’ai déclinée avec les légumes que j’avais dans le frigo. Pas de courge, donc, mais de la patate douce, des carottes, des petites betteraves… Cette recette de légumes rôtis au four se décline au fil des saisons, en fonction de ce qu’offre Dame Nature.

Légumes de saison rôtis au four

(suite…)

Blinis sans gluten (spécial brunch)

mardi 26 août 2014

Les blinis sont de petites crêpes d’origine russe, habituellement savourées chez nous avec du saumon fumé, des oeufs de poisson, du tamara, etc. durant les fêtes de fin d’année. J’ai réalisé cette recette de blinis sans gluten à l’occasion d’un brunch dominical, d’après une recette issue du livre Cuisiner sans gluten (éd. Larousse, collection Saveurs & Bien-être). Nous les avons tartinés d’un peu de beurre doux et savouré avec des tranches de saumon fumé sauvage. Un régal.

Blinis sans gluten maison

(suite…)

Brocolis rôtis à l’ail et au parmesan

lundi 18 août 2014

Les brocolis, je les cuis généralement à la vapeur plutôt qu’à l’anglaise (eau bouillante), pour conserver un maximum de vitamines de ce légume. Je suis tombée sur ce nouveau mode de cuisson – le brocoli rôti – sur le blog Mamabalance. Une savoureuse découverte. Le brocoli cuit au four reste fondant à l’intérieur et légèrement croquant à l’extérieur. Et avec ce petit goût d’ail grillé… Un délice. Une idée d’accompagnement facile à réaliser, que j’ai réalisé avec des brocolis surgelés.

Brocolis rôties à l'ail et au parmesan

(suite…)

Salade de courgettes au pesto d’amandes

mercredi 6 août 2014

Les courgettes, je les aime farcies, en velouté, en poêlée ou encore façon tagliatelles. Je les déguste aussi crues, lorsqu’elles sont petites et bio, pour pouvoir profiter de leur chair croquante et des vitamines que contiennent la peau des légumes. Les courgettes sont assez fades par nature et ont besoin d’être assaisonnées. J’ai opté ici pour une salade de courgettes au pesto d’amande, dont il existe de nombreuses versions sur la blogosphère. Je n’apprécie pas particulièrement le goût de l’ail cru. Pour qu’elle soit moins prononcée, j’ai fait blanchir ma gousse d’ail coupée en deux pendant une minute avant de la presser. Si vous en avez sous la main, ajoutez une cuillerée de pâte à pistache dans votre pesto d’amandes. Sa saveur forme un beau mariage avec la courgette.

Salade de courgettes au pesto d'amandes

(suite…)