Toutes les archives de la catégorie ‘Focus produit’

Comment cuire une courge spaghetti ?

jeudi 3 mars 2016

Alors voilà. Vous êtes rentrés du marché avec une courge jaune-orangée en forme de ballon de rugby sous le bras (ou dans le panier). Son petit nom de courge spaghetti vous a inspiré mais vous n’avez aucune idée de la façon dont cette cucurbitacée va finir dans votre estomac. On vous a promis des spaghetti. Vous allez en avoir. Mais primo, il va falloir cuire cette courge qui cache bien son jeu ↘

Courge spaghetti entière

(suite…)

Faire son kasha maison, c’est facile !

vendredi 24 octobre 2014

Avant de se lancer dans la préparation du kasha maison, faisons les présentations.

Qu’est-ce que le kasha (ou la kacha) ?

Le kasha est le nom donné aux graines de sarrasin décortiquées et grillées. En Russie, la kacha (mot féminin, écrit avec un « c » et non un « s ») désigne une bouillie préparée avec des céréales ou bien des graines de sarrasin (≠ céréale). En Pologne, la kacha prend la forme d’un porridge à base d’orge, d’oeufs et de crème aigre.

kasha maison

(suite…)

Gragnano : une histoire de bonnes pâtes

samedi 20 septembre 2014

Au pays des carbonara, seule la ville de Gragnano, en Campanie, bénéficie du titre officiel de Città della pasta. Les yeux rivés sur le golfe de Naples, une poignée d’entreprises familiales y produit une pâte à la semoule de blé dur, de qualité supérieure. Fière de son savoir-faire, l’entreprise centenaire Di Martino a ouvert ses portes et levé le voile sur son trésor local, protégé depuis 2012 par une indication géographique (IGP). Recette du succès, en cinq étapes.

Pâtes IGP de Gragnano

1 – Valorisation du terroir
La semoule de blé dur utilisée pour réaliser les pâtes IGP provient d’exploitations situées dans un périmètre de 100 km maximum autour de Gragnano.

Situation de Gragnano

2 – Richesse gluténique
La semoule de blé dur IGP présente un taux de protéines supérieur de 10 à 13% à celui du blé dur italien moyen. Les paste di Gragnano disposent ainsi d’une très bonne tenue à la cuisson., mais ne peuvent être consommées par les personnes sensibles au gluten.

Penne di gragnano

(suite…)

Mozzarella di bufala : pourquoi est-elle meilleure que celle de vache ?

vendredi 19 septembre 2014

Les Italiens ont une expression pour désigner la mozzarella di bufala : « O è cosi, o non è ». Ce qui signifie en substance que sans lait de bufflonne, la mozzarella n’existe pas. Point, à la ligne. Quiconque a déjà dégusté une mozzarella di bufala – tendre, savoureuse, crémeuse… – peut comprendre qu’elle n’est pas comparable à une « mozza » au lait de vache. Celle-ci paraît bien insipide en comparaison de la royale bufala.
J’ai véritablement découvert la mozza de bufflonne lors d’un séjour à Rome, au printemps 2012, lors d’une dégustation chez Obika mozza. Une révélation. De retour à Paris, j’ai foncé chez Mmmozza pour retrouver la « vraie » mozzarella, telle que je l’avais savourée sous le soleil d’Italie. Dans cette petite fromagerie parisienne, j’ai également fait une autre savoureuse découverte : la burrata, à qui j’ai consacré un article sur mon site.

mozza-e-cosi-o-non-e.pjg

Pourquoi la mozzarella di bufala est-elle si goûteuse ?
La mozzarella di bufala est réalisée avec un lait particulier, celui de bufflonne. Moins riche en lactose et cholestérol, il est plus digeste que le lait de vache. Sa teneur en calcium, protéines et minéraux est également plus élevée. Cette différence se mesure lors de la transformation du lait de bufflonne en mozzarella. Un litre de latte di bufala permet d’obtenir une mozarella de 270 g, là où un litre de lait de vache ne permet d’obtenir que 110 g de fromage.

Boules de mozzarella di bufala

(suite…)

7 choses (surprenantes) à savoir sur la tomate pelée en boîte

mardi 16 septembre 2014

Saviez-vous que…

• La vraie pizza napolitaine est réalisée avec de la tomate pelée

Pour avoir droit au label pizza napolitana vera (vraie pizza napolitaine), les pizzaïolos napolitains doivent préparer la sauce de leur pizza avec des tomates fraîches (si la saison le permet) ou des tomates italiennes pelées en boîte. Ni coulis, ni concassé de tomates ne permet d’obtenir cette appellation.

Préparation d'une vraie pizza napolitaine

(suite…)

Le strip-tease de la tomate italienne

lundi 15 septembre 2014

La tomate italienne se met à nue, pour nous régaler durant l’hiver. Sa période de transformation est courte. Elle se déroule de la fin août à début octobre, lorsque les plans cultivés en pleine terre arrivent à maturité. Grâce à l’ANICAV – Association nationale des industriels de la conserve alimentaire végétale -, Cookismo a pu se rendre sur le site de Calispa à Castel San Giorgio (région de Naples), pour assister à la mise en boîte de la tomate italienne pelée. Reportage photo.

[Cliquez sur la première vignette pour visualiser le diaporama]

Le saviez-vous ? L’industriel italien Francesco Cirio a lancé la production de tomates en conserve à grande échelle à Turin, dans les années 1860. Il a d’abord appliqué la technique de l’appertisation – développée par le Français Nicolas Appert – aux petits pois, avant de l’étendre aux tomates italiennes.

J’ai infusé mon thé pendant 8 heures. Résultat… surprenant !

mardi 29 juillet 2014

Un thé intense, aux notes végétales, sans la moindre amertume, au bout de 8 heures d’infusion (volontaire). J’ai réussi ce tour de magie avec un sachet de thé glacé « Sencha Yamato » de la Maison de thé George Cannon. Alors que j’étais d’abord dubitative sur ce nouveau produit, je suis désormais séduite. Explications.

Thé glacé Sencha Yamato de George Cannon

Un sachet pour thés glacés : quel intérêt ?

Autant utiliser du thé en vrac, c’est plus économique !
dixit Cookismo, avant le test produit.

Cela peut être vrai pour les thés verts ou noirs parfumés ordinaires – mais de bonne qualité -, qui n’ont besoin qu’une demi-heure à une heure d’infusion dans de l’eau à température ambiante avant d’être placés au réfrigérateur.
En revanche, pour les thés d’origines comme le Sencha Yamato, dont les arômes se développent au terme d’une longue infusion (à température ambiante), disposer d’un sachet spécial prend du sens. Pourquoi ?

J’ai fait un test comparatif.
Le résultat est surprenant.

(suite…)

Menthe : des recettes 100% fraîches

mardi 22 juillet 2014

La menthe rafraîchit, relaxe, facilite la digestionnous aide à conserver une haleine fraîche. Autant de bonnes raisons de consommer et cuisiner cette plante aromatique aux mille (ou presque) vertus.

Menthe verte ou menthe poivrée ?

La menthe verte, aux feuilles arrondies, possède une saveur douce. Elle parfume le thé marocain, les salades de fruits, le mojito, etc. La menthe poivrée, aux feuilles pointues, est plus forte et légèrement camphrée. Elle agrémente principalement les farces cuites (agneau à la menthe, etc.). La menthe est une plante vivace. Mieux vaut la cultiver en pot : plantée en pleine terre, elle s’étend rapidement dans le jardin.

feuille_de_menthe_inoteb_flicker_440

Comment utiliser la menthe fraîche ?

Recettes froides ou chaudes, à boire ou à manger, sucrées et/ou salées… Retrouvez ci-dessous mes idées de recettes à base de menthe fraîche.

• Recettes de boissons rafraîchissantes à la menthe

La menthe est composée de menthol. Ces molécules – dont les récepteurs sont les mêmes que ceux du froid pour nos papilles –  apportent de la fraîcheur aux recettes et boissons, qu’elles soient servies glacées ou brûlantes. Une tasse de thé à la menthe berbère, siroté bien chaud, augmente légèrement la température de notre corps et permet de mieux supporter la chaleur ambiante. Ce n’est pas pour rien que ce thé est consommé par les nomades, en plein désert.

(suite…)

Tomates farcies : mes recettes faciles et originales

mercredi 16 juillet 2014

Juteuses et gorgées de soleil, les tomates farcies sont un concentré d’été. Vous ne verrez jamais de tomate farcie dans mon assiette en plein hiver. J’attends (im)patiemment que ces beaux légumes-fruits reprennent des couleurs et du goût pour les cuisiner. Tomates farcies au riz, à la chair à saucisse, au boeuf, au poulet, tomates farcies végétariennes… Les variantes sont nombreuses. Les tomates farcies se cuisent au four et sont également délicieuses réchauffées. Autant en préparer une belle quantité.  Retrouvez sur cette page l’ensemble de mes recettes de tomates farcies, faciles et originales, à préparer tout au long de l’été :

• Les tomates farcies froides (entrée)

Tomates farcies au surimi et au concombre Tomates au guacamole et aux crevettes
Tomates farcies
au concombre & surimi
Tomates farcies
au guacamole & aux crevettes

(suite…)

Sarrasin : lumière sur le blé noir

lundi 31 mars 2014

De la farine de sarrasin bretonne aux nouilles soba japonaises en passant par le kasha, Cookismo présente les différents visages de cette graine cuisinée de par le monde.

Les déclinaisons du sarrasinSarrasin, qui es-tu ?
Connu sous le nom de « blé noir », le sarrasin n’est pourtant pas une graminée (céréale). Il s’agit d’un petit fruit de couleur gris noir, appartenant à la famille des polygonacée. Il est ainsi plus proche de la rhubarbe ou de l’oseille que du blé. Le sarrasin est riche protéines, vitamines B, nutriments et bien pourvu en fibres. Il est exempt de gluten et peut ainsi être consommé par les malades cœliaques.

(suite…)