Toutes les archives de la catégorie ‘Bûches et roulés’

Bûche aux marrons {sans gluten, sans lactose}

dimanche 20 décembre 2015

La voici, la voilà, ma bûche de Noël sans gluten version 2015 ! Cette année, je l’ai garnie d’une crème de marrons à la vanille maison et glacée avec le glaçage super brillant au chocolat que j’avais utilisé pour ma bûche sans gluten poire-amande de l’an dernier. Cette bûche est également sans beurre (remplacé par de la purée d’amande) et sans lait/crème (remplacés par leurs équivalents végétaux). Pour une version sans oeuf, je vous invite à jeter un oeil à ma bûche de Noël au chocolat végétalienne.

Une bûche de Noël maison moins sucrée
Je n’ai pas utilisé de crème de marrons toute prête dans cette recette de bûche de Noël, pour la simple raison qu’elle est bien trop sucrée (60% de sucre, gloups). J’ai préféré préparer ma propre purée de marrons avec des châtaignes surgelées nature. On peut aussi utiliser celles vendues sous vide, mais surtout pas celles conservées dans un jus. Elles ne conviennent pas pour la pâtisserie. Pour abaisser un peu l’index glycémique (IG) de cette bûche, on peut remplacer le sucre de canne (IG 70) par du sucre de fleur de coco (IG 25), dont la saveur ne dénaturera pas la bûche. Le miel d’acacia utilisé pour sucrer la purée de châtaigne est intéressant aussi, car il impacte moins la glycémie que le sucre de table.

Glaçage ultra brillant au chocolat
J’ai testé la recette du glaçage au chocolat l’an dernier. Le résultat est bluffant, super brillant. Il forme une sorte de gaine autour de la bûche. Pour arriver à un tel résultat, il faut absolument l’utiliser à la bonne température. Trop chaud, le glaçage imbiberait la bûche. Trop froid, il formerait une couche épaisse et disgracieuse. Pour un glaçage fondant et un peu moins « technique », on peut opter pour une ganache toute simple, réalisée avec 200 g de chocolat noir – certifié sans gluten/lactose si nécessaire – et 10 cl de crème végétale) que l’on tartinera sur la bûche. Un voile de sucre glace avant de servir et le tour est joué. Moins bluffant, mais tout aussi bon.

Bûche sans gluten à préparer dès la veille
J’ai préparé cette bûche de Noël sans gluten en deux temps : la purée de châtaignes peut être cuisinée dès la veille et patienter au frigo jusqu’à ce que la génoise soit prête. Une fois glacée, cette bûche sans gluten peut patienter sans problème 24 heures au réfrigérateur, le glaçage la protégeant du dessèchement. Il ne restera plus qu’à la sortir 15-20 min avant de la déguster.

La photo d’Eugénie
Pour illustrer cette recette de bûche sans gluten, j’ai à nouveau travaillé avec la photographe Eugénie Sophie Berger, autour d’une mise en scène festive et épurée qui je l’espère, vous plaira autant qu’à moi. Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de belles et gourmandes fêtes de fin d’année !

Bûche de Noël sans gluten

Bûche de Noël sans gluten © Eugénie Sophie Berger Photographie

(suite…)

Bûche de Noël poire & amande {sans gluten, sans lactose}

samedi 20 décembre 2014

S’il fallait rédiger un communiqué pour vous convaincre de réaliser ma bûche de Noël sans gluten et sans produits laitiers, je vous parlerais de son biscuit aérien au délicat goût de châtaigne, de sa crème de poire veloutée à la saveur légère d’amande et de sirop d’érable, de son nappage gourmand au chocolat…
Cette bûche de Noël sans gluten ni lactose se prépare en quatre étapes : cuisson du biscuit, de la crème à la poire, roulage de la bûche puis glaçage. J’ai combiné plusieurs recettes pour parvenir à cette bûche : celle de mon lamala en version sans gluten, pour le biscuit moelleux. Pour la crème, je me suis inspirée d’une recette de crème végétale d’Ellen Frémont et pour le glaçage, de celui de la bûche chocolat-caramel d’Arnaud Lahrer déclinée en version sans lactose. Pas envie de glaçage au chocolat ? Optez pour un nappage « neutre », qui fera simplement briller cette bûche sans gluten.

Bûche de Noël sans gluten, sans lactose (poire-amande-chocolat)

(suite…)

Bûche de Noël chocolat-mangue (sans gluten, sans oeuf, sans lactose)

jeudi 11 décembre 2014

Composer son repas de Noël tourne vite au casse-tête lorsqu’on est intolérant au gluten, au lactose, aux oeufs… ou bien à tout cela à la fois. La recette de Bûche de Noël que je vous propose ici ne contient aucun de ces trois éléments. Ce qui ne l’empêche par d’être gourmande et festive (preuve : photo ci-dessous). L’ingrédient « magique » de cette recette – celui auquel cette bûche doit son incroyable texture – c’est… la courge butternut. Vous avez bien lu. J’ai réalisé mes « Dômes de Noël » avec de la courge. Rassurez-vous, je ne compte pas gâcher votre Réveillon. Le goût de la butternut passe totalement inaperçu dans cette recette. J’étais sans doute aussi dubitative que  vous lorsque j’ai lu la liste d’ingrédients de cette recette de bûche au chocolat sans gluten sur le blog CuisineSaine. En réalité, la purée de butternut permet simplement de texturer la crème chocolatée. Les 50 kcal aux 100 grammes et la richesse en fibres de la courge butternut sont bien plus intéressantes que la crème fouettée utilisée dans la recette de la bûche de Noël traditionnelle. Je présente ici ma bûche sans gluten en dômes individuels. En doublant les quantités, vous aurez assez de matière pour réaliser une bûche classique, dans un moule à cake en silicone (plus facile pour le démoulage). Au final, chaque portion contient moins de 200 kcal. Presque trop raisonnable pour un repas de Noël.

Bûche de Noël sans gluten, sans lait, sans oeuf (chocolat-mangue)

(suite…)

Bûche de Noël chocolat-caramel d’Arnaud Larher

mardi 20 décembre 2011

Lorsque je travaillais pour le Journaldesfemmes.com, en 2011, nous sommes allés prendre une leçon de bûche de Noël chez le chocolatier-pâtissier Arnaud Larher (lien vers la vidéo tout en bas de la recette). Nous avons réalisé une bûche chocolat-caramel à quatre mains. Le chef pâtissier, qui est également meilleur ouvrier de France (MOF), n’a pas été avare en conseils. Vous les retrouverez tout au long de la recette ci-dessous. Le résultat est vraiment bluffant : la bûche est belle, sa mousse est onctueuse, sa génoise moelleuse, son glaçage brillant… Cette recette, il est possible de la réussir à la maison, à condition de prendre son temps et d’avoir un thermomètre culinaire sous la main pour contrôler les températures de cuisson. La bûche de Noël chocolat-caramel peut être préparée la veille, et patienter tranquillement au frigo jusqu’au soir du réveillon.

{Téléchargez la recette avec images ou sans image}
Bûche de Noël chocolat-caramel d'Arnaud Lahrer

(suite…)