Toutes les archives de la catégorie ‘Gâteaux’

Gâteau vanille coco {sans gluten, vegan}

dimanche 11 décembre 2016

Sympa, le rendu, non ? J’ai repéré cette recette de gâteau vegan vanille coco sur le site d’Alpro, une marque spécialisée dans l’alimentation végétale.

Non, ceci n’est pas un post sponso : je n’achète pas (ou rarement) leurs produits, car je privilégie les crèmes et laits végétaux bio (Alpro n’est pas une marque bio).

C’est une recette de difficulté moyenne (traduction : on ne la prépare pas en regardant le dernier épisode de Castle), qui demande plus de temps de repos que de préparation. Alors on an-ti-cipe. Je l’ai préparée en soirée pour le lendemain midi.

Dessert vegan et sans gluten
Je cherchais un dessert sans gluten, frais et peu sucré, à servir à la fin d’un repas copieux entre copains (en hiver, on n’est pas très salade). J’ai préparé cet entremet végétal (épinglé depuis déjà quelques semaines sur ma page Pinterest) en adaptant un chouïa la recette originale. Le miroir au potimarron notamment.  J’ai aussi dosé précisément l’agar-agar à employer. Dans cette recette, on est au gramme près (j’insiste). Sinon gare à la texture plastifiée (hum) ou carrément… pflotch.

Pomme au spiralizer
Pour la déco, j’ai utilisé mon meilleur ami du moment spiralizer pour réaliser des rubans de pommes que j’ai trempés dans du jus de citron, pour éviter l’oxydation du fruit. Tout le monde a aimé, même le petit bonhomme de trois ans (youhouuu). Je referai cette recette, en utilisant d’autres fruits ou légumes pour réaliser le miroir, au gré des saisons. Pistache-coco-framboise, ça me tente bien aussi. 

Gâteau cooc-vanille (sans gluten, vegan)

(suite…)

Gâteau à la crème de marron {sans gluten, sans lactose}

vendredi 28 octobre 2016

Du sucre raffiné, du sirop de glucose… la crème de marron Faugier® n’est pas ce qu’il y a de mieux en matière de diététique, mais puisqu’il m’en restait une grosse boîte dans le placard, je me suis résolue à en faire un gâteau. Je préfère de manière générale utiliser de la purée de marrons nature, que je sucre ensuite à mon goût, avec du sirop d’érable, de coco ou du miel. La crème de châtaigne utilisée ici contient 60% de sucre, c’est à dire environ 300 g de sucre pour une boîte. C’est beaucoup. Du coup, je rattrape en utilisant du chocolat très noir, peu sucré et en ajoutant du cacao amer à ma recette de gâteau à la crème de marron. Le résultat n’en reste pas moins moelleux. Monsieur Cookismo a englouti deux belles parts d’affilée. Jamais trop de sucre pour lui.

Gâteau à la crème de marron et au chocolat (sans gluten)

(suite…)

Gâteau à la poêle aux fruits rouges {sans gluten}

lundi 6 juin 2016

Non, ceci n’est ni une crêpe épaisse, ni un pancake géant. C’est un gâteau, un vrai, avec la texture moelleuse et aéré qu’on lui connaît. Un gâteau cuit à la poêle. C’est économique, pratique, et ça évite d’avoir à allumer le four lorsqu’il fait déjà 30°C dans l’appart (bon, là, on en est loin, mais qui sait, cet été, peut-être ?). Une idée trouvée dans le dernier numéro de Vital Food (été 2016) et arrangé à ma sauce : j’ai troqué la farine et la fécule de maïs de la recette d’origine par de la farine de riz semi-complète et de l’arrow-root et ai utilisé du sucre bouleau (xylitol) qui me restait dans un pot plutôt que du sucre de canne. Le miel ou le sirop d’érable auraient été un autre compromis.

Gâteau sans four, gâteau toujours
Ma crainte, avec cette technique de cuisson, était d’obtenir un gâteau complètement cramé sur le dessous. J’avoue que sur ce premier essai, on était à la limite (fond brun, mais pas noir). D’où l’importance de cuire son gâteau sur le plus petit feu possible, quitte à rallonger sa durée de cuisson. Ici, 45 minutes ont été nécessaires, car j’ai utilisé des fruits congelés, qui ont refroidi la pâte. La recette originale indique 25 min. Le plus simple est encore de surveiller la cuisson de son gâteau à la poêle en soulevant le couvercle toutes les 10 min (5 min, sur la fin) et de la stopper dès que le dessus du gâteau est pris (on tâte avec le doigt). J’ai utilisé une poêle à revêtement anti-adhésif de 22 cm de large pour cuire mon gâteau. Le temps de cuisson peut être plus ou moins long selon le diamètre utilisé. En tout cas, j’adopte cette technique de cuisson pour cet été : gâteau à la poêle aux abricots et romarin, ça me tente bien !

Gâteau sans gluten cuit à la poêle

(suite…)

Gâteau au chocolat végétal {sans gluten}

mardi 26 avril 2016

Ce gâteau au chocolat sans gluten et 100% végétal (il ne contient ni oeuf, ni produits laitiers), je l’ai préparé pour mon goûter d’anniversaire, en plus de ma fournée de Cookies sans gluten châtaignes-chocolat-noisettes et de ma Tarte sans gluten amandes-framboises. La recette est très fortement inspirée du blog de Rose, qui s’est elle même inspirée de Zeromiette. J’adore ce jeu de piste inter-blogs. À vous de poursuivre la chaîne en arrangeant ce gâteau choco à votre guise : autres farines, purée de fruits, sucre naturel, lait végétal… Seul conseil : préparez ce gâteau le jour même et ne l’entreposez pas au réfrigérateur (ce que j’ai fait avec les restes…). Le glaçage fige et le gâteau a tendance à s’assécher, d’autant qu’il ne contient pas de matière grasse (si ce n’est celle présente dans le glaçage chocolat). Gardez-le dans une pièce fraîche, c’est parfait.

Glutenfree vegan chocolat cake

(suite…)

Gâteau au chocolat et kaki (sans gluten)

mercredi 4 février 2015

J’ai joué à cache-cache avec mes kakis… et ils ont failli gagner. Il faut dire qu’ils ont trouvé la bonne planque, dans ce gâteau au chocolat et quinoa sans gluten signé Anya Kassoff (livre Green). Ils s’étaient lovés dans la pâte dense et chocolatée de cette création peu ordinaire. Farine de sarrasin, flocons de quinoa, huile de coco… Des ingrédients qu’il n’est pas commun de croiser en pâtisserie « conventionnelle ». Et c’est bien là tout l’intérêt de sortir des sentiers battus ! J’ai déjà croisé sur le net et dans la presse culinaire quelques recettes de cake au chocolat dans lequel étaient insérées des petites poires (voir). C’est une option que l’on peut retenir, si l’on ne trouve pas de kakis assez petits pour réaliser cette recette. On peut aussi opter pour une préparation de cette recette sans gluten en muffins (30 min de cuisson), sans y planter de kakis  – qui même petits seront toujours bien trop gros pour des muffins – ou en les remplaçant pourquoi pas par des physalis (à tester). Ce gâteau choco-quinoa bonifie au fil des jours. Très friable quelques heures après sa sortie du four, il devient plus ferme après une nuit au frigo. Les flocons de quinoa, qui craquent légèrement sous la dent le premier jour se gorgent de l’humidité du cake et le rendent encore plus moelleux au bout de 48 heures. Un gâteau sans gluten évolutif, qui a aussi bien fait mon petit déjeuner que mon goûter.

Cake au chocolat et quinoa sans gluten

(suite…)

Pain d’épices à la mélasse (sans gluten)

vendredi 24 octobre 2014

Cette recette de pain d’épices à la mélasse est issue du livre « Desserts aux sucres naturels » d’Ellen Frémont (ed. Larousse). Je l’ai adaptée en version sans gluten et avec les ingrédients que j’avais dans les placards. Vous trouverez la liste d’ingrédient originale de ce pain d’épices à la mélasse sur le blog La cuisine de Juliette, qui l’a réalisé avec de la farine de seigle. J’utilise ici un mélange de farines sans gluten et de fécule de maïs. A la dégustation, ce pain d’épices est moelleux. La saveur de la mélasse est bien présente, bien que j’en ai utilisée que 50 g au lieu des 150 g préconisés. La saveur des épices est très marquée. Elle s’estompe au fil des jours. Les tranches de ce pain d’épices à la mélasse se tiennent bien à la coupe. Pour qu’elles soient plus denses, je pense que je diminuerai la quantité de compote de pomme et rajouterai un oeuf (version non végane) à ma recette. Cette recette de pain d’épices végétale permet de faire le plein de fibres, minéraux et de vitamines B, grâce à l’utilisation de sucres non raffinés et farines complètes. Un parfait goûter automnal, à savourer avec un bon thé noir (Assam par exemple).

Pain d'épices maison à la mélasse (sans gluten, sans oeuf)

(suite…)

Gâteau fondant à la farine de sarrasin, amande et fruits rouges

lundi 24 mars 2014

Je ne trouve pas de farine de sarrasin en Autriche… Lors de mon dernier passage en France, j’ai donc fait le plein de cette farine qui m’a terriblement manqué à la Chandeleur. Plutôt que de la cantonner à la réalisation de galettes bretonnes, je me suis mise en quête d’autres recettes à base de farine de sarrasin. Celle-ci ne contient pas de gluten et peut donc être consommée par les malades cœliaques.  J’ai repéré cette recette sur le blog d’Edda, Un déjeuner de soleil. J’ai simplement réduit les proportions afin de pouvoir déguster le gâteau dans les 2-3 jours. Dans la recette d’Edda, ce gâteau à la farine de sarrasin est tranché en deux dans la hauteur et est garni avec de la confiture d’airelles. Comme mon gâteau est plus plat, je l’ai recouvert de gelée de groseilles et parsemé de myrtilles encore surgelées (ce que j’avais sous la main). Délicieux !

Gâteau à la farine de sarrasin

(suite…)

Moelleux au chocolat et aux pommes (allégé)

lundi 4 novembre 2013

Qui dit moelleux dit généralement riche en beurre ou matière grasse. Mais cela ne vaut pas pour cette recette de moelleux au chocolat et aux pommes, dénichée sur le blog Waiting for the sun. Certes, ce gâteau n’est pas « light », puisqu’il est tout de même réalisé avec 200 g de chocolat, mais il a le mérite de ne contenir que 30 g de beurre. Le moelleux de ce gâteau au chocolat est apporté par le lait concentré, les amandes en poudre et surtout par les pommes râpées, intégrées à la pâte. Une bonne astuce pour alléger ce dessert tout en régalant même les plus gourmands.

Moelleux au chocolat et aux pommes

(suite…)

Gâteau au fromage blanc (Topfenkuchen)

mardi 22 octobre 2013

Il apporte un moelleux incomparable aux gâteaux. Le fromage blanc (« Quark » en allemand) est un produit très utilisé dans la pâtisserie d’Europe centrale. En Alsace par exemple, nous avons la succulente tarte au fromage blanc, que l’on peut également déguster en Allemagne ou en Autriche. Je vous propose ici une recette de gâteau au fromage autrichien (Topfenkuchen) inspirée de celle du blog On dine chez Nanou. Je l’ai réalisé avec du Speisetopfen, fromage blanc dont la texture s’apparente à celle des petits suisses. J’ai utilisé mon moule à kouglof en silicone déniché sur la boutique cuisine de Zalando pour le cuire. Je ne l’ai rempli qu’à moitié, mais cela m’a permis d’obtenir un gâteau en forme de couronne. Si vous n’avez pas ce type de moule à la maison, utilisez un moule à cake ordinaire et ajustez la cuisson.

Gâteau au fromage blanc

(suite…)

Gâteau au pavot (Mohnkuchen)

mercredi 9 octobre 2013

Le pavotMohn dans la langue de Goethe – est largement utilisé dans la pâtisserie autrichienne et allemande. Dans mon supermarché autrichien, il est disponible sous forme de fine poudre au rayon pâtisserie. A la sortie du magasin, des mixeurs pour « Mohn » sont même mis à disposition des clients qui souhaiteraient réduire en poudre leur graines achetées entières, telles que nous les trouvons le plus couramment en France. Du pavot en dessert, je n’avais goûté jusqu’à aujourd’hui que le Makoviec, un gâteau roulé polonais à base de ces petites graines noires. C’est en passant sur le blog de Bretzel & Café crème que j’ai repéré cette recette de gâteau au pavot. Flo – qui habite désormais Munich après avoir vécu à Vienne – l’a réalisé pour l’anniversaire de son fils. Elle préconise d’utiliser un moule à charnière de 20 à 22 cm de diamètre pour la cuisson. Comme je n’en ai pas de cette taille à la maison, je me suis rabattue sur mon moule à kouglof. Très joli aussi pour la présentation finale. A la dégustation, le gâteau au pavot est très moelleux, presque « mouillé ». Monsieur Cookismo a cru que j’avais ajouté du chocolat dans la pâte. Mais non, il n’y a que du pavot :-)

Gâteau au pavot

(suite…)