Toutes les archives de la catégorie ‘Plat’

Pierogi, les raviolis polonais de ma grand-mère

jeudi 23 novembre 2017

Je tiens cette recette de Pierogi polski (raviolis polonais) de ma Babcia Aline. Elle m’a appris à les réaliser il y a quelques années, lorsque j’étais encore étudiante. En août 2017, ma Babcia – 86 printemps – s’est lancée de bon cœur dans une démo de sa recette fétiche en ma compagnie pour l’émission Les Carnets de Julie !  L’un de nos derniers moments de complicité. Babcia s’en est allée régaler les anges en juin 2018. Tout comme les Golabki (choux farcis à la viande), le Barszcz (soupe à la betterave), les Plenze (galette de pomme de terre) et les Kopytka (gnocchi à la pomme de terre), les Pierogi sont mes Madeleines de Proust. Je suis heureuse que ma grand-mère m’ait transmises ses recettes. Elles font partie de mon histoire.
Dans cette recette de Pierogi, Babcia farcit ses raviolis avec du fromage frais. D’autres garnitures sont possibles : sucrées (abricots secs moelleux, myrtilles sauvages…) ou salées (champignons & échalotes, fromage & purée de pommes de terre, choucroute & lardons, viande hachée & oignon… ).  Il existe un pierogi pour chaque envie. Mon prochain défi : décliner les pierogi de ma grand-mère en version sans gluten. 

Pierogi polskie

(suite…)

Spaghetti de courgette à la crème de cajou {sans gluten, vegan}

mardi 27 septembre 2016

Et voilà la recette inaugurale de mon spiralizer, nouveau gadget à avoir rejoint ma cuisine. Ces spaghetti de courgettes sont inspirés de ceux qui m’ont convaincue d’acheter ce nouvel appareil : des pâtes 100% végétales goûtées au début de l’été dans un restaurant parisien, où je dînais avec mon cousin et sa femme. Révélation. La forme, la texture, le goût… Je voulais les mêmes à la maison. Et voici !

Spiralizer, l’option sans gluten
Lorsque l’on ne consomme pas de gluten, troquer les spaghetti (même glutenfree) pour leur déclinaison végétale, cela ouvre un vaste champ des possibles et expérimentations culinaires. Bien sûr, je ne vous incite pas à investir dans un spiralizer si vous n’avez déjà plus de place dans votre cuisine et que vous savez pertinemment que vous l’utiliserez 3 fois, puis… placard (ou leboncoin). Cette recette peut très bien être réalisée avec un simple couteau économe ou bien une mandoline. Ce ne seront alors pas des spaghetti, mais des tagliatelles que vous obtiendrez. Pour info, j’ai opté pour un spiralizer de la marque Lurch, que j’ai payé 39€. Il en existe des moins chers, d’autres marques aussi. À choisir en fonction de ses besoins (ou pas).

Crème végétale à la noix de cajou… passe-partout
Je profite de ce post pour publier ma recette de crème de cajou végétale, que j’ai déjà réalisée une bonne dizaine de fois. Elle remplace la béchamel et toutes les sauces à base de crème et fromage, grâce à l’utilisation de la levure alimentaire (sans gluten, contrairement à la levure maltée), au petit goût de fromage. En retirant 5 cl d’eau à la préparation, on obtient une crème végétale plus épaisse, que j’utilise en guise de mozzarella sur mes pizzas sans gluten. Il suffit de l’étaler en petits disques et l’illusion est parfaite. Gardez-la sous le coude, elle m’a déjà bien dépannée.

Spaghetti de courgette - Zucchini spaghetti (glutenfree)

(suite…)

Chili con tempeh

vendredi 16 septembre 2016

Il y a le Chili con carne (à la viande), le Chili sin carne (végétarien, aux protéines de soja) et voilà maintenant le Chili con tempeh (végétale). Le tempeh, c’est ce bloc de graines de soja fermenté que l’on trouve au rayon frais des magasins bio. En Asie, j’en avais croisé sur les marchés de Kuala Lumpur, immergé dans de l’eau. Le tempeh, en plus d’être riche en protéines de bonne qualité, est un aliment bon pour notre flore intestinale, car fermenté. Dans cette recette de Chili veggie, je l’ai réduit en grosses miettes pour lui donner l’aspect de la viande hachée du chili traditionnel. Côté assaisonnement et préparation, j’ai simplement repris les dosages de mon Chili sin carne. Je le pimente avec parcimonie (mon estomac n’est pas copain avec la capsaïcine) et le propose avec une fiole de tabasco, que Monsieur Cookismo agite allègrement au-dessus de son assiette. Dosez le piment comme vous le voulez, version dragon ou princesse.

Chili con tempeh

(suite…)

Green Bowl

jeudi 28 avril 2016

Mise au vert ultime. Avec tout ce blanc, cette neige, fin avril, sur Salzburg, il me fallait du vert. Beaucoup de vert. Du vert à foison. Bref, un Super Green Bowl avec des fèves de soja, des petits pois, des brocolis et de l’oignon vert dedans, mais aussi de la ciboulette et des graines de courge, pour compléter la palette « green ». On saute le tout à la poêle, en mélange avec des pâtes complètes (au sarrasin ici), on arrose de sauce au miso (ma sauce fétiche du moment… trop bon) et on savoure tiède.
Il n’est pas vert pour un sou, mais un oeuf poché, ajouté sur ce Green Bowl, complètera l’apport en protéines. Et puis le jaune d’oeuf qui coule et enrobe les petits légumes encore croquants… c’est presque pêcher par gourmandise.
PS : Pas de discrimination par ici : tout légume vert de saison (ou surgelé) est le bienvenu dans ce Green Bowl : asperges, févettes, chou vert ou kale, ail des ours, etc. On est open.

Vegan and glutenfree green bowl

(suite…)

Le curry de poulet sri-lankais de Sithu

jeudi 31 mars 2016

Tout comme l’Inde, le Sri-Lanka est le pays du curry. Du Rice & Curry, précisément. On le déguste absolument partout. Il se compose de riz (« rice ») et de plusieurs accompagnements, dont un dahl de lentilles et un curry de légumes, poulet ou de poisson, plus rarement de boeuf. La recette du curry de poulet que je vous propose ci-dessous est celle de Sithu. Nous avons séjourné chez elle et son mari durant nos vacances au Sri-Lanka et j’en ai profité pour prendre une leçon de cuisine à ses côté. La liste d’ingrédients est longue, mais c’est le secret d’un curry épicé juste ce qu’il faut. Les épices, Sithu maîtrise. Elle sait comment les doser et ne m’a rien caché lors de la préparation de son curry, que nous avons ensuite dégusté avec les autres hôtes de la guesthouse. Je suis heureuse de partager sa recette avec vous.

Curry de poulet - Chicken curry Sri-Lanka

(suite…)

Papillote de tofu aux légumes et crème de cajou

vendredi 4 mars 2016

Le tofu, tel qu’on l’achète en magasin bio*, est assez fade, pour ne pas dire insipide. Rien à voir avec le tofu fraîchement pressé tel qu’on peut le savourer au Japon (j’y retournerai un jour #PromesseÀmoiMême). Je considère le tofu ferme comme une base. Une toile vierge sur lequel on va imprimer des saveurs pour en faire un tableau alléchant. La plupart du temps, je hache mon bloc de tofu pour le transformer en « steak » végétarien, agrémenté de légumes de saison. Dernièrement, je l’ai préparé sous forme de blanquette végétarienne, en le coupant en dés, comme ici, dans cette recette de papillote de tofu. Je l’ai repérée dans le Vital Food n°6 (celui du printemps) et l’ai adaptée avec ce qu’avais sous le coude : pas de chou pointu pour moi, mais un oignon nouveau. Monsieur Cookismo a beaucou aimé, moi aussi. Mariné et cuisiné comme cela, le tofu, ça a quand même plus de gueule (et du goût).

* J’achète uniquement du tofu bio, d’origine française ou autrichienne (pays où je vis). Ainsi, pas d’OGM en vue et une culture plus respectueuse de l’environnement. J’évite le tofu vendu en épicerie asiatique. On ne sait pas trop d’où il vient, ce qu’il contient et dans quelles conditions il a été produit…

Papillote de tofu à la crème de cajou

(suite…)

Spaghetti à la crème de courge

mercredi 2 mars 2016

Depuis que j’ai cessé de consommer du gluten, je cuisine beaucoup moins de pâtes (même sans gluten, j’entends). Non que je n’ai trouvé d’alternative aux pâtes à la farine de blé dur, mais simplement que je me tourne en priorité vers des aliments bruts, tels que le riz, le quinoa, les graines de sarrasin ou encore de millet, lorsque je cherche une source de glucides complexes. Je ne consomme des pâtes sans gluten que rarement. Dans mon placard, je garde cependant sous la main un paquet de pâtes à la farine de riz complet ou des soba 100% sarrasin. Elles ne sont pas données, je n’en abuse pas. Mais lorsqu’une envie de pasta me prend, je soigne l’accompagnement.

Pâtes sans gluten & crème végétale
Ici, j’ai opté pour une sauce crémeuse à base de courge butternut et de crème de noix de cajou, adaptée d’une recette de Clea issue de l’agenda Satoriz 2016. La recette originale est réalisée avec de la courge musquée et des noix de cajou que l’on fait tremper 6 h afin de pouvoir les réduire plus facilement en purée. J’ai fait avec ce que j’avais sous la main : une courge butternut et de la purée de noix de cajou tout prête. J’ai aussi rajouté une gousse d’ail (confite au four) à ma préparation. La crème est onctueuse et très savoureuse. Elle se déguste à la petite cuillère… J’en ferais bien des verrines (note à moi-même). J’ai choisi de la servir avec des spaghetti de riz noir, mais toutes les pâtes feront l’affaire.

Spaghetti à la crème de courge

(suite…)

Blanquette de tofu au lait de coco {vegan}

dimanche 7 février 2016

Cette recette de blanquette de tofu, cela fait plus d’un an que je l’ai mise de côté (et ce n’est ni la seule, ni la plus ancienne… Ah si j’avais le temps de tester toutes les recettes qui m’inspirent #soupir). Je l’ai repérée sur le blog Clémentine cuisine. Une blanquette végétarienne (végétalienne, même), censée avoir le même goût que la « vraie blanquette« . Ça m’a intrigué, forcément. J’ai testé et je peux dire qu’il n’y a rien de survendu : la sauce rappelle vraiment celle de la blanquette de veau. Le lait de coco passe inaperçu et le vin blanc ajoute le goût de la tradition à ce plat. À faire pourquoi pas avec des oignons grelots la prochaine fois, façon blanquette de mamie.

blanquette de tofu au lait de coco (vegan)

(suite…)

Potimarron & curry de pois chiches au lait de coco

jeudi 17 décembre 2015

Tout mignon, tout rond, le potimarron, c’est ma courge chouchou. Le plus souvent, je cuisine sa chair douce et fondante en velouté. Je l’aime aussi coupée en tranches, rôties au four, avec un filet d’huile d’olive, une pincée de cannelle et de cumin. Ici, je cuis mes potimarrons évidés au four, puis les sers avec un curry de pois chiches au lait de coco. La courge ne sert pas juste « à faire beau », sa chair se déguste à la cuillère au fur et à mesure. Le contenu et le contenant se mangent. Même la peau, très tendre à la cuisson. Une autre option, moins originale cependant, consiste à cuisiner le potimarron en dés, directement dans le curry de coco, comme je l’ai fait ici.

Des pois chiches, riches en protéines
Les pois chiches apportent des protéines à ce plat. On peut compléter cet apport en ajoutant des dés de tofu au curry, ou bien quelques aiguillettes de poulet dorés à la poêle au préalable (le choix de Monsieur Cookismo). Autre option : ajouter une à 2 poignées de lentilles corail en même temps que les pois chiches. On fait comme on a envie.

Curry de pois chiches au lait de de coco

(suite…)

Croquettes sarrasin châtaigne (sans gluten, vegan)

vendredi 13 novembre 2015

Improvisation de recette minute avec les restes du frigo… Des graines de sarrasin, un fond de bocal de châtaignes au naturel, on mélange le tout avec quelques ingrédients du placard (bon, ok, pour le monde n’a pas de psyllium dans son placard… mais on peut le remplacer par des graines de lin, voire un oeuf en version non végane) et voilà des petites croquettes végétaliennes et sans gluten à picorer avec les doigts.

Croquettes sarrasin châtaigne

(suite…)