Toutes les archives de la catégorie ‘Recettes d’Italie’

Pesto végétal

vendredi 30 septembre 2016

Un pesto maison au bon goût de basilic et fromage, mais… sans parmesan. On fait comment ? On utilise un ingrédient magique : les flocons de levure alimentaire. Ils sont gorgés de nutriments (vitamines B, phosphore, zinc, fer) et « goûtent » le fromage. Je les utilise d’ailleurs pour préparer mon fromage végétal et ma crème de cajou, végétale elle aussi. Ces flocons de levure alimentaire n’ont rien à voir avec la levure chimique ou bien la levure de boulangerie. Ceux que j’achète chez moi en Autriche sont sans gluten. Il ne s’agit donc pas de levure de bière, ni de flocons de levure maltée (malt = gluten) que l’on rencontre généralement dans les recettes de fromages végétaux. Ces flocons de levure alimentaire, je les intègre aussi dans mes vinaigrettes. Ils leur apportent un supplément de goût et de vitamines.

Pesto végétal - Vegan pesto

Pesto presto
Pour réaliser ce pesto végétal, j’ai repris les ingrédients traditionnels (des feuilles de basilic fraîches, de l’ail, de l’huile d’olive) et ai  remplacé les pignons de pin – ça coûte un bras – par des graines de tournesol que je torréfie légèrement à la poêle, pour développer leur saveur. À tester aussi avec un mélange de noix (Grenoble, du Brésil, de cajou). Ce pesto végétal se conserve une semaine au réfrigérateur. Bon, à la maison, il n’a pas passé la journée. Je l’ai utilisé pour parfumer mes spaghetti de chou-rave, de courgettes et en ai ajouté dans une soupe de légumes façon minestrone.

Pesto végétal sans fromage - Vegan pesto

(suite…)

3 recettes avec de la tomate pelée en boîte

mercredi 17 septembre 2014

Après avoir assisté à la mise en conserve des tomates italiennes et appris des choses surprenantes sur la tomate pelée en boîte,  Cookismo a ouvert quelques conserves pour réaliser trois recettes lors d’un cours de cuisine à la Città de gusto, à Naples. Pourquoi utiliser des tomates pelées italiennes ? Ces tomates sont issues de variétés particulièrement charnues. Elles permettent ainsi de réaliser des sauces plus denses, moins aqueuses que les plats préparés avec de la tomate concassée ou de la pulpe. Leur goût se rapproche le plus de celui de la tomate fraîche cuisinée.

Tomates AOP des San Marzano Boîte de tomates pelée ouverte

 [LE MENU]

 Nids à la sauce tomate cerise à l’arrabiata
Primi

Nids de pâtes à la sauce tomate ceriseIngrédients pour 2 personnes :
2 petites tranches de veau
1 boîte de tomates cerise pelée
1 petit piment sec
80-100 g de pâtes longues (buccatine ici)
Thym sec (pour la cuisson et après)
Huile d’olive

(suite…)

Amaretti, biscuits italiens aux amandes

jeudi 22 août 2013

Les amaretti sont des petits biscuits à l’amande habituellement proposés avec l’espresso en Italie. J’avais dans un premier temps testé la recette traditionnelle des amaretti de Pelligrio Artusi, qui n’avait pas été une grande réussite. Les amaretti, préparés avec des blancs d’oeufs non battus, s’étaient étalés bizarrement et avaient des bords très irréguliers. Ils étaient très bons, mais peu présentables. J’ai opté la seconde fois pour cette recette d’amaretti moelleux dénichée sur le blog Un déjeuner de soleil. Et là, parfait ! Des amaretti bien ronds, à la coque croquante et à l’intérieur moelleux. J’ai « simplifié » la recette en n’ajoutant ni arôme d’amande amère, ni zeste de citron, ni eau de fleur d’oranger, ni amandes entières en décoration, comme le suggère Edda dans sa recette. Je me suis rabattue sur ce que j’avais à disposition : un peu de fève tonka râpée. Une recette à garder sous le coude lorsqu’on a des blancs d’oeufs sur les bras. Pour ma part, j’ai utilisé des blancs que j’avais congelés.

Amaretti, biscuits italiens

(suite…)

Gâteau aux abricots, romarin et mascarpone

vendredi 16 août 2013

Pas de beurre dans cette recette de gâteau aux abricots mais du mascarpone, la crème italienne que l’on utilise habituellement pour réaliser le tiramisu. Ce gâteau n’est donc pas allégé (le mascarpone, c’est de la triple crème, hein), mais le sirop dont on l’imbibe à la sortie du four lui donne une texture spongieuse, à mi-chemin entre un cake et un savarin. J’ai suivi à peu de choses près la recette que j’avais dénichée sur le blog Un déjeuner de soleil. La blogueuse Edda y emploie des pêches, que je remplace ici par des abricots. J’aime beaucoup associer ces fruits avec le romarin. Leur deux saveurs forment une alchimie que je ne saurais expliquer, mais qui a déjà été largement approuvée. Rien d’innovant, donc, à marier ces deux ingrédients ! Ce gâteau aux abricots et au romarin est très humide et doit être consommé de préférence dans les 24 heures, voire le lendemain, à condition de le conserver dans la partie la moins froide du réfrigérateur (le sortir alors au moins 30 minutes avant la dégustation). Comme nous ne sommes que deux à la maison, je l’ai congelé en portions, que je sors au fur et à mesure. Préparez-le lorsque vous avez du monde à la maison, il n’en restera pas une miette.

Gâteau abricot-romarin-mascarpone

(suite…)

Pizzaiola

lundi 15 juillet 2013

La Pizzaiola est le plat favori de Laura Vestrucci, auteur du livre Mmmozza dont est issue cette recette. Sa maman la lui prépare à chaque fois qu’elle retourne dans sa famille, en Italie. La pizzaiola se compose d’une fine tranche de boeuf bien moelleuse, recouverte de mozzarella de bufflonne à peine fondue. Le tout cuit à la poêle, dans de la sauce tomate, et est parsemé de basilic et de câpres hachés. Simple et succulent ! A condition d’opter pour des ingrédients de premier choix.

Pizzaiola

(suite…)

Roulés d’aubergine à la mozzarella

mardi 9 juillet 2013

Une idée d’apéritif pour cet été ! Cette recette de roulés d’aubergine à la mozzarella est issue du livre Mmmozza dont je vous avais parlé il y a quelques semaines sur la page facebook de Cookismo. Amoureuse de ce fromage italien comme je le suis, je vais sans doute réaliser toutes les recettes de l’ouvrage. Elles sont plus alléchantes les unes que les autres… Après ma tarte mozzarella-épinards, je me suis attaquée à ces petits roulés à l’aubergine et à la mozzarella fumée. La recette demande un peu de temps, mais on peut éventuellement s’avancer la veille ou le matin et finir de cuire les roulés d’aubergine juste avant l’apéritif, si on reçoit. Pour une fois, l’aubergine ne se transforme pas en éponge à graisse, grâce à la cuisson au gril. L’huile d’olive vient juste apporter de la brillance et un plus de saveur aux roulés juste avant qu’ils soient servis. Buonissimi !

Roulés d'aubergine apéritifs

(suite…)

Polenta surprise (coeur coulant)

lundi 1 juillet 2013

Je me souviens d’un des épisodes de l’émission Nobert & Jean (les deux Top chefs), dans lesquels les compères réalisaient une raclette allégée, en fourrant un dôme de purée de pomme de terre montée au cercle, avec de la tomme de Savoie. Je décline ici cette idée avec de la polenta et du coulis de tomate, que je congèle en glaçons, afin de pouvoir former un cœur coulant dans ma semoule italienne. On peut imaginer remplacer le coulis de tomates par des billes de mozzarella, ou pourquoi pas, bien faire un mix des deux. Pour réussir son petit effet à table, n’annoncez pas le cœur surprise. Vous aurez ainsi droit à des « Ooh » et des « Aaah » qui font bien plaisir. Ces polentas au cœur coulant pourront être servies en entrée, ou bien en accompagnement d’un plat, une escalope milanaise par exemple.

Polenta surprise coeur coulant

(suite…)

Les lasagnes de Popeye

jeudi 30 mai 2013

Ces lasagnes à la ricotta et aux épinards ? Je les ai préparées pour changer des lasagnes à la bolognaise… et surtout parce que Monsieur Cookismo-je-n-aime-pas-les-legumes-verts n’était pas là ! Le duo ricotta-épinard est souvent décliné en cannellonis ou en raviolis. J’ai opté ici pour une recette « multicouches », plus rapide à réaliser. Pour que mon plat soit riche en goût – les épinards et la ricotta sont des ingrédients plutôt fades – j’ai cuisiné mes légumes avec une gousse d’ail et ai intercalé des tranches de coppa grillée dans mes lasagnes. J’ai également utilisé un coulis de tomate cuisiné à l’ail et à l’oignon et un savoureux comté pour gratiner le tout. Si on opte pour une version végétarienne, il suffit d’ajouter 30 à 40 g de parmesan râpé dans la préparation à la ricotta et aux épinards. Le côté salé de ce fromage italien relèvera l’ensemble. On peut aussi imaginer remplacer les tomates fraîches par des tomates confites, émincées.

Lasagnes ricotta épinards

(suite…)

Biscotti aux fruits secs, miel et safran

mardi 12 février 2013

Cette recette de biscotti aux fruits secs, miel et safran est celle de Natalia du blog Du chant plein les casseroles. Je l’ai adaptée avec ce qui me restait comme fruits secs dans les placards : des pignons, des amandes entières et des noix. Si j’avais eu quelques pistaches non salées, j’en aurais également glissées quelques-unes dans ma pâte. Grâce à cette recette, j’ai enfin pu utiliser les filaments de safran que j’avais ramenés de mon séjour à Essaouira au printemps 2012. Là-bas, leur prix est facilement divisé par deux ! La saveur subtile de cette épice apporte un vrai caractère à ces biscotti au miel. Si vous n’appréciez pas le safran, vous pourrez éventuellement le remplacer par les graines récupérées sur une gousse de vanille fraîche.
La cuisson des biscuits se réalise en deux étapes (« biscotti » signifie « deux fois cuits ») : une première cuisson sous forme de pain que l’on tranche une fois cuit, puis une seconde cuisson des biscuits ainsi obtenus. Les biscotti sont prêts !

(suite…)

Burger de boeuf à l’italienne

mardi 5 février 2013

Ah que cela fait du bien, de déguster des saveurs ensoleillés en plein hiver ! Ce burger maison fleure bon la Dolce vita… J’avais réalisé l’an dernier un burger Little Italy avec du poulet. J’ai décliné cette recette au pesto et à la mozzarella avec de la viande de boeuf, après avoir feuilleté le livre Hamburger gourmet (éd. Marabout). La sauce pesto peut être préparée à l’avance, à condition de la conserver au réfrigérateur dans un petit pot hermétique. Et surtout, utilisez de la mozzarella di bufala dans vos burgers. Elle fait toute la différence !

(suite…)