Toutes les archives de la catégorie ‘Recettes réunionnaises’

Schiffala à la réunionnaise

mercredi 25 juin 2014

Une palette de porc fumée (« Schiffala », en alsacien) donnée par belle-maman…  Un appétissant colis péi rapporté de la Réunion par notre ami Nicol… Voici comment est né ce Schiffala à la réunionnaise, une recette fusion quasi-improbable entre l’Alsace et la Réunion, préparée ici en version express, à la cocotte-minute. Un savoureux métissage de saveurs apprécié par les p’tits « Zoreilles » que nous sommes !

Palette fumée à la réunionnaise

(suite…)

Canard à la vanille façon Eva Annibal

lundi 22 juillet 2013

Pour mon anniversaire, en 2013, j’ai eu le plaisir de mettre les pieds sous la table d’hôte réunionnaise d’Eva Annibal. Cette vieille dame est connue sur l’île de la Réunion pour sa fameuse recette du canard à la vanille. Un plat grâce auquel elle a remporté un prix lors d’un concours de cuisine organisé à la Réunion en 1986. Difficile de lui extorquer la recette ! Elle m’a juste indiqué que « la cuisson n’était pas si longue » et qu’il fallait « ajouter un peu d’eau pendant que ça mijote »… Cette recette n’est sans doute pas LA recette secrète d’Eva mais s’en rapproche pas mal. J’ai utilisé pour préparer ce plat des gousses de vanille charnues et des feuilles de quatre-épices ramenées de la Réunion. Un beau souvenir gourmand auquel je vous propose de goûter à votre tour… les heures d’avions en moins.

Canard à la vanille

(suite…)

Comment cuire les chouchous ?

lundi 27 mai 2013

J’ai goûté pour la première fois au chouchou lors de mon séjour à la Réunion. Ce légume, appelé christophine dans les Antilles ou encore chayotte ailleurs, est très commun sur l’Ile Bourbon. Il y est servi en accompagnement et est également cuisiné sous forme de rougail végétarien. Le chouchou a une texture faisant penser au navet, voire à la courgette. Autant dire que Monsieur Cookismo, qui déteste ces légumes, ne l’a vraiment pas apprécié… Moi si ! Je vous propose ici une méthode de cuisson toute simple pour vos christophines : à l’anglaise, dans de l’eau salée. Il suffira ensuite de les arroser avec un peu de beurre clarifié ou d’huile d’olive et de les parsemer de fleur de sel avant de les servir. Ces légumes deviendront-ils vos chouchous ?

Chouchous, chayottes, christophines

(suite…)

Carry crevettes ou camarons

mardi 21 mai 2013

A la Réunion, on appelle carry ou cari, un plat à base de viande, crustacés ou poisson, cuisiné avec du curcuma (le fameux « safran pays ») ou un mélange d’épices, comme le massalé. Traditionnellement, les carrys à base de viande ne contiennent pas de tomate. Ce légume-fruit juteux apporte cependant du liant au plat et les Réunionnais le glissent tout de même régulièrement dans leur cari. Nicol, notre ami réunionnais, ajoute d’ailleurs quelques tomates dans son carry poulet. Les carrys à base de crustacés, comme ici aux crevettes ou camarons (gambas), sont cuisinés avec des tomates fraîches. Pour réaliser cette recette, je vous conseille d’utiliser des crevettes crues décortiquées, car une fois cuites, enrobées de tomates et de curcuma, leur décorticage s’avère fastidieux et vos vêtements risquent de ne pas apprécier les éclaboussures !

Cari camarons crevettes

(suite…)

Achard de citron au gingembre

mardi 14 mai 2013

Mes papilles sont tombées sous le charme de cet achard citron-gingembre, proposé par notre amie Sabine lors de notre séjour à la Réunion. J’ai tenté de reproduire ce condiment à mon retour à la maison, en suivant ses conseils. Mon achard était cependant plus amer que le sien. Je pense que les citrons que j’ai employés avaient sans doute la peau trop épaisse  (l’amertume des agrumes se situe dans la partie blanche, juste sous l’écorce). La prochaine fois, je choisirai mieux mes agrumes ! Cet achard citron-gingembre peut être servi avec du poisson ou des viandes, comme un carry poulet par exemple. Il se conserve plusieurs semaines au réfrigérateur, dans un pot hermétique.

Achard au citron et au gingembre

(suite…)

Carry de porc massalé

lundi 13 mai 2013

Voici le premier plat que j’ai réalisé à mon retour de la Réunion. J’ai utilisé les épices à Massalé que notre ami réunionnais Nicol nous a offert à notre départ de son île. Il nous avait également préparé un bon stock de caloupilé, bien emballé dans un papier journal pour son voyage en soute. Je me suis servie d’un de ces brins aromatiques pour parfumer mon carry (ou cari) de porc massalé. Si vous n’en trouvez pas, remplacez-le éventuellement par 2-3 feuilles de curry (en épicerie indienne). Et bien sûr pour accompagner ce plat indo-réunionnais, l’incontournable riz blanc et le « grain », des lentilles de Cilaos ici. Ce carry massalé, nous en avions dégusté un excellent au restaurant « Le randonneur » à Cilaos, village situé au cœur du cirque du même nom. Un très bon souvenir !

Cari de porc massalé

(suite…)

Carry poulet

mardi 7 mai 2013

Après le rougail saucisses, le carry (ou cari) poulet est la seconde spécialité culinaire réunionnaise que nous a fait découvrir notre ami Nicol lors de notre séjour sur son île. J’ai reproduit son plat à la maison, sans le charme de la cuisson au feu de bois… Nicol avait utilisé un poulet entier découpé en morceaux (en conservant le foie, le cœur) pour réaliser son carry. J’ai opté pour des hauts de cuisses de poulet. On peut également utiliser des pilons. L’essentiel est de laisser la viande mijoter assez longtemps pour qu’elle ait le temps de s’attendrir et de s’imprégner des saveurs du curcuma, du quatre-épices et du gingembre. Un vrai délice réunionnais !

Carry poulet dans sa cocotte

(suite…)

Gâteau de patates douces à la vanille

vendredi 3 mai 2013

Cette année, veinarde que je suis, j’ai soufflé ma nouvelle bougie à la Réunion ! En guise de gâteau d’anniversaire, nos amis réunionnais m’ont préparé ce délicieux gâteau de patates douces. Sa texture moelleuse, son bon goût de vanille… Je suis tombée sous le charme de ce dessert créole. « Patate douce, patate douce… Mais elle n’est pas orange, la patate douce ? », allez-vous sans doute me dire. Je me suis fait la même remarque. A la Réunion, on trouve essentiellement des patates douces blanches et non orangées comme en métropole. Leur chair est plus fine et leur saveur plus subtile. De retour dans l’Hexagone, je me suis empressée de faire un tour dans le quartier chinois à Paris pour dénicher ces fameux tubercules couleur ivoire. J’en ai trouvés chez Paris Store. C’est à Sabine, notre amie réunionnaise, que je dois cette recette. J’ai divisé par deux les quantités initiales et ai juste ajouté une cuillère à soupe de maïzena pour donner un peu plus de texture à mon dessert. Ce gâteau, on en mangerait à même le plat !

Gâtaeu de patates douces réunionnais

(suite…)

Le rougail saucisse de Nicol

mardi 30 avril 2013

Mon premier repas réunionnais ? Un rougail saucisses mitonné au feu de bois par notre ami Nicol, à notre retour de l’aéroport de Roland Garros. A la Réunion, le rougail saucisse plat est un incontournable. Mais qu’appelle-t-on rougail au juste ? Il s’agit de deux spécialités. Les Réunionnais nomment « rougail » un plat cuisiné à base de tomates et d’oignons… mais également une préparation, souvent très relevée, à base de mangue verte ou d’oignons crus, servie en accompagnement des plats. Ci-dessous, voici la recette du rougail saucisses de Nicol. Il se déguste « à la réunionnaise », c’est à dire accompagné de riz blanc et de « grains » en sauce (lentilles, haricots blancs, haricots rouges…). Ces deux éléments sont omniprésents sur l’île. Et ne vous avisez pas d’en faire un mélange barbare dans l’assiette ! Il faut les picorer ensemble, mais du bout de la fourchette.

Rougail saucisses

(suite…)