Parme, une ville sous l’appellation

Parme_illustration_2

On la connaît pour son jambon roi, le Prosciutto di Parma et son fromage, le Parmiggiano reggianno. Ces deux appellations d’origine protégée font la renommée de la ville dans le monde entier. Parme, la gastronome, c’est aussi une ville qu’il fait bon découvrir à vélo.

Une seule journée sur place et l’envie de faire connaissance le mieux possible avec Parme. Une équation possible… si vous « noleggiate » (louez) un vélo.

Le torrente "Parma" en été.

Le torrente "Parma" en été.

Laissez votre voiture au nord du centre-ville (les places bleues sont gratuites pour les étrangers) et rejoignez la rue qui longe le Torrente Parma. Un torrent tumultueux l’hiver, et quasiment à sec l’été.
Le long du quai vous pourrez louer votre nouveau moyen de locomotion à partir 0,70€ de l’heure, panier et cadenas compris.
Montez alors sur votre deux roues et traversez le pont Giuseppe Verdi, en direction du Parco Ducale avec ses larges allées et pelouses ombragées, son étang où nagent quelques beaux spécimens.
Les Parmesans se réfugient dans ce parc lorsque le soleil est au zénith. Une agréable mise en jambe.

L'étang du Parco Ducale.

L'étang du Parco Ducale.

Un marché très fréquenté

Retournez alors vers le centre de Parme, en passant sous les hautes arcades de la Bibliothèque Palatine. Vous tomberez sur la Piazza della pace (place de la Paix).

Le marché de la Via Verdi, le samedi.

Le marché de la Via Verdi, le samedi.

Perpendiculaire à cette place, la rue G. Verdi, où se tient un grand marché le samedi. Cadenassez votre vélo et faites y un tour. Vous y trouverez des vêtements, des fruits, des légumes et aussi de la quincaillerie : cafetière italienne, machine à pâtes, moules pour raviolis… un caverne d’Ali Baba pour qui veut ramener un ustensile typiquement italien.

Dans la rue parallèle, la Via Garibalidi, les épiceries fines proposent des produits typiquement parmesans (Prosciutto di Parma entier, parmesan) et de la région d’Emilie-Romagne, comme le vinaigre de Modène. Les prix sont assez élevés. Pour dépenser moins, arrêtez-vous dans un supermarché fréquenté par les Parmesans. Vous y trouvez des produits typiques de qualité honorable, à moindre coût.

La Via Garibaldi, c’est aussi le paradis des boulangeries et pâtisseries. Impossible de ne pas s’y arrêter pour faire du lèche-vitrine… Une fois la rue redescendue, bifurquez sur la gauche, en direction de la Catedrale di Parma. Les monuments sont bien indiqués, il suffit de suivre les flèches. Dans un rayon de quelques mètres, vous trouverez le Duomo et le monastère San Giovani Evangelista.

baptistère_200

La Cathédrale de Parme.

Prosciutto et parmesan à la carte

En redescendant vers le sud de Parme, vous traverserez la Piazza et la Strada della Repubblica, la plus grande artère commerçante de la ville. Vous tomberez alors sur un quartier commerçant, aux rues piétonnes.

Une trancheuse à jambon de Parme.

Une trancheuse à jambon de Parme.

Le temps pour vous de trouver un restaurant et goûter aux délices de la ville… Commencez par déguster de fines tranches de Prosciutto di Parma, accompagnées de melon sucré. Les restaurateurs tranchent au fur et à mesure leur Jambon de Parme, acheté entier, à l’aide d’une machine spéciale.
Poursuivez votre repas avec des raviolis fourrés au parmesan, aux épinards et jambon de Parme, avant de terminer sur une touche sucrée… un semi-freddo par exemple, accompagné d’un café italien, très concentré, mais si aromatique !

Raviolis aux épinards, parmesan et jambon.

Raviolis aux épinards, parmesan et jambon de Parme.

Poussez à nouveau la pédale pour vous remettre de vos agapes et finir votre découverte de la ville. Laissez-vous guider par les flux de Parmesans ou les ruelles plus calmes…

Mur d'un bar à parmesan.

Mur d'un bar à parmesan à Fidenze.

Pour découvrir la fabrication du jambon de Parme, il faudra vous éloigner de la ville, et visiter l’une des nombreuses entreprises situées à Langhirano, à 25 km au sud de Parme et découvrir les empilement de meules de fromage dans un des nombreux bars à Parmesan autour de Parme.

Mieux vaut avoir un bon sac isotherme pour en ramener, sinon contentez vous du petit couteau à parmesan qui risquera moins de fondre dans votre voiture…

Christelle Vogel

Et aussi : Pavie, la belle Lombarde

Un mot gourmand sur “Parme, une ville sous l’appellation”

  1. Mély dit :

    Hum… Du moment qu’il y a des bonnes pâtes fraiches, du parmeson (et de la mozza), moi je dis oui !

Un avis, une remarque sur cette publication ?
Parme, une ville sous l’appellation

*