Pourquoi casse-t-on une bouteille pour baptiser un bateau ?

© Vincent Curutchet/windreport.com
Il est de tradition de briser une bouteille de vin ou de champagne sur la coque des bateaux fraîchement mis à l’eau pour leur porter bonheur. Pour les plus gros navires, ce sont souvent les chefs d’Etat qui se livrent à l’exercice. Mon almanach m’a rappelé aujourd’hui les origines de cette tradition alcoolisée, autrefois brutale :

Dans les premiers temps de la marine, s’aventurer en mer étant particulièrement dangereux, les marins cherchaient à s’attirer la grâce des dieux. Ainsi, lorsqu’un navire prenant la mer pour la première fois, on attachait à sa proue des esclaves offerts en sacrifice. Le sang coulait sans doute lors de ces cérémonies, comme le champagne aujourd’hui, qui a effacé le souvenir de ces rites païens et semble remplacer l’eau bénite du baptême.  Pour porter bonheur au bateau, la bouteille doit se briser du premier coup sur la coque.

La tradition de la bouteille de vin ferait écho à un proverbe anglais selon lequel « celui qui n’a pas goûté au vin goûtera au sang ». Une superstition renforcée par le naufrage en 1912 du Titanic : le paquebot appartenait à la compagnie White Line Star qui ne baptisait jamais ses bateaux…

Sources :
Almanach « Ça m’intéresse », 365 questions/réponses pour aiguiser sa curiosité, édition 2006,  page du 27 avril
Pourquoi casse-t-on une bouteille de champagne lors du baptême d’un bateau ?, sur L’Internaute

 

2 mots gourmands sur “Pourquoi casse-t-on une bouteille pour baptiser un bateau ?”

  1. Bonsoir, et bien « super »… Je suis arrivée ici, parce que je cherchais quelque chose sur le baptême des bateaux pour un article « délire » sur le champagne.

    Pour les biscuits sans gluten je vais y revenir.

  2. jean dit :

    le passage sur les sacrifices d’esclaves je ne savais pas! Je préfère d’autant qu’on gâche une bouteille de champagne

Un avis, une remarque sur cette publication ?
Pourquoi casse-t-on une bouteille pour baptiser un bateau ?

*