Pourquoi dit-on que « c’est la fin des haricots » ?

© Stijn/Flickr

Ah ! Les expressions françaises… On en connaît le sens mais on les utilise souvent sans en connaître l’origine. Moi la première. Alors quand mon almanach « Ça m’intéresse » (encore lui !) m’a posé la question cette semaine de savoir pourquoi parle de « fin des haricots« , ma curiosité culinaire a fait « tilt » et j’ai donc lu avec intérêt sa réponse. La voici :

Au début du 20e siècle, l’expression « c’est la fin des haricots » était employée pour dire que c’était la fin de tout, puisqu’il ne restait pas même de haricots, pitance traditionnelle des collèges, des casernes et prison. En argot, la prison était d’ailleurs surnommée « l’hôtel des haricots ».
A la même époque, ce légume n’était pas vraiment synonyme de richesse : le haricot n’était pas cher et servait chez les pauvres, de mise dans les jeux d’argent quand la monnaie venait à manquer. On disait « travailler pour des haricots », c’est-à-dire pour des prunes !

Miser des haricots au casino, je veux bien moi ! A condition que les gains soient en monnaie sonnante et trébuchante. ^^

 

Source : Almanach « Ca m’intéresse », 365 questions/réponses pour aiguiser sa curiosité, édition 2006, fiche du 25 août.

Un avis, une remarque sur cette publication ?
Pourquoi dit-on que « c’est la fin des haricots » ?

*