Mot clé ‘ agneau’

Le baeckeoffe de Gaby

mercredi 9 janvier 2013

Le Baeckeoffe (en bas-rhinois) – prononcez bé-ke-off – ou Beackeoffa (en haut-rhinois) est un plat traditionnel alsacien servi aux grandes tablées, généralement le dimanche. Ce plat comporte au moins trois types des viandes (porc, agneau et boeuf) cuites toutes ensemble avec du vin blanc et divers aromates dans une terrine alsacienne. Ma belle-maman Gaby ajoute également des carottes et du poireau dans sa recette. A l’origine, le Baeckeoffe cuisait dans le four du boulanger pendant que les dames s’occupaient du linge (eh oui, la condition de la femme a bien changé !). Aujourd’hui, on ne sollicite plus le boulanger pour aller cuire son baeckeoffe, le four familial fait largement l’affaire. Utilisez votre plus jolie terrine pour réaliser cette recette, car le plat passe directement du four à la table. Gaby recouvre son Backeoffe d’une feuille de papier alu avant de refermer avec le couvercle, ceci afin de pouvoir vérifier le niveau d’eau durant la cuisson. Dans la recette traditionnelle du Baekeoffe, on lute la terrine avec un boudin de pâte à pain ou d’un mélange farine/eau, qui va empêcher l’évaporation des liquides. A vous de voir quelle option vous privilégiez.  A güeter ! Bon appétit !

(suite…)

Sauté d’agneau exotique au saté et coco

mercredi 17 octobre 2012
J’ai reçu un mélange d’épices à saté dans la Eat Box de septembre que m’a gentiment offert Anne-Sophie. Le saté est un plat traditionnel indonésien, composé de brochettes de poulet ou de boeuf marinées dans un mélange de cumin, curcuma, gingembre, coriandre, piment, ail, oignon et sucre. J’ai adapté cette recette typique à ma viande d’agneau, que j’ai cuisinée avec ce mélange d’épices, du lait de coco et des fruits exotiques. La réussite de ce plat réside dans la cuisson de lagneau « presto« , qui doit être brève afin de conserver une viande rosée à coeur. Car oui, la viande d’agneau n’est pas uniquement faite pour être mijotée !

(suite…)

Souris d’agneau confites

mercredi 2 mai 2012
 
Pas d’agneau de sept heures à Pâques cette année, ça viendra peut être l’an prochain ! J’ai opté pour une recette de souris d’agneau confites, que j’avais repérées ICI. Il s’agit de la partie situé au niveau du tibia des pâtes arrière de l’agneau. Trois heures de cuisson sont nécessaire à obtenir une chair incroyablement fondante… Mon boucher m’a fourni de grosses souris d’agneau (600 g chacune !). Du coup, deux souris étaient suffisantes pour quatre personnes. Si vous utilisez des souris d’agneau plus petites, vous pouvez réduire un peu le temps de cuisson.

(suite…)

Tajine d’agneau à l’orange et aux abricots secs

dimanche 20 novembre 2011

Il me restait deux beaux morceaux de gigot d’agneau dans le congélateur. Après une journée de décongélation, je les ai utilisés pour préparer ce tajine sucré-salé à sa soeurette. Les parfums de cannelle, gingembre et orange chatouillent les narines pendant la cuisson… Une heure est nécessaire pour obtenir une viande fondante et parfumée. Le mélange d’épices fonctionne également avec de la viande de poulet, des cuisses par exemple.


(suite…)

Boulettes d’agneau, sauce au miel et pruneau

vendredi 14 octobre 2011

Voici une recette d’agneau presto, en partenariat avec le site 750 g. Elle est idéale quand on ne dispose que de peu de temps pour cuisiner l’agneau : les boulettes sont prêtes en 30 minutes chrono (voire moins si vous les façonner s à quatre mains). J’accompagne mes boulettes d’une sauce aigre-douce réalisée avec du vinaigre à la pulpe de pruneau. La saveur de ce fruit se marie très bien avec la viande d’agneau. A défaut, remplacez-le par du vinaigre balsamique.

(suite…)

Brochettes d’agneau au sésame, sauce au pruneau

vendredi 30 septembre 2011

Cela faisait déjà plusieurs semaines que je me demandais ce que je pouvais bien faire de mon vinaigre à la pulpe de pruneau. Alors quand Chef Damien du site 750 g m’a donné pour mission de préparer une recette Agneau presto, j’ai tout de suite pensé à mon flacon de vinaigre. On fait bien des tajines aux pruneaux alors pourquoi par des brochettes d’agneau au pruneau ? Le vinaigre est très concentré une fois qu’il a déglacé la poêle. C’est pourquoi j’ai ajouté du miel et un peu de beurre à la sauce pour l’adoucir et la liquéfier légèrement. Un délice !
Si vous n’avez pas de vinaigre à a pulpe de pruneau, utilisez du balsamique, mais le goût ne sera plus le même…

(suite…)

Moussaka grecque à l’agneau

jeudi 29 juillet 2010

Je me souviens de la toute première Moussaka que j’ai dégustée. C’était en Grèce, à Athènes, dans le quartier pittoresque de la Plaka. Je devais avoir 8 ou 9 ans. On m’avait présenté cette spécialité comme étant les lasagnes grecques. J’ai le souvenir d’un plat très fondant, qui m’a fait apprécier l’agneau, moi qui n’était pas une inconditionnelle de cette viande à l’époque. Ce plat traditionnel, à base de tomates et d’aubergines, est servi dans tout le Moyen-Orient. Mais on le retrouve surtout sur les tables turques et grecques. Pour respecter la recette traditionnelle, ne vous avisez pas de remplacer la viande de mouton ou d’agneau par du bœuf. Le charme serait rompu !

Recette de la moussaka grecque à l’agneaumoussaka-grecque_aubergine_agneau©christelle_vogel_cookismo

Préparation : 45 min  • Cuisson : 1h20

Ingrédients pour 4 personnes :
500 g d’agneau haché
1 grosse aubergine
1 oignon
1 gousse d’ail
1 boîte de tomates concassées
1/2 c. à café de cannelle
1 c. à café rase de sel
3 brins de persil plat
3 c. à soupe de parmesan
6 cl de vin rouge
Gros sel
Noix de muscade

Préparation de la moussaka grecque à l’agneau

Préparer l’aubergine :
Laver l’aubergine et la couper en tranches d’environ 5 mm. Placer sur une grille, saupoudrer de gros sel et laisser dégorger pendant 30 min.
Passer rapidement les tranches sous l’eau pour ôter le sel et les placer entre deux torchons propres pour absorber le surplus d’eau.
Disposer les tranches sur une grille, arroser d’un filet d’huile d’olive puis placer sous le gril du four pendant 5 minutes. Retourner les aubergines et laisser 5 minutes supplémentaires.

Préparer la viande :
Émincer l’oignon et le faire revenir dans un faitout avec la gousse d’ail pressée.
Ajouter la viande d’agneau hachée et faire revenir pendant quelques minutes.
Baisser le feu, ajouter les tomates, le vin (facultatif), le sel, la cannelle, le persil haché et laisser mijoter à découvert pendant 30 minutes.

Préparer la sauce de la moussaka :
Ingrédients : 50 cl de lait entier, 35 g de farine, 20 g de beurre, 2 cuillères à soupe de parmesan, 1 jaune d’œuf.
> Si intolérance au gluten : réalisez la béchamel avec de la fécule de maïs ou de l’arrow-root que l’on dissout directement dans le lait. Inutile de réaliser un « roux ». 
Dans une casserole, faire fondre le beurre sur feu doux. Ajouter la farine et mélanger à l’aide du fouet. On obtient ce qu’on appelle un « roux ».
Verser progressivement le lait, tout en remuant. Remettre sur feu doux jusqu’à ce que le mélange épaississe.
Retirer du feu et ajouter les 2 cuillères à soupe de parmesan.
Laisser tiédir puis incorporer le jaune d’œuf (2 jaunes si l’oeuf est petit).

Monter la moussaka :
Huiler un moule à gratin carré d’environ 25 cm de côté.
Placer une couche d’aubergine, une de viande hachée, une autre d’aubergines, le reste de la viande. Finir par une couche d’aubergines.
Étaler la sauce sur le dessus, parsemer de parmesan et de noix de muscade.
Enfourner pendant 35 minutes à 180°C puis placer quelques minutes sous le gril du four pour dorer le dessus de la moussaka.