Mot clé ‘ chou kale’

Chips de kale

vendredi 9 octobre 2015

Les chips de chou kale… Si vous faites vos courses dans les enseignes bio ou que vous suivez un peu les blogs de cuisine US, vous n’avez pas pu y échapper. Ils sont partout !! Le kale, c’est LE chou dont tous les foodistas parlent ces derniers temps. Il faut dire que sa teneur en nutriments et en antioxydants a de quoi faire blêmir plus d’un légume vert : vitamines A et C, fer, phosphore, magnésium, manganèse, cuivre, carothénoïques (prévention dégénérescence maculaire), flavonoïdes… Je m’arrête là, car la liste est longue.

Un chou tout doux
En plus d’être un super chou, il n’en a pas (ou peu) le goût. Et là, c’est un argument choc pour tous les anti-choux. Pour preuve, Monsieur Cookismo – qui est trèèès fâché avec les crucifères -, a fini le saladier de chips de kale en moins de temps qu’il m’a fallu pour les préparer. Eh oui, c’est super bon ! Le plus dur, c’est encore de mettre la main sur ce chou vert aux feuilles frisées. En Autriche, où je vis, j’en vois assez régulièrement. Il faut dire que le chou kale est originaire des pays germaniques, où il n’a rien de « tendance ». On le trouve ici sous le nom de « chou vert » ou « chou plume ». Poétique !

Chips de kale maison

(suite…)

Muffins aux graines de courge et chou frisé (sans gluten)

vendredi 30 janvier 2015

La graine de courge ne fait pas juste office de déco dans cette recette issue du livre Green d’Anya Kassoff. Elle en est l’élément central. Si vous comptiez utiliser les quelques graines de courge qui se battent en duel dans votre tiroir de cuisine, c’est fichu ! Nous avons ici besoin de 100 g (oui !) de graines de courge moulues pour texturiser la pâte et apporter une bonne dose de moelleux à ces muffins salés sans gluten. Pour tout vous dire, les graines de courge ne faisait pas partie de mon répertoire culinaire avant que je ne vienne vivre en Autriche. A peine en croquais-je de temps à autre quand mon boulanger avait la bonne idée d’en parsemer quelques-unes ses miches… Chez moi, en Autriche, la courge tient une place particulière dans la gastronomie locale. C’est ici que j’ai goûté pour la première fois à l’huile de graines de courge, un « classique » de l’assaisonnement autrichien. Les graines de courge s’achètent en supermarché entières ou moulues, tout au long de l’année. Autant dire que maintenant, j’en ai en permanence un paquet dans mon placard. J’aime glisser quelques graines de coruge grillées dans mes salades composées. Ca leur apporte un côté croquant et un délicieuse petit goût de noisette. Monsieur Cookismo adore et moi aussi.
Côté nutrition, la graine de courge est aussi une graine de champion. Elle est riche en protéines, vitamines A, B1 et B2, et est bien pourvue en minéraux et stérols végétaux, qui aident à lutter contre le « mauvais » cholestérol (LDL).Graines de courgeCôté dégustation, ces muffins sans gluten aux graines de courge et chou frisé sont tendres à l’intérieur et croquants à l’extérieur. Je me dis qu’ils feraient d’excellents cookies apéritifs et c’est d’ailleurs de la sorte que je les préparerai la prochaine fois (la pâte est suffisamment dense pour pouvoir former des petits tas sur la plaque du four). Servis avec un beau bol de soupe de potimarron, ils peuvent faire office de dîner léger, mais nutritif. Pour l’apéro, mieux vaut les cuire dans des minis moules à muffins pour ne pas caler vos invités d’entrée de jeu. Enfin, pour les « allergiques » au chou : sachez que sa saveur passe inaperçue dans cette recette, mais vous pouvez toujours le remplacer par du persil plat.

Muffins salés sans gluten aux graines de courge et chou frisé kale

(suite…)

Pizza sans gluten à la patate douce et au kale (vegan)

samedi 24 janvier 2015

Ma soeur m’a offert à Noël le livre Green (éd. La Plage) de la blogueuse d’origine russe Anya Kassoff. Ce livre est dédié à la « Cuisine végétarienne, sans gluten, souvent vegan, parfois crue ». Il est illustré par les photos de Masha, la fille de l’auteur. Il se dévore avec les yeux, tel un « beau livre » que l’on garde à portée de main, pour s’en régaler aussi souvent que possible. Cette recette de pizza sans gluten à la patate douce et au kale est la première recette que je teste de ce livre. Mais il ne s’agit pas la première que m’inspire Anya Kassoff. J’avais réalisé il y a quelque temps la recette de la pizza sans gluten en croûte de sarrasin, issue du blog Golubka de l’auteur, mais non présente dans le livre Green.
La « pizza » que je vous propose ici se réalise sur une base de pâte aux graines de millet (option au riz complet proposée dans le livre également), recouverte de fines tranches de patates douces et agrémentée de kale, ce chou frisé très en vogue depuis quelques temps. La pâte à pizza sans gluten est amalgamée avec du lait de coco. On sent sa présence au moment de la dégustation. Sa saveur forme un bel accord avec celle de la patate douce. Avec une autre garniture, je me tournerai plutôt vers de la crème d’amande ou de soja, au goût plus neutre.
J’ai réalisé ici quatre pizzas individuelles. Si vous optez pour une pizza unique à partager, augmentez le temps de cuisson et la chaleur du four pour que la pâte soit suffisamment cuite. Une nouvelle base glutenfree que je garde précieusement dans mon carnet de recettes.

Pizza sans gluten à la patate douce et au kale (vegan)

(suite…)