Mot clé ‘ citronnelle’

Dorade au four (et idée de marinade)

samedi 29 août 2015

La daurade royale, lorsqu’on la commande au resto, ça coûte souvent un bras. Il faut dire que c’est un poisson rare (on n’en abuse pas !), à la chair fine et maigre. Chez mon poissonnier, j’ai payé moins de 5€ par poisson. Plutôt rentable et pas trop risqué, étant donné que c’est la première fois que je cuisinais la dorade. L’avantage de ce poisson, c’est qu’il n’a qu’une grosse arrête centrale, facile à enlever lors de la dégustation. Ça limite les risques de s’en coincer une dans le gosier.
Cuisson au four
Avant de cuire ma daurade au four, je l’ai faite mariner avec mes ingrédients chouchou : le gingembre & la citronnelle. Bonne pioche, c’était vraiment bon. Pour la durée de cuisson des dorades au four, j’ai un peu fait au pifomètre : 35 min à 200°C, c’était pile ce qu’il fallait. J’ai servi mes dorades avec du riz sauvage et des tagliatelles de courgettes.
Dorade ou Daurade ?
A priori, on utilise « daurade », lorsqu’on parle de la royale, et « dorade », pour la rose ou la grise.

Daurades royales au four

(suite…)

Poulet satay, sauce cacahuète

dimanche 26 juillet 2015

Les brochettes de poulet (Chicken Satay) à la sauce cacahuète, cela a été mon tout premier contact avec la gastronomie malaisienne. Là-haut, dans un A380 de la Malaysia Airlines, à destination de Kuala Lumpur. Et autant dire qu’après avoir savouré cette viande moelleuse et parfumée, délicieusement nappée de peanuts sauce, j’avais hâte de découvrir la suite. Les satay sont une institution en Malaisie. Certains diront qu’elles sont originaires de l’Indonésie voisine, d’autres que ce sont les marchands chinois faisant commerce en Malaisie qui en ont la paternité.

Une précision : on dit bien sauce pour satay (c’est à dire sauce pour brochettes) et non poulet sauce satay, qui signifierait… poulet sauce brochette. Vous suivez ?

Stand dédié aux satays - Jalar Alor - Chinatown - Kuala Lumpur

Stand de satay à Kuala Lumpur © Christelle Vogel / Cookismo.fr

Cuisson au charbon de bois
La préparation des satay n’est pas compliquée en soi. Comme souvent dans la cuisine asiatique, c’est au juste dosage des épices que tient le succès de la recette. Les satay de boeuf ou de poulet sont traditionnellement cuites au-dessus des braises, seul mode de cuisson à leur donner naturellement ce délicat goût fumé, caractéristique. À la maison, on profite de l’été pour cuire ses satay au barbecue. À défaut, on opte pour le gril du four (ce que j’ai fait ici). Bien sûr, la sauce cacahuète qui accompagne les brochettes participe en grande partie à la magie de l’expérience gustative.

Chicken Satay et sa sauce cacahuète
Je me suis lancée dans la préparation des mes Chicken Satay maison en suivant une recette issue du livre The Best of Singapour Cooking de Leong Yee Soo. Singapour a appartenu à la Malaisie jusqu’en 1965 et conserve l’influence de la pésinsule malaisienne dans son identité culinaire. Il n’y a cependant pas de lait de coco dans cette recette de brochettes de poulet sauce pour satay à la cacahuète. C’est peut-être ce qu’il manque pour retrouver le goût des « vraies » satay malaisiennes, celles goûtées là-haut dans les nuages, au-dessus de l’Océan indien. Mais côté saveur, l’expérience vaut bien les 12 à 24 heures d’attente, le temps qu’il faut à la viande pour s’imprégner de ce concentré d’Asie du Sud-Est. Prêt pour le voyage ? Allons-y.

Brochettes poulet satay

(suite…)

Magret de canard à la thaïe (citronnelle, gingembre, citron vert)

mardi 23 septembre 2014

De la citronnelle, du citron vert, du gingembre, du canard… Il n’en fallait pas plus pour que je bookmarque cette recette, dénichée sur le blog Bonne table. Je l’ai adaptée, afin d’en faire un plat complet. Le secret de ce magret de canard à la thaïe ? Sa longue marinade. Elle confère à la viande une délicieuse saveur asiatique. J’ai fait mariné mon magret de canard la veille au soir pour une dégustation au déjeuner, le lendemain.

Magret de canard mariné à la thaïe

(suite…)

Tôm Bun vietnamien aux crevettes

vendredi 16 mai 2014

Le Bo Bun est un plat traditionnel vietnamien composé de vermicelles de riz (« bun »), de diverses crudités et de bœuf (« bo ») sauté. Il s’agit d’une salade, car seule la viande est proposée chaude, ou tiède. Dans certaines versions du bo bun (comme celle de ma copine Graziella par ici), des pâtés impériaux (nems) sont également ajoutés. Dans la version que je vous propose ici, j’ai troqué le boeuf par des crevettes (« tôm »). Il s’agit donc d’un Tôm Bun, ou si vous préférez, un « bo bun aux crevettes » !

Bo bun vietnamien aux crevettes - Tôm Bun

(suite…)

Curry « terre-mer » à la mangue

mardi 18 février 2014

Très aromatique, ce curry terre-mer au poulet et aux crevettes ne demande qu’une petite demi-heure de préparation. La fraîcheur du gingembre et de la citronnelle, le crémeux du lait de coco, la douceur de la mangue, le piquant de la pâte de curry rouge… On y revient, croyez-moi !

Curry terre mer au poulet et aux crevettes

(suite…)

Papillote de saumon, citronnelle-coco

vendredi 7 février 2014

Légères et parfumée, ces papillotes de saumon à la citronnelle et au lait de coco se réalise également avec d’autres poissons. Cette recette est d’ailleurs une adaptation de celle des papillotes de cabillaud que j’avais réalisées il y a quelques temps déjà. J’ai cuit mes deux dos de saumon dans un plat unique. Vous pourrez réaliser deux papillotes si vous le souhaitez, ou bien utiliser des papillotes en silicone.

Saumon coco citronnelle

(suite…)

Soupe thaïe au porc et lait de coco

mercredi 29 janvier 2014

Cette soupe thaïe au porc et lait de coco s’inspire du célèbre Tom Kha Gai que j’avais appris à réalisé lors d’un atelier cuisine thaï en 2013. Il s’agit d’un bouillon au lait de coco très consommé en Asie. Dans cette recette « simplifiée », il n’y a pas de galanga, ni de feuille de kaffir. Juste du gingembre et de la citronnelle. Si vous en avez à la maison, vous pourrez saler votre soupe thaïe au porc et lait de coco avec du nuoc mam (sauce de poisson) plutôt qu’avec du sel fin. Une idée de potage léger pour le soir.

Soupe thaïe au lait de coco

(suite…)

Gnocchi de patate douce, crème coco-citronnelle

lundi 13 janvier 2014

J’ai souvent la flemme de préparer mes gnocchi à la pomme de terre maison. On en trouve de très bons dans le commerce, prêts en 5 minutes chrono. En revanche, je prends toujours plaisir à confectionner des gnocchi originaux, à base de légumes, courges et autres. J’ai réalisé cet automne des gnocchi à la châtaigne. Je récidive cet hiver avec cette recette de gnocchi à la patate douce. Pour les accompagner, j’ai opté pour une crème au lait de coco et à la citronnelle. Une recette que, pour sûr, je referai tant nous l’avons appréciée.

Gnocchi de patate douce à la crème de citronnelle

(suite…)

Boeuf rendang au lait de coco

vendredi 27 décembre 2013

J’ai trouvé cette recette du Boeuf rendang au lait de coco dans mon Tang book (éd. Larousse). Je ne connaissais pas ce plat malaisien/indonésien avant de le préparer. Je ne sais donc pas si la recette que j’ai réalisée ressemble au boeuf rendang traditionnel. Néanmoins, ses saveurs de gingembre, citronnelle et coco ont séduit nos palais. La recette que je vous propose ici, à base de rumsteak, est rapide à réaliser. Dans la cuisine malaisienne, le bœuf est longuement mijoté dans le lait de coco avec les épices. Le morceau de viande choisi dépendra de la cuisson.

Boeuf Rendang

(suite…)

Le parmentier à la balinaise de Fred Chesneau

lundi 16 décembre 2013

Fred Chesneau le Globe-Cooker® de l’émission Les Nouveaux Explorateurs sur Canal+, s’est donné pour mission de marier la pomme de terre à d’autres produits du monde. Dans cette recette de parmentier à la balinaise, il a choisi d’associer ce tubercule au fondant du confit de canard, parfumé à la citronnelle et au gingembre. Quel dépaysement ! « Asie, Amérique, Afrique… Quand j’ai commencé à voyager, la pomme de terre était partout au rendez-vous, à ma grande surprise, se souvient Fred Chesneau. Ma maman et mon grand-père m’avaient enseigné les fondamentaux du terroir français comme la purée, les frites et les pommes rissolées. À l’étranger, je l’ai découverte cuisinée tout naturellement à la mode du pays, avec des ingrédients locaux : sauce soja, curry de Madras, aquavit, wasabi, gingembre, saké, sirop d’érable… » La recette du parmentier à la balinaise qui suit diffère légèrement de celle de Fred Chesneau : j’ai réduit la quantité de sel, de piment et de beurre pour l’adapter à mon goût. Vous trouverez la recette originale ICI.

Parmentier à la balinaise

(suite…)