Mot clé ‘ noix de cajou’

Papillote de tofu aux légumes et crème de cajou

vendredi 4 mars 2016

Le tofu, tel qu’on l’achète en magasin bio*, est assez fade, pour ne pas dire insipide. Rien à voir avec le tofu fraîchement pressé tel qu’on peut le savourer au Japon (j’y retournerai un jour #PromesseÀmoiMême). Je considère le tofu ferme comme une base. Une toile vierge sur lequel on va imprimer des saveurs pour en faire un tableau alléchant. La plupart du temps, je hache mon bloc de tofu pour le transformer en « steak » végétarien, agrémenté de légumes de saison. Dernièrement, je l’ai préparé sous forme de blanquette végétarienne, en le coupant en dés, comme ici, dans cette recette de papillote de tofu. Je l’ai repérée dans le Vital Food n°6 (celui du printemps) et l’ai adaptée avec ce qu’avais sous le coude : pas de chou pointu pour moi, mais un oignon nouveau. Monsieur Cookismo a beaucou aimé, moi aussi. Mariné et cuisiné comme cela, le tofu, ça a quand même plus de gueule (et du goût).

* J’achète uniquement du tofu bio, d’origine française ou autrichienne (pays où je vis). Ainsi, pas d’OGM en vue et une culture plus respectueuse de l’environnement. J’évite le tofu vendu en épicerie asiatique. On ne sait pas trop d’où il vient, ce qu’il contient et dans quelles conditions il a été produit…

Papillote de tofu à la crème de cajou

(suite…)

Bananabread (sans gluten/lactose)

vendredi 11 septembre 2015

Les Bananabread (comprenez « pain de banane ») et moi, c’est une histoire d’amour. Une idylle faite pour durer : c’est la 12e recette de cake à la banane que je publie sur Cookismo (je viens de les compter). Au début, j’en préparais surtout pour recycler les bananes qui tombées du côté obscure de la force. Aujourd’hui, j’ai plutôt tendance à laisser noircir volontairement mes bananes pour les transformer en cake. Le bananabread que je vous propose ici est sans gluten, ni lactose. Comme pour le pain brioché à la fleur d’oranger, je me suis inspirée d’une recette du livre Cuisiner sans gluten (éd. Larousse, mars 2015) que j’ai adaptée en mode « sans lactose » en remplaçant le beurre par de l’huile de coco. J’ai aussi bien diminué la quantité de sucre (50 g au lieu de 150 g), car les bananes mûres sont déjà très sucrées. Je pense qu’on pourrait même zapper carrément le sucre. Ce bananabread sans gluten se conserve hors du frigo et ne sèche pas au fil de jours. Prochaine étape : essayer d’en faire une version sans oeuf (100% végétale), en utilisant des graines de lin moulues et un souçpon de gomme de xanthane. Je vous tiens informés !

Cake à la banane sans gluten, sans lactose

(suite…)

Granola au sarrasin

mardi 30 juin 2015

Je fais bien plus souvent du muesli maison que du granola. Le premier, j’en mange un bol complet au petit déjeuner, arrosé de lait d’amande. Le second, je le déguste en « topping » sur un compote ou bien un yaourt nature (au soja), car le granola est plus énergétique et sucré que le muesli. C’est une préparation à base de flocons (de sarrasin ici, pour changer de l’avoine), de graines, de fruits secs… que l’on mélange à de la matière grasse (huile de coco ou d’olive) et du sucre (sirop d’érable ou miel), avant de passer le tout au four, pour obtenir une appétissante caramélisation et des « chunks » croquants. Le muesli, lui, n’est pas cuit. Cette recette de granola au sarrasin sans gluten est issue du numéro estival du magazine Niépi. J’ai adapté les ingrédients avec ce que j’avais à disposition. On n’est pas à 10 grammes près, vous pouvez faire comme moi.

Granola sans gluten aux flocons de sarrasin

(suite…)

Verrine à la fraise, beurre de cacao & citron (vegan)

lundi 11 mai 2015

A la maison, on avait beaucoup aimé la mousse au chocolat blanc & citron du bavarois sans GLO dégusté il y a quelques semaines. Pour préparer ces verrines vegan, j’ai donc simplement repris la recette de cette mousse, que j’ai déclinée en mode 100% végétal. Les ingrédients clés : le beurre de cacao (j’ai trouvé le mien sous forme de pistoles, en barquette, au rayon frais de mon magasin bio) et les noix de cajou. La texture de cette mousse s’apparente à celle d’un cheesecake. On jugerait d’ailleurs qu’elle contient du fromage… mais non. J’ai sucré le tout avec du sirop d’agave brut, de couleur sombre, plus intéressant nutritionnellement que celui de couleur claire que l’on trouve facilement aujourd’hui en grande surface. Plus cher aussi, je vous l’accorde. Et puisque le printemps chante sur les étals, j’ai accompagné le tout d’un coulis de fraises, légèrement épaissi à l’agar-agar. Un dessert végétal à décliner tout au long de l’année, avec d’autres fruits de saison.
Verrine fraise, mousse beurre de cacao et noix de cajou

(suite…)

Bavarois citron & chocolat blanc sur sablé pistache (sans gluten)

jeudi 5 mars 2015

Une nouvelle recette issue du livre Green d’Anya Kassoff. Ma grande soeur ne s’est pas trompée en m’offrant cet ouvrage à Noël. Il ne cesse de m’inspirer. Après les muffins vegan à la carotte et le gâteau chocolat-kaki, voici une nouvelle recette de dessert sans gluten (et sans oeuf) : un bavarois au citron et chocolat blanc sur sablé pistache. J’ai utilisé le chocolat blanc que j’avais sous la main (Dulcey de Valrhona, un chocolat « blond » à 32% de cacao) pour réaliser ma mousse. Si vous êtes intolérant au lactose, tournez-vous vers du chocolat blanc à base de lait de riz (j’en ai vu sur le net) voire vers du pur beurre de cacao. Remplacez également le miel par du sirop d’agave si vous êtes végétalien. Ce dessert est long à préparer. J’y ai passé ma soirée. Mais la dégustation le lendemain midi en valait vraiment la chandelle. Je pense décliner ce bavarois citron-chocolat avec un sablé à base d’amandes, un peu moins onéreuses que les pistaches. Je ne toucherai pas à la mousse en revanche : sa consistance crémeuse et aérienne est bluffante… parfaite. Merci Anya !

Bavarois citron & chocolat blanc sur sablé pistache sans gluten

(suite…)

Quinoa sauce pesto à l’açaï

mardi 28 octobre 2014

Bien qu’il soit appelé « blé des Incas » ou « pseudo-céréale », le quinoa n’est ni une céréale, ni une graminée. Il s’agit d’une plante herbacée, naturellement dépourvue de gluten. Il est riche en fibres, protéines complètes et minéraux (manganèse, fer, cuivre), ce qui en fait un aliment de choix, lorsque l’on consomme peu de viande. J’ai préparé mon quinoa en suivant une recette issue du livre « Les super aliments santé » de la naturopathe Ellen Frémont (éd. Larousse), c’est-à-dire avec une sauce au basilic et à l’açaï, une petite baie sud-américaine riche en vitamine C et antioxydants. Le pesto d’açaï, de couleur grise, n’est pas très incitatif de prime abord, et pourtant, il séduit dès la première bouchée… Soignez donc la présentation de ce quinoa sauce pesto à l’açaï en le décorant avec des feuilles de basilic fraîches, quelques cranberries séchées pour apporter une touche de couleur, en le servant en verrine, etc. Je propose ce quinoa sauce basilic-açaï en entrée.

Quinoa au pesto d'açaï

(suite…)

Mayonnaise vegan à l’açaï

mardi 7 octobre 2014

La mayonnaise maison se compose essentiellement de jaunes d’oeufs et d’huile, le tout relevé d’une pointe de moutarde ou de vinaigre. Délicieuse, certes – nos papilles sont conditionnées pour aimer ce qui est gras -, mais pas très intéressante d’un point de vue nutritionnel. La mayonnaise que je vous propose ici est végétale. Cela signifie qu’elle ne comporte aucun ingrédient d’origine animale. Elle est issue du livre « Les super aliments santé » (éd. Larousse). Sa pépite nutritive ? L‘açaï. Une petite baie originaire du Brésil, riche en polyphénols et vitamine C. Elle confère une jolie couleur violette à cette mayonnaise vegan. Je l’ai dégustée avec des frites de patates douces cuites au four (voir la recette plus bas). Une association « color block » à proposer à l’apéritif ou bien en entrée. J’ai utilisé le reste de ma mayonnaise végétale (sans oeuf) pour réaliser une recette de céleri remoulade, végétal, lui aussi.

Mayonnaise végétale (sans oeuf) à l'açaÏ

(suite…)