Mot clé ‘ paprika’

Chili con tempeh

vendredi 16 septembre 2016

Il y a le Chili con carne (à la viande), le Chili sin carne (végétarien, aux protéines de soja) et voilà maintenant le Chili con tempeh (végétale). Le tempeh, c’est ce bloc de graines de soja fermenté que l’on trouve au rayon frais des magasins bio. En Asie, j’en avais croisé sur les marchés de Kuala Lumpur, immergé dans de l’eau. Le tempeh, en plus d’être riche en protéines de bonne qualité, est un aliment bon pour notre flore intestinale, car fermenté. Dans cette recette de Chili veggie, je l’ai réduit en grosses miettes pour lui donner l’aspect de la viande hachée du chili traditionnel. Côté assaisonnement et préparation, j’ai simplement repris les dosages de mon Chili sin carne. Je le pimente avec parcimonie (mon estomac n’est pas copain avec la capsaïcine) et le propose avec une fiole de tabasco, que Monsieur Cookismo agite allègrement au-dessus de son assiette. Dosez le piment comme vous le voulez, version dragon ou princesse.

Chili con tempeh

(suite…)

Saucisse végétarienne
{sans gluten, vegan}

mercredi 14 septembre 2016

Trouver la recette parfaite de la saucisse végétale, cela a été ma mission de l’été. Sans gluten, ça n’a pas été évident. La plupart des recettes de saucisse végane que l’on trouve sur le net en contiennent, souvent sous forme de gluten de blé pur, ajouté comme agent liant, ou bien de seitan, fabriqué à partir du gluten de blé. J’ai tâtonné et m’y suis prise à quatre fois avant de trouver les justes dosages, permettant d’obtenir une saucisse végétale facile à façonner, qui a de la tenue et qui ne soit pas caoutchouteuse.

Ma quête de la saucisse végétale idéale
Pour mon premier essai de saucisse végane, j’ai utilisé uniquement de la farine de lupin pour épaissir ma préparation. Le résultat était trop friable. Mes merguez végétales se sont cassées dans la poêle. Pour ma deuxième tentative, j’ai utilisé de la farine de pois chiches, de l’arrow-root (amidon) et un oeuf. Mes saucisses végétariennes étaient alors trop dures. Au troisième essai, j’ai remplacé l’oeuf par des graines de lin moulues et l’arrow-root, par de la fécule de manioc, sans doute en trop grande quantité, car mes saucisses végétales étaient alors caoutchouteuses. À ma quatrième tentative (la bonne !), j’ai ajusté les quantités pour obtenir la merguez végétale parfaite, épicée juste ce qu’il faut, croustillante dessus et tendre dedans… et voilà la recette !

Saucisse végétale et sans gluten

(suite…)

Sambol coco {recette sri-lankaise

vendredi 8 avril 2016

Lors de notre séjour chez Sithu, à Ella Rock, notre hôte nous a proposé un petit déjeuner sri-lankais typique, composé de crêpes épaisses à la noix de coco et de sambol coco, accompagnées d’une préparation pimentée à base de noix de coco râpée.
Petit déjeuner sri-lankais - Srilankan breakfastAu saut du lit, ça remet les idées en place. Je n’ai pas assisté à la préparation de ce sambol coco par Sithu (je dormais encore sous ma moustiquaire), alors j’ai fait quelques recherches sur le net pour trouver une recette qui s’en rapproche. En croisant les différences préparations trouvées, je suis arrivée au résultat ci-dessous.

Au p’tit dèj… ou avec un Rice & Curry
Je pense qu’on peut ajouter si l’on veut un peu de gingembre râpé et de l’ail pressé à cette recette de sambol coco, selon ses goûts. Le sambol coco de Sithu était particulièrement orangé. Je ne sais pas quelles épices ou colorants elle a utilisés pour arriver à une teinte aussi flashy. Je n’ai pas osé doubler la dose de paprika, mais peut-être que c’est la clé. Ce sambol coco peut aussi être servi comme condiment, en accompagnement d’un Rice & Curry sri-lankais. Parce-que qu’au petit déjeuner, ça surprend quand même bien nos papilles d’Européens.

Sambol coco

(suite…)

Chou-fleur entier rôti au four {sans gluten, vegan}

mardi 1 décembre 2015

« Chou-fleur grosse tête », « Chou-fleur qui en jette », « Chou-fleur gâteau »… J’ai hésité sur le petit nom à donner à mon nouveau chouchou. Je suis restée classique, finalement. Ceci est un chou-fleur entier rôti au four (sans gluten, vegan). Une petite merveille que j’ai découverte dans le Vital Food n°4 et que je garde sous le coude depuis cet automne.

Chou-fleur entier rôti au tahini
J’attendais d’avoir du monde à la maison, pour pouvoir le partager à table. Voici enfin la bête. Un beau chou-fleur bio « massé » avec une crème de sésame (tahini) au citron et à l’ail, puis enfourné tout entier. Méconnaissable à la sortie du four, ce chou-fleur rôti cache son jeu jusqu’au moment de la coupe. De quoi faire durer le suspense devant la tête médusée des attablés qui se demanderont « ce que c’est que ce truc cette boule dorée et fumante ». La légère odeur de chou-fleur peut trahir le planqué… mais pas forcément.

Des choux-fleurs rôtis par milliers (ou presque)
Il existe de nombreuses versions de chou-fleur entier rôti au four sur le net. Certains sont massés avec du beurre, de l’huile d’olive, des épices… Tapez « whole roasted cauliflower » sur Pinterest. Vous en aurez un bel aperçu. Et ci-dessous, la version sans gluten/lactose que j’ai adoptée :
Chou-fleur entier rôti au four

(suite…)

Houmous traditionnel au tahini

jeudi 26 mars 2015

Le houmous, c’est une crème de pois chiches que vous avez peut-être déjà dégustée sous forme de mezze lors d’un repas libanais. Il est généralement servi avec un pain plat, type pita. Ce n’est pas la première fois que je prépare du houmous maison. Je l’ai déjà revisité en une version à la betterave et même aux haricots blancs (bon, ok… là, ce n’est plus vraiment un « houmous »). Cette fois-ci, j’ai laissé au placard ma conserve de pois chiches et me suis tournée vers mon sachet de pois chiches crus. Pas de recette express, donc. Non. Ici, c’est long, et c’est d’autant plus bon !
Bien digérer les pois chiches
Les pois chiches sont mis à tremper pendant au moins une nuit. Durant leur trempage, les pois absorbent leur poids en eau. La production d’enzymes précédant la germination est également activée, ce qui permet au pois de gagner en digestibilité. Grâce au trempage, la cuisson des pois chiches se retrouve considérablement raccourcie : comptez une heure de mijotage à feu très doux contre 2 ou 3 heures (!) si vous ne trempez pas vos pois. J’ai cuit mes pois chiches avec un morceau d’algue kombu, qui est réputée pour faciliter la digestion des pois chiches et des légumineuses en général. Enfin, j’ai « épluché » tous mes pois chiches après cuisson pour encore mieux les digérer. Difficile de faire plus digeste que le houmous traditionnel au tahini que je vous propose ici, d’autant que le jus de citron qu’il contient a lui aussi une action positive sur la digestion !
Du calcium et des protéines végétales
Cette recette est intéressante d’un point de vue nutritionnel : le houmous, tout comme le tahini, est une importante source de protéines végétales. La crème de sésame est bien pourvue en calcium, phosphore, magnésium et acides gras insaturés. Son goût typé donne tout son caractère au houmous. Alors, on goûte ?

Houmous traditionnel au tahini © Cookismo.fr

(suite…)

Poivrons cajuns farcis au millet

jeudi 3 juillet 2014

Cette recette de poivrons cajuns farcis au millet est issue du livre « Les 60 meilleurs Plats végétariens du monde, point final » (éd. Cardinal). Elle est gluten-free, si l’on prend garde à utiliser du bouillon cube et des épices sans traces de gluten (vérifiez les étiquettes). La farce au graines de millet et petits légumes parfumés aux épices cajuns est délicieuse. Elle peut être servie telle quelle, en version express (voir tout en bas de la recette).  Une recette de petits farcis à tester également avec des tomates.

Poivrons cajuns au millet

(suite…)

Steak de tofu fumé à la mexicaine

jeudi 22 mai 2014

Après mes steaks de tofu (nature) à la japonaise, voici ma recette du steak de tofu (fumé) à la mexicaine. Pas de viande dans ces steaks, mais une bonne quantité de protéines végétales apportées par le tofu. Côté saveur, j’ai repris le mélange d’épices utilisé pour mes steaks végétariens à la mexicaine (à base de pois chiches). Le tofu fumé étant déjà salé, je n’ai pas ajouté de sel à ma préparation. Cela n’a pas manqué. J’ai obtenu deux steaks veggie bien épais avec les ingrédients indiqués ci-dessous. Si vous avez un plus petit appétit, préparez 3 steaks avec la même quantité de pâte.

Steak de todu fumé maison

(suite…)

Chili sin carne (veggie)

jeudi 20 mars 2014

Il y a le Chili « con carne » (avec viande) et voici la recette du chili « sin carne » (sans viande).  Avant d’avoir goûté (et même après), on n’y voit que du feu… C’est ma copine Graziella qui m’a fait découvrir la « viande de soja » (des éclats de protéines de soja déhydratés en fait), en me donnant un paquet qu’elle n’avait pas eu l’occasion de cuisiner. J’avais testé ce nouvel ingrédient en préparant une sauce bolognaise « sans viande ». Bluffante… Je récidive aujourd’hui avec cette recette d’inspiration mexicaine. M. Cookismo, carnivore de son état, a apprécié ce plat veggie. C’est d’ailleurs devenu l’une de ses spécialités. 

Chili sin carne (végétarien)

(suite…)

Burger mexicain au poulet, avocat et paprika

samedi 29 décembre 2012

Aïe, Caramba ! Direction le Mexique avec ces hamburgers maison au poulet, garnis d’un guacamole légèrement relevé. Il s’agit là de la recette « Mex » issu du livre Hamburger Gourmet aux éditions Marabout. Contrairement à la recette originale, je n’ai pas utilisé d’épices toutes prêtes pour réaliser mon guacamole. J’ai choisi de assaisonner avec de la coriandre et du cumin moulus. Vous pourrez éventuellement y ajouter un peu d’ail. Le guacamole doit être à température ambiante lorsque vous garnissez vos burgers, car il aurait tendance à refroidir les steaks de poulet parfumés au paprika. Petite astuce pour faire mûrir plus vite vos avocats : emballez-les dans du papier journal et placez-les non loin d’une source de chaleur (un radiateur par exemple, mais attention , pas dessus). En un jour ou deux, ils seront mûrs à point !

(suite…)

Burger de boeuf au paprika et au miel

mercredi 12 décembre 2012

Cette recette de burger au miel & au paprika est issue du livre Hamburger Gourmet (éd. Marabout, octobre 2012), qui est un peu ma bible du moment. Ce burger « Honey » succède à notre recette de burger de boeuf au confit de vin. J’ai gagné un peu de temps en utilisant de la mayonnaise toute prête, mais il est toujours préférable de la préparer soi-même. Je n’avais pas de cacahuètes sous la main, je les ai donc remplacées par des noix de pécan hachées, qui apportent du croquant à la sauce au miel. Un burger tout en douceur pour commencer le week-end.

(suite…)