Mot clé ‘ piment’

Chili con tempeh

vendredi 16 septembre 2016

Il y a le Chili con carne (à la viande), le Chili sin carne (végétarien, aux protéines de soja) et voilà maintenant le Chili con tempeh (végétale). Le tempeh, c’est ce bloc de graines de soja fermenté que l’on trouve au rayon frais des magasins bio. En Asie, j’en avais croisé sur les marchés de Kuala Lumpur, immergé dans de l’eau. Le tempeh, en plus d’être riche en protéines de bonne qualité, est un aliment bon pour notre flore intestinale, car fermenté. Dans cette recette de Chili veggie, je l’ai réduit en grosses miettes pour lui donner l’aspect de la viande hachée du chili traditionnel. Côté assaisonnement et préparation, j’ai simplement repris les dosages de mon Chili sin carne. Je le pimente avec parcimonie (mon estomac n’est pas copain avec la capsaïcine) et le propose avec une fiole de tabasco, que Monsieur Cookismo agite allègrement au-dessus de son assiette. Dosez le piment comme vous le voulez, version dragon ou princesse.

Chili con tempeh

(suite…)

Sambol coco {recette sri-lankaise

vendredi 8 avril 2016

Lors de notre séjour chez Sithu, à Ella Rock, notre hôte nous a proposé un petit déjeuner sri-lankais typique, composé de crêpes épaisses à la noix de coco et de sambol coco, accompagnées d’une préparation pimentée à base de noix de coco râpée.
Petit déjeuner sri-lankais - Srilankan breakfastAu saut du lit, ça remet les idées en place. Je n’ai pas assisté à la préparation de ce sambol coco par Sithu (je dormais encore sous ma moustiquaire), alors j’ai fait quelques recherches sur le net pour trouver une recette qui s’en rapproche. En croisant les différences préparations trouvées, je suis arrivée au résultat ci-dessous.

Au p’tit dèj… ou avec un Rice & Curry
Je pense qu’on peut ajouter si l’on veut un peu de gingembre râpé et de l’ail pressé à cette recette de sambol coco, selon ses goûts. Le sambol coco de Sithu était particulièrement orangé. Je ne sais pas quelles épices ou colorants elle a utilisés pour arriver à une teinte aussi flashy. Je n’ai pas osé doubler la dose de paprika, mais peut-être que c’est la clé. Ce sambol coco peut aussi être servi comme condiment, en accompagnement d’un Rice & Curry sri-lankais. Parce-que qu’au petit déjeuner, ça surprend quand même bien nos papilles d’Européens.

Sambol coco

(suite…)

Le curry d’aubergines sri-lankais de Sithu

lundi 4 avril 2016

Après le dahl de lentilles corail et le curry de poulet, voici un autre composant de l’incontournable Rice & Curry sri-lankais : le curry d’aubergines (« bringjoy »), cuisiné par notre hôte sri-lankaise Sithu. Celui que nous avons dégusté dans sa guesthouse, à Ella, était réalisé avec des aubergines violettes, que l’on trouve plus couramment sur l’île que les aubergines à peau foncée, que nous connaissons en Europe. Lorsqu’elle cuisine son curry d’aubergine, Sithu ne lésine pas sur l’huile de coco. J’ai un peu allégé sa recette en y mettant moins de matière grasse et en ajoutant un peu d’eau durant la cuisson. Les aubergines sont tout aussi fondantes. La magie tient surtout au mélange d’épices et d’aromates. Le piment se dose comme on le souhaite. Une pincée (pour moi !) ou bien 1 cuillère à café, pour les palais (et estomacs) habitués à manger relevé.

Curry aubergine - Eggplant curry

(suite…)

Le dahl de lentilles sri-lankais de Sithu

mardi 29 mars 2016

Monsieur Cookismo et moi avons passé 15 jours au Sri Lanka en février 2016. Le dahl de lentilles corail est l’un des plats qui nous a été servi le plus souvent… du petit déjeuner au dîner (incontournable, je vous dis). C’est l’une des pièces maîtresses du Rice & Curry sri-lanka. Nous avons dégusté plusieurs variantes de dahl (qui signifie « lentilles » en cingalais) : plus ou moins épais, servi chaud ou à température ambiante, avec des feuilles de curry ou non, un peu ou beaucoup de curcuma… Cela pour dire qu’il n’existe pas de recette « traditionnelle » du dahl de lentilles. Chaque famille sri-lankaise le prépare à sa façon. Celle que je vous décris ci-dessous est la recette de Sithu.

Portrait de sri-lankaise - Sithu

Sithu, notre hôte et cuisinière © Christelle Vogel

Son mari et elle tiennent la maison d’hôtes Rock Side Inn à Ella, où nous avons passé une nuit.

Vers Rock Side Inn - Ella - Sri Lanka

M. Cookismo sur le chemin menant à la maison d’hôtes © C. Vogel

Sithu m’a donné une leçon de cuisine sri-lankaise. Nous avons préparé ensemble le dîner qui nous a été servi ensuite. J’ai noté ses recettes, le dosage des épices, les durées de cuisson… pour pouvoir préparer un Rice & Curry digne de ce nom à notre retour au froid en Europe. Au menu : dahl de lentilles, curry de poulet, curry d’aubergines, salade de chou blanc à la noix de coco, pommes de terre sautées aux épices… Recettes by Sithu à suivre, sur Cookismo.

Dahl

(suite…)

Poulet au basilic thaï

jeudi 12 mars 2015

Il porte le même nom que son homologue européen, mais côté saveur, le basilic thaï n’a rien (j’insiste) de commun avec son cousin italien. Le goût du basilic thaï est plus frais, légèrement anisé, avec des notes d’estragon, de réglisse, de menthe… Il s’achète en épicerie asiatique. Je ne l’ai jamais encore croisé au supermarché. Je le trouve conditionné en pochettes plates, par bouquet d’une dizaine de branches. Le basilic thaï est fragile. Je le conserve 2-3 jours maxi, bien à plat, dans le bac à légumes de mon frigo. Ses feuilles flétrissent et brunissent avec le temps.
Basilic thaïLe basilic thaï ne supporte pas la congélation (testée) et perd sa puissance aromatique lorsqu’on le sèche (testé également). Fresh is the best. Le plus pratique serait de pouvoir l’acheter en pot (pas encore trouvé).  Cette recette de poulet au basilic thaï est une manière très simple de faire connaissance avec la saveur inimitable de cette herbe aromatique. J’utilise également le basilic thaï pour parfumer mes rouleaux de printemps et l’ajoute au dernier moment dans mes bouillons asiatiques. Et vous, le connaissiez-vous ?

Poulet au basilic thaï

(suite…)

Salade de boeuf thaïe

vendredi 12 septembre 2014

Cette recette de salade de boeuf « thaïe » est très populaire au Laos, où elle prend le nom de lap ou laap. Je l’ai découverte en feuilletant le hors série estival du magazine Régal. Dans cette recette, la viande de boeuf coupée en fines tranches est cuite par l’acidité du jus de citron vert, dans lequel il marine pendant plusieurs heures. La viande reste ainsi très tendre. Cette salade de boeuf thaïe est bien relevée, comme son nom le laisse présager. Pour limiter le feu du piment, j’ai retiré ses graines avant de le glisser dans la marinade de boeuf et ai évité de croquer sa chair rouge au moment de la dégustation. Cette spécialité laotienne trouve son équilibre grâce à la fraîcheur de la menthe, de la coriandre et du concombre. Il s’agit d’un plat complet, traditionnellement accompagné de riz gluant cuit à la vapeur, dans un petit panier tressé, comme dans les restos thaïlandais. A défaut, servez cette salade sur un lit de vermicelles de riz cuits et refroidis.

Salade de boeuf thaïe au citron vert - Lap laotien

(suite…)

Soupe thaïe au porc et lait de coco

mercredi 29 janvier 2014

Cette soupe thaïe au porc et lait de coco s’inspire du célèbre Tom Kha Gai que j’avais appris à réalisé lors d’un atelier cuisine thaï en 2013. Il s’agit d’un bouillon au lait de coco très consommé en Asie. Dans cette recette « simplifiée », il n’y a pas de galanga, ni de feuille de kaffir. Juste du gingembre et de la citronnelle. Si vous en avez à la maison, vous pourrez saler votre soupe thaïe au porc et lait de coco avec du nuoc mam (sauce de poisson) plutôt qu’avec du sel fin. Une idée de potage léger pour le soir.

Soupe thaïe au lait de coco

(suite…)

Boeuf rendang au lait de coco

vendredi 27 décembre 2013

J’ai trouvé cette recette du Boeuf rendang au lait de coco dans mon Tang book (éd. Larousse). Je ne connaissais pas ce plat malaisien/indonésien avant de le préparer. Je ne sais donc pas si la recette que j’ai réalisée ressemble au boeuf rendang traditionnel. Néanmoins, ses saveurs de gingembre, citronnelle et coco ont séduit nos palais. La recette que je vous propose ici, à base de rumsteak, est rapide à réaliser. Dans la cuisine malaisienne, le bœuf est longuement mijoté dans le lait de coco avec les épices. Le morceau de viande choisi dépendra de la cuisson.

Boeuf Rendang

(suite…)

Pourquoi le piment rouge enflamme-t-il le palais ?

mardi 10 juillet 2012
 © Fabrice Rose/FlickR
On a tous  – ou presque – fait l’erreur un jour de mettre trop d’huile pimentée sur sa pizza, de Tabasco dans une recette ou encore de confondre la harissa avec du ketchup…  Résultat : une bouche en feu, des larmes aux yeux et un teint rubicond. Pourquoi le piment « arrache-t-il » autant ? Et pourquoi boire des litres d’eau ne sert absolument à rien ? Mon almanach m’a apporté des explications ce matin :

(suite…)