Mot clé ‘ potimarron’

Potimarron & curry de pois chiches au lait de coco

jeudi 17 décembre 2015

Tout mignon, tout rond, le potimarron, c’est ma courge chouchou. Le plus souvent, je cuisine sa chair douce et fondante en velouté. Je l’aime aussi coupée en tranches, rôties au four, avec un filet d’huile d’olive, une pincée de cannelle et de cumin. Ici, je cuis mes potimarrons évidés au four, puis les sers avec un curry de pois chiches au lait de coco. La courge ne sert pas juste « à faire beau », sa chair se déguste à la cuillère au fur et à mesure. Le contenu et le contenant se mangent. Même la peau, très tendre à la cuisson. Une autre option, moins originale cependant, consiste à cuisiner le potimarron en dés, directement dans le curry de coco, comme je l’ai fait ici.

Des pois chiches, riches en protéines
Les pois chiches apportent des protéines à ce plat. On peut compléter cet apport en ajoutant des dés de tofu au curry, ou bien quelques aiguillettes de poulet dorés à la poêle au préalable (le choix de Monsieur Cookismo). Autre option : ajouter une à 2 poignées de lentilles corail en même temps que les pois chiches. On fait comme on a envie.

Curry de pois chiches au lait de de coco

(suite…)

Tarte au potiron et au chocolat (sans gluten, sans lactose)

mardi 24 novembre 2015

La tarte au potiron, c’est le dessert incontournable de la fête de Thanksgiving, que les Américains célèbrent le quatrième jeudi de novembre (c’est quoi, cette fête ? pourquoi un jeudi ? Pourquoi le 4e du mois ?? pourquoi en novembre ??? … réponse par ici).
Pour la petite histoire, j’ai découvert cette fête il y une dizaine (quinzaine ? argh, coup de vieux) d’années, en regardant un épisode de Friends. Vous vous souvenez, celui où Joey, puis Monica, se promènent avec une énoooorme dinde sur la tête (enfin, avec la tête DANS la dinde, pour être exact).
Dinde de ThanksgivingÉpisode culte…
Fermeture de la parenthèse soap.

La Thanksgiving, chez moi, c’est surtout une bonne excuse pour préparer une pumpkin pie maison. J’avais réalisé il y a quelques années une tarte au potiron classique, avec de la farine de blé, du beurre, du lait… tout ce que j’évite aujourd’hui. Je voulais la décliner en version sans gluten et sans lactose (ok, j’aurais pu tenter la version sans oeuf aussi, mais… chaque chose en son temps).

Pumpkin pie, version sans gluten
J’étais partie pour suivre la recette de tarte au potiron repérée dans le livre Le meilleur de l’alimentation sans gluten de la Canadienne Lisa Howard (adapté par Carole Garnier pour sa version française – éd. Leduc.s, septembre 2015), en l’adaptant un chouia (huile de coco à la place du beurre, lait d’amande à la place du lait entier, farine de sarrasin à la place de la farine de teff que je n’ai pas dans mes placards…). Manque de bol, le moule à tarte que j’ai utilisé était bien plus large que celui préconisé et le flan au potiron atteignait à peine la moitié du moule lorsque j’ai sorti la tarte du four… bof, bof, pas très gourmand tout ça. Du coup, j’ai complété avec un ganache onctueuse et ma tarte au potiron est finalement devenue une tarte potiron-chocolat (oh ben zut :-)

Atelier tarte au potiron du dimanche
La recette est un peu longue à réaliser. J’y ai passé une bonne partie de mon dimanche après-midi, entre la cuisson de la courge, la préparation de la pâte, le temps de refroidissement.. La pumpkin pie se mérite ! Mais honnêtement, à la première bouchée, on se dit que ça vallait la peine. Thanksgiving ou pas, vous m’en direz des nouvelles…
Tarte au potiron (sans gluten, sans lactose)

(suite…)

Potimarron farci aux haricots blancs

mercredi 10 décembre 2014

Avec son petit goût de châtaigne et sa chair presque sucrée, le potimarron est ma courge préférée. Dommage qu’elle ne soit pas présente sur les étals durant l’hiver : elle est récoltée jusqu’au mois de novembre. Il faut penser en faire quelques stocks – le potimarron se conserve de longues semaines dans un endroit frais – car en décembre… finito ! Dans cette recette veggie, je farcis mes potimarrons avec un mélange de haricots blancs et de tomates concassées (en conserve ici), selon une idée issue du livre Peace Food – Das vegane Kochbuch, un best-seller du médecin et auteur allemand Ruediger Dahlke. Vous pouvez également réaliser cette recette avec des haricots secs, que vous ferez tremper pendant 24 heures avant de les cuire en cocotte-minute pendant 30 à 50 minutes, selon leur taille.

Potimarron farci veggie

(suite…)

Velouté de potimarron aux châtaignes et tofu fumé

mardi 2 décembre 2014

Une vraie recette « doudou », que ce velouté de potimarron et châtaignes au tofu fumé. Plus proche de la purée mousseline que de la soupe de légumes, il caresse le palais, dès la première cuillerée. J’en mangerais des bols et des bols… Le duo potimarron-châtaigne fait mouche, une fois encore. Leurs saveurs s’accordent naturellement. Ces deux-là sont comme nés pour s’entendre.
Bonus « pratique » de cette recette : le potimarron n’a pas besoin d’être épluché. Sa peau devient très tendre après cuisson. Certaines courges, comme la butternut, sont plus coriaces… Parce-qu’un peu de fainéantise en cuisine ne fait pas de mal, j’ai opté ici pour une petite courge orangée au délicieux goût de marron. Côté garniture : vous ne trouvez pas de tofu fumé (sans gluten, notamment) ? Remplacez-le par du tofu nature, que vous ferez mariner pendant une heure dans un fond de sauce soja glutenfree additionnée – si vous en avez – de quelques cuillerées d’infusion de thé fumé Lapsang Souchong. Pas envie de tofu ? Faites poêler des champignons, comme dans ma recette de velouté de butternut, mais vous réduirez alors l’apport protéique de cette soupe. Je prépare ce velouté à l’autocuiseur. Si vous optez pour la cocotte traditionnelle, doublez les durées de cuisson.

Velouté de potimarron aux châtaignes et tofu fumé

(suite…)

Curry de courge et tofu au lait de coco

mardi 30 septembre 2014

Cette recette de curry de courge et tofu au lait de coco est issue du livre « Les super aliments santé » de la naturopathe Ellen Frémont (éd. Larousse, Saveurs & Bien-être). Une jolie rencontre entre les légumes d’automne et les saveurs de l’Asie. Ce plat végétarien contient un super « super aliment » : le curcuma frais, à la fois antioxydant, anti-inflamatoire et anti-bactérien. Vous trouverez ce petit rhizome en épicerie asiatique, à côté du gingembre et du galanga. Attention les doigts et les vêtements : le curcuma est un colorant naturel, qui peut  laisser de marques difficiles à détacher. Utilisez des gants en plastique lorsque vous le râpez, si vous tenez à conserver des ongles blancs.

Curry de courge au tofu et lait de coco

(suite…)

Tarte au potiron (Pumpkin pie)

jeudi 28 novembre 2013

Le 4e jeudi du mois de novembre, les Américains célèbrent la Thanksgiving (« Action de Grâce »). Cette fête chrétienne leur permet de se retrouver en famille ou entre amis, autour d’un repas composé traditionnellement d’un belle dinde rôtie et d’une tarte sucrée au potiron (Pumpkin pie) pour le dessert. Je ne célèbre pas la Thanksgiving mais je me suis lancée dans la réalisation d’une recette de Pumpkin pie, à base de potimarron. Le potiron, très aqueux, n’est pas la courge la plus appropriée pour cette recette. Il rend beaucoup d’eau à la cuisson et à tendance à ramollir la pâte. Les recettes américaines dont je me suis inspirée pour réaliser ma tarte sucrée au potimarron indiquent le plus souvent « sweat pumpkin », courge sucrée, dans la liste des ingrédients. Je me suis donc tournée vers le potimarron, que j’ai pelé, cuit une dizaine de minutes à la vapeur et mixé. Les Américains utilisent souvent de la purée de courge vendue en conserve, pour gagner du temps… mais la tarte « homemade » perd de son charme !

Tarte sucrée au potimarron - Pumpkin Pie

(suite…)

Confiture de potimarron à la cannelle

mercredi 13 novembre 2013

Avec son petit goût de châtaigne, le potimarron entre volontiers dans la préparation de recettes sucrées. J’ai choisi de cuisiner cette courge sous forme de confiture parfumée à la cannelle, en suivant la méthode de Christine Ferber, la fée alsacienne des confitures. Je laisse ainsi confire les morceaux de potimarron dans un sirop de sucre pendant toute une nuit au réfrigérateur avant de cuire ma confiture, le lendemain. Cette technique permet de réduire le temps de cuisson et ainsi préserver au maximum les vitamines du potimarron. Je n’ai pas employé de sucre spécial confiture dans ma recette, car la chair dense du potimarron suffit à donner une belle texture à la confiture. Un vrai petit régal automnal.

Confiture de potimarron à la cannelle

(suite…)

Savez-vous cuisiner les courges ?

mercredi 30 octobre 2013

Potimarron, courge butternut, patidou, pâtisson, courge spaghetti… Bienvenue dans la grande famille des cucurbitacées. Dès la fin de l’été, elles illuminent les étals des marchés avec leurs couleurs automnales et leur forme décorative. Savoureuses et peu caloriques, les courges peuvent se conserver jusqu’à trois mois à température ambiante, à l’abri de la lumière. De bonnes raisons de les inviter à la maison.

Famille des cucurbitacéesTour d’horizon des cousins du potiron et des façons de les cuisiner :

(suite…)

Kürbissuppe, velouté de potimarron à l’huile de courge

mardi 24 septembre 2013

L’huile de pépins de courge, de couleur vert sombre, est populaire en Autriche. Peut-être même plus que l’huile d’olive. On la trouve facilement au supermarché tout au long de l’année, à un prix variant entre 9€ à 20-25€ le litre. Les restaurants autrichiens proposent souvent des salades assaisonnées avec cette « Kürbiskernöl » et l’automne venu, celle-ci accompagne également les soupes de courge. Je vous en propose ici une version au potimarron. J’ai opté pour le cette courge, car elle a l’avantage de pouvoir être cuite avec sa peau. Elle devient très tendre après cuisson, ce qui évite l’étape fastidieuse de l’épluchage. Pratique !

Velouté de potimarron - Kurbissuppe

(suite…)

Quiche au potimarron

samedi 3 décembre 2011

Il me restait un demi potimarron après avoir préparé ma soupe potimarron-orange-cannelle. Pour changer un peu des veloutés, j’ai décidé de faire cette quiche à la garniture moelleuse. Monsieur n’a pas aimé, moi, j’ai adoré ! La prochaine fois j’essaierai cette recette avec de la crème fraîche épaisse à la place du Philadelphia pour voir la différence de texture, et pourquoi pas avec des lardons allumettes préalablement dorés à la poêle.

(suite…)