Mot clé ‘ purée de noix de cajou’

Spaghetti de courgette à la crème de cajou {sans gluten, vegan}

mardi 27 septembre 2016

Et voilà la recette inaugurale de mon spiralizer, nouveau gadget à avoir rejoint ma cuisine. Ces spaghetti de courgettes sont inspirés de ceux qui m’ont convaincue d’acheter ce nouvel appareil : des pâtes 100% végétales goûtées au début de l’été dans un restaurant parisien, où je dînais avec mon cousin et sa femme. Révélation. La forme, la texture, le goût… Je voulais les mêmes à la maison. Et voici !

Spiralizer, l’option sans gluten
Lorsque l’on ne consomme pas de gluten, troquer les spaghetti (même glutenfree) pour leur déclinaison végétale, cela ouvre un vaste champ des possibles et expérimentations culinaires. Bien sûr, je ne vous incite pas à investir dans un spiralizer si vous n’avez déjà plus de place dans votre cuisine et que vous savez pertinemment que vous l’utiliserez 3 fois, puis… placard (ou leboncoin). Cette recette peut très bien être réalisée avec un simple couteau économe ou bien une mandoline. Ce ne seront alors pas des spaghetti, mais des tagliatelles que vous obtiendrez. Pour info, j’ai opté pour un spiralizer de la marque Lurch, que j’ai payé 39€. Il en existe des moins chers, d’autres marques aussi. À choisir en fonction de ses besoins (ou pas).

Crème végétale à la noix de cajou… passe-partout
Je profite de ce post pour publier ma recette de crème de cajou végétale, que j’ai déjà réalisée une bonne dizaine de fois. Elle remplace la béchamel et toutes les sauces à base de crème et fromage, grâce à l’utilisation de la levure alimentaire (sans gluten, contrairement à la levure maltée), au petit goût de fromage. En retirant 5 cl d’eau à la préparation, on obtient une crème végétale plus épaisse, que j’utilise en guise de mozzarella sur mes pizzas sans gluten. Il suffit de l’étaler en petits disques et l’illusion est parfaite. Gardez-la sous le coude, elle m’a déjà bien dépannée.

Spaghetti de courgette - Zucchini spaghetti (glutenfree)

(suite…)

Papillote de tofu aux légumes et crème de cajou

vendredi 4 mars 2016

Le tofu, tel qu’on l’achète en magasin bio*, est assez fade, pour ne pas dire insipide. Rien à voir avec le tofu fraîchement pressé tel qu’on peut le savourer au Japon (j’y retournerai un jour #PromesseÀmoiMême). Je considère le tofu ferme comme une base. Une toile vierge sur lequel on va imprimer des saveurs pour en faire un tableau alléchant. La plupart du temps, je hache mon bloc de tofu pour le transformer en « steak » végétarien, agrémenté de légumes de saison. Dernièrement, je l’ai préparé sous forme de blanquette végétarienne, en le coupant en dés, comme ici, dans cette recette de papillote de tofu. Je l’ai repérée dans le Vital Food n°6 (celui du printemps) et l’ai adaptée avec ce qu’avais sous le coude : pas de chou pointu pour moi, mais un oignon nouveau. Monsieur Cookismo a beaucou aimé, moi aussi. Mariné et cuisiné comme cela, le tofu, ça a quand même plus de gueule (et du goût).

* J’achète uniquement du tofu bio, d’origine française ou autrichienne (pays où je vis). Ainsi, pas d’OGM en vue et une culture plus respectueuse de l’environnement. J’évite le tofu vendu en épicerie asiatique. On ne sait pas trop d’où il vient, ce qu’il contient et dans quelles conditions il a été produit…

Papillote de tofu à la crème de cajou

(suite…)