Mot clé ‘ sans lactose’

Perles de coco (au sucre de coco)

jeudi 11 février 2016

Une petite boule de pâte blanche caoutchouteuse et fumante, farcie d’une substance jaune non identifiée, roulées dans de la noix de coco et affalée sur une assiette marquée d’idéogrammes chinois. L’image ne vous fait pas rêver ? Moi, si. Les perles de coco, j’adore. Elles ont longtemps été mon dessert fétiche au resto chinois. Un jour, je me suis même mise en tête d’en préparer moi-même. Revue du net, passage chez Tang Frères puis… échec cuisant. Je n’ai pas retenté. Jusqu’à aujourd’hui. Jusqu’à ce que je tombe sur ce post, qui me rappelle que j’avais encore quelque part, au milieu de ma dizaine de pots de farines, la farine magique : celle de RIZ GLUANT. L’acte 2 de mes boules coco maison pouvait commencer (hé hé).

Perles quadruple coco
J’ai donc réussi à dompter la farine de riz gluant. D’un coup, d’un seul, en l’ébouillantant avec du lait de coco. Simple, efficace. Le tout avec un soupçon de sucre et d’huile de coco, histoire de masquer les preuves. Conséquences de cette tentative de dissimulation : mes perles de coco ne sont pas blanches neige, mais couleur café au lait. Nous dirons que c’est ma touche healthy . J’ai aussi pris des libertés avec la farce en troquant les traditionnelles graines de soja par des pois jaunes, qui s’ennuient ferme dans mon placard entre deux coups de dhal. Une fois mixés, on n’y voit que du feu.

Glutinous rice floor, je t’adore
Dans les rayons des épiceries asiatiques, on trouve la farine de riz gluant sous le nom de « glutinous rice floor ». Cette farine est dépourvue de gluten, et pourtant, elle bat à plate couture la farine de blé lorsqu’il s’agit de se transformer en boule de pâte collante et élastique. Le tout, sans additif (ni cuisson approximative : on parle de riz gluant, pas collant). Le riz gluant est en fait une variété de riz asiatique, dont la structure particulière de l’amidon lui donne ce fameux caractère caoutchouteux. Sans lui, les perles de coco et les mochis (quoi, vous ne connaissez pas les mochiiiis ??), on oublie. Et n’essayez pas de réaliser ces perles de coco avec de la farine de riz traditionnelle. Ça ne fonctionne pas. Mais alors pas du tout (cf. : acte 1 de mes perles de coco). Mais une fois que vous avez déniché le Graal, le paradis n’est pas loin.

Perles de coco (boules de coco) maison

(suite…)

Blanquette de tofu au lait de coco {vegan}

dimanche 7 février 2016

Cette recette de blanquette de tofu, cela fait plus d’un an que je l’ai mise de côté (et ce n’est ni la seule, ni la plus ancienne… Ah si j’avais le temps de tester toutes les recettes qui m’inspirent #soupir). Je l’ai repérée sur le blog Clémentine cuisine. Une blanquette végétarienne (végétalienne, même), censée avoir le même goût que la « vraie blanquette« . Ça m’a intrigué, forcément. J’ai testé et je peux dire qu’il n’y a rien de survendu : la sauce rappelle vraiment celle de la blanquette de veau. Le lait de coco passe inaperçu et le vin blanc ajoute le goût de la tradition à ce plat. À faire pourquoi pas avec des oignons grelots la prochaine fois, façon blanquette de mamie.

blanquette de tofu au lait de coco (vegan)

(suite…)

Recettes de crêpes sans gluten, ni lactose… et que ça saute !

samedi 30 janvier 2016

Les crêpes traditionnelles, on les prépare avec de la farine de froment, du lait, des oeufs et du beurre. Bête comme chou et super bon. L’affaire se complique en revanche lorsqu’on est intolérant ou sensible au gluten (pas de farine de blé), au lactose (pas de lait/beurre) ou allergique aux oeufs… voire les trois à la fois (la cata). La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de préparer des crêpes sans gluten, sans lactose voire sans oeufs aussi bonnes que les crêpes au froment classiques, en adaptant la recette. Je vous promets. Explications.

pile de crêpes naturesComment remplacer la farine de blé dans les recettes de crêpes sans gluten ?
La farine de blé contient du gluten. C’est cette protéine qui confère de l’élasticité et assure une bonne tenue aux crêpes traditionnelles. Pour obtenir des crêpes sans gluten souples, qui ne se désintègrent pas dans la poêle (ou en plein vol… une crêpe, ça saute !), plusieurs options :
– Préparer une pâte à crêpe sans gluten plus riche en oeufs que d’ordinaire
– Mélanger sa (ou ses) farines sans gluten à de la fécule, riche en amidon
– Utiliser des farines qui ont un fort pouvoir liant comme celle de sarrasin ou encore de pois chiches

paquet de farine de sarrasinQuelle alternative à la fécule de maïs (maïzena) ?
Les crêpes sans gluten à base de farine de riz sont souvent préparées avec de la fécule de maïs (maïzena), pour leur assurer une bonne tenue à la cuisson. Elle peut néanmoins être irritante pour les intestins fragiles. On peut remplacer la maïzena par de l’arrow-root (en magasin bio), une fécule douce issus des rhizomes d’une plante tropicale, ou encore par de la fécule de tapioca, issue de la racine de manioc.

Comment remplacer le lait de vache dans les crêpes sans lactose ?
Pour préparer mes crêpes sans gluten, j’utilise le plus souvent du lait de soja, au goût neutre. On peut aussi se tourner vers le « lait » d’amande, de riz ou d’avoine (certifié sans gluten), que l’on choisit sans sucre.

Quelle alternative au beurre dans mes crêpes sans lactose ?
Le beurre donne un bon petit goût de noisette aux crêpes et les bronze joliment durant la cuisson. Il contient cependant des traces de lactose et de la caséine qui sont toutes les deux absentes du beurre clarifié (ou « ghee »). Il a l’avantage de ne pas brûler dans la poêle. C’est cette matière grasse que j’utilise le plus souvent.
Pour la cuisson des galettes bretonnes, la tradition voudrait que l’on utilise du saindoux (graisse de porc) pour la cuisson. Pas très diététique, mais sans lactose/caséine. Et sinon, il y reste l’option huile végétale : d’olive, de préférence.

Ghee (beurre clarifié)

Et la bière dans la pâte à crêpe sans gluten, on peut ? 
À la maison, ma maman remplaçait toujours 1/3 du liquide utilisé pour préparer sa pâte à crêpe par de la bière blonde. Cela permet d’obtenir des crêpes plus fines et légères. La bière contient du malt, donc du gluten. Mais on trouve facilement aujourd’hui de la bière sans gluten (à base de quinoa notamment) en magasin bio. On peut donc préparer ses crêpes sans gluten avec ce type de bière. Et sinon, une autre astuce pour alléger la pâte à crêpe consiste à remplacer 1/3 du liquide par de l’eau pétillante. Au choix !

La pâte à crêpes sans gluten a-t-elle besoin de reposer ?
Oui, il est préférable de laisser reposer sa pâte sans gluten, notamment lorsqu’elle est préparée avec de la farine riche en fibres (riz demi-complet, pois chiches, châtaigne, sarrasin…), qui vont s’hydrater durant la phase de repos (30 min à 1h). On ajuste ensuite la texture de la pâte à crêpe en ajoutant si besoin un peu d’eau ou de lait végétal.

… Allez, on passe à table !

(suite…)

Pancakes {sans gluten, sans lactose}

lundi 25 janvier 2016

J’ai déniché cette recette de pancakes sans gluten dans livre Le meilleur de l’alimentation sans gluten de Lisa Howard, adapté par Carole Garnier (éd. Leduc, septembre 2015). Vous savez, celui qui m’avait déjà inspiré la recette de tarte chocolat-potiron sans gluten/lactose de la Thanksgiving. J’ai simplement adapté la recette en version sans lactose, en utilisant du lait végétal plutôt qu’animal, et en optant pour du beurre clarifié (ghee) pour la cuisson. Ces pancakes sont riches en fibres et en protéines : parfaits pour le petit déjeuner. J’en ai préparés une belle fournée que j’ai conservée au frigo, pour pouvoir réchauffer mes pancakes lors des petits déjeuners (et goûters) des jours suivants. En version sans oeuf (végétalienne/vegan), on peut remplacer l’oeuf par une banane mixée ou encore 1 c. à soupe de graines de lin ou de chia moulues, mélangées à 5 cl d’eau.

Pancakes sans gluten, sans lactose

(suite…)

Crêpes {sans gluten, sans lactose}

vendredi 22 janvier 2016

Le 2 février, c’est la Chandeleur (hep, je vous ai vu : inutile de chercher sur Google, elle est fêtée tous les ans à la même date). Et tous les ans, le 2 février, je prépare des crêpes ou galettes au sarrasin, et je pense à lui.

Chandler - Gif animé - Friends

Pfff, dites-moi que je ne suis pas la seule… ?!

Bref… ;) La recette de pâte à crêpe sans gluten, ni lait de vache que je vous propose ici permet d’obtenir des crêpes souples et dorées, capables de faire un 180 au-dessus de la poêle sans exploser en vol ou se désintégrer à l’atterrissage.  En résumé, des crêpes sans gluten livrées avec leur brevet de pilotage (pour la version sans oeuf, c’est par ).

Crêpes sucrée ou salée ?
J’ai proposé ces crêpes sans gluten avec une sauce béchamel à base de lait et crème de soja, épaissie à l’arrow-root, enrichie de champignons de Paris poêlées et dés de dinde. Ces crêpes glutenfree se prêtent aussi aux variantes sucrées. C’est le moment de préparer la pâte à tartiner maison ultime… cachez-moi ce pot de sucre à l’huile de palme cacaotée ! Si on peut éviter…

Crêpes sans gluten, sans lactose

(suite…)

Couronne des rois briochée {sans gluten, sans lactose}

mercredi 13 janvier 2016

J’aime la galette, savez-vous comment ? Quand elle est sans gluten ni lactose, et avec du fève dedans ! exigeante, la fille. Cette année, j’ai opté pour une couronne des Rois briochée « glutenfree ». Bon, elle arrive un peu après la bataille (l’Epiphanie, c’est le 6 janvier) mais disons que l’on a tout le mois de janvier pour tirer les Rois (et au pire, on garde la recette sous le coude pour l’an prochain). Je me suis basée sur ma recette de pain brioché à la fleur d’oranger pour réaliser cette brioche des Rois sans gluten. Je l’ai arrangée un chouïa et l’ai façonnée en forme de couronne, en utilisant un moule à savarin (au passage : je ferai sans la prochaine fois, pour avoir une couronne plus dodue). Côté déco, je suis restée dans la sobriété : quelques grains de sucre en grains et des éclats de bonbons rouges, qui ont fondu à la cuisson (bon, ce n’était pas prévu, mais disons que ça apporte du brillant). Je ne suis pas fan des fruits confits, mais libre à vous d’en parsemer la brioche des Rois avant de l’enfourner. C’est vous le chef.

Couronne des rois sans gluten, sans lactose

(suite…)

Le best of 2015 ☆

mardi 5 janvier 2016

Coup d’oeil dans le rétro. Que s’est-il passé sur Cookismo en 2015 ? Pour vous qui découvrez mon univers culinaire et tous les autres, qui n’êtes pas collés H24 sur Internet et les réseaux sociaux (oui, il y a une vie hors des écrans), voici la rétrospective de mon année en cuisine. Les recettes que je propose sont toutes sans gluten, majoritairement sans lactose, souvent végétariennes, parfois végétaliennes (vegan) et diététiquement correctes (dans la mesure du possible, hein). J’ai sélectionné sur cette page et la suivante les 50 meilleures recettes 2015 de Cookismo (choix 100% subjectif), celles que j’ai déjà refaites une, deux, voire de nombreuses fois (= grandes vignettes), et qui continueront à trouver leur place dans mon assiette en 2016.

Recettes vegan : Cookismo est-elle végétalienne ?
J’utilise souvent le terme « vegan » dans le titres de mes publications. Je ne suis pas végétalienne (de très chouettes blogs sont dédiés à cette cuisine et mode de vie, comme celui-ci, celui-là ou encore celui-là). J’utilise adjectif « vegan » (ou végane) pour indiquer que mes recettes sont réalisées « sans oeuf, sans lait, sans beurre, sans crème » (animal). C’est plus court et ça évite d’avoir des titres de 3 lignes. Chez les intolérants ou allergiques, on utilise aussi le terme « sans GLO », comprenez « sans gluten, lactose, oeuf ». Pas forcément très clair. Je préfère donc utiliser la formule {sans gluten, vegan}.

Recettes veggie : Cookismo est-elle végétarienne ?
Peu de recettes publiées en 2015 sont réalisées avec de la viande. Non pas que je sois végétarienne, ni même flexitarienne (je me méfie des étiquettes), j’ai simplement pris conscience que la viande ne constitue pas l’unique source de protéines. Sarrasin, quinoa, soja, légumineuses… L’univers végétal foisonne de protéines. L’ONU a même fait de 2016 l’année des légumineuses. C’est dire leur importance nutritionnelle dans notre alimentation. J’y consacrerai un dossier dans les semaines à venir.

Recettes sans gluten : Cookismo est-elle cœliaque ?
Je ne suis a priori pas intolérante au gluten. J’ai pris les choses à l’envers, en éliminant progressivement le gluten de mon alimentation sans passer par la case « test sanguin ». Pas la meilleure façon de procéder, j’en conviens. Le seul fait d’avoir éliminé cette molécule de mon alimentation a tant amélioré mon confort digestif que je n’ai absolument aucune envie de faire machine arrière. Lorsque le gluten se glisse à mon insu dans mon assiette, les symptômes que j’ai trainés pendant des années (nausées, maux de tête, ventre façon baudruche) reviennent à la charge. Cuisiner sans gluten m’a obligé à faire preuve de créativité et m’a permis de découvrir de nouveaux ingrédients (millet, graines de sarrasin, farine de pois chiches, etc.). Bref, la cuisine sans gluten, ça m’éclate.

Recettes sans lactose : Cookismo est-elle intolérante au sucre du lait ?
Là encore, pas d’intolérance au lactose de mon côté. Alors pourquoi vouloir éliminer/limiter cet ingrédient dans mes recettes ? Pour plusieurs raisons. Tout d’abord, parce-que les personnes qui cuisinent sans gluten pour cause de maladie cœliaque, sont souvent intolérantes au lactose. Autant faire d’une pierre deux coups. Ensuite, parce-que diminuer ma consommation de lait et fromage a nettement amélioré la qualité de ma peau à tendance acnéique (si j’avais su plus tôt… !). Mais aussi parce que les produits laitiers ne sont pas les uniques source de calcium et que le lobby laitier pèse de tout son poids sur les messages de santé liés à la consommation de ces produits présumés être nos « amis pour la vie ». Je vous conseille par ailleurs la lecture du livre du journaliste scientifique Thierry Soucar (amateur de fromage) Lait : mensonges et propagandes.

Conseils nutrition : Cookismo est-elle diététicienne ?
Pas encore… ;) Je suis depuis la rentrée 2015 une formation de diététicienne via un institut de formation à distance (oui, je fais des cachotteries). Entre les cours, le boulot et ma vie perso, mon rythme de publication a naturellement ralenti depuis septembre. Les connaissances que j’acquiers en matière de nutrition influence(ront) bien sûr mes publications et je compte bien partager avec vous toutes mes découvertes en la matière. Connaître les clés d’une alimentation santé, c’est utile pour toute la vie ! Ça devrait même être une matière obligatoire à l’école. On serait tous gagnants (ok, sauf les labos et lobbies). Pas question pour autant de se mettre au régime (non mais). Bien manger, c’est manger avec plaisir, en mettant le goût – et ses goûts – au centre de l’assiette. Voilà mon crédo pour 2016.

Sans plus attendre, voici mon best of 2015. Avez-vous testé certaines de mes recettes ? Lesquelles vous ont le plus marqué ? Vous avez le droit d’être aussi bavard que moi en partie commentaires ;)

☆ JANVIER ☆

Steak au tofu maison
Steak de tofu
Muffins salés sans gluten graines de courge et chou frisé kale Velouté de chou-fleur au lait d'amande et amandes effilées dorées
Muffins graines de courge
& chou kale
Velouté de chou-fleur
au lait d’amande

(suite…)

Quoi de neuf en décembre sur Cookismo ?

mardi 29 décembre 2015

Entre ma quête du parfait manala sans gluten pour la Saint-Nicolas, les légumes d’automne à cuisiner (à moi les couuuurges) et les préparatifs de Noël (sans gluten, ni lactose comme l’an dernier), je n’ai pas chômé en décembre. Voici le résumé de mes publications du mois :

[clic sur l’image ou le lien pour accéder aux recettes]

Esprit de Noël, es-tu là ?

☆☆☆

☆☆☆

(suite…)

Bûche aux marrons {sans gluten, sans lactose}

dimanche 20 décembre 2015

La voici, la voilà, ma bûche de Noël sans gluten version 2015 ! Cette année, je l’ai garnie d’une crème de marrons à la vanille maison et glacée avec le glaçage super brillant au chocolat que j’avais utilisé pour ma bûche sans gluten poire-amande de l’an dernier. Cette bûche est également sans beurre (remplacé par de la purée d’amande) et sans lait/crème (remplacés par leurs équivalents végétaux). Pour une version sans oeuf, je vous invite à jeter un oeil à ma bûche de Noël au chocolat végétalienne.

Une bûche de Noël maison moins sucrée
Je n’ai pas utilisé de crème de marrons toute prête dans cette recette de bûche de Noël, pour la simple raison qu’elle est bien trop sucrée (60% de sucre, gloups). J’ai préféré préparer ma propre purée de marrons avec des châtaignes surgelées nature. On peut aussi utiliser celles vendues sous vide, mais surtout pas celles conservées dans un jus. Elles ne conviennent pas pour la pâtisserie. Pour abaisser un peu l’index glycémique (IG) de cette bûche, on peut remplacer le sucre de canne (IG 70) par du sucre de fleur de coco (IG 25), dont la saveur ne dénaturera pas la bûche. Le miel d’acacia utilisé pour sucrer la purée de châtaigne est intéressant aussi, car il impacte moins la glycémie que le sucre de table.

Glaçage ultra brillant au chocolat
J’ai testé la recette du glaçage au chocolat l’an dernier. Le résultat est bluffant, super brillant. Il forme une sorte de gaine autour de la bûche. Pour arriver à un tel résultat, il faut absolument l’utiliser à la bonne température. Trop chaud, le glaçage imbiberait la bûche. Trop froid, il formerait une couche épaisse et disgracieuse. Pour un glaçage fondant et un peu moins « technique », on peut opter pour une ganache toute simple, réalisée avec 200 g de chocolat noir – certifié sans gluten/lactose si nécessaire – et 10 cl de crème végétale) que l’on tartinera sur la bûche. Un voile de sucre glace avant de servir et le tour est joué. Moins bluffant, mais tout aussi bon.

Bûche sans gluten à préparer dès la veille
J’ai préparé cette bûche de Noël sans gluten en deux temps : la purée de châtaignes peut être cuisinée dès la veille et patienter au frigo jusqu’à ce que la génoise soit prête. Une fois glacée, cette bûche sans gluten peut patienter sans problème 24 heures au réfrigérateur, le glaçage la protégeant du dessèchement. Il ne restera plus qu’à la sortir 15-20 min avant de la déguster.

La photo d’Eugénie
Pour illustrer cette recette de bûche sans gluten, j’ai à nouveau travaillé avec la photographe Eugénie Sophie Berger, autour d’une mise en scène festive et épurée qui je l’espère, vous plaira autant qu’à moi. Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de belles et gourmandes fêtes de fin d’année !

Bûche de Noël sans gluten

Bûche de Noël sans gluten © Eugénie Sophie Berger Photographie

(suite…)

Truffes au chocolat {vegan}

dimanche 13 décembre 2015

Cette année, mes truffes au chocolat sont végétales (ou véganes), comprenez que je les ai préparées sans crème, sans beurre, ni lait. Fondantes et cacaotées, elles se croquent avec le café… ou juste (surtout) pour le plaisir. J’ai utilisé de la crème de soja entière (à 16% de matière grasse) pour réaliser ma ganache. On peut éventuellement la remplacer par de la crème de coco, d’amande ou de riz. J’ai aussi ajouté une pincée d’épices à pain d’épice (mélange de cannelle, anis, gingembre, cardamome et girofle) à mon chocolat pour rester dans l’esprit de Noël. Les truffes au chocolat sont très simples à préparer : plus d’excuse pour se ruer sur celles du commerce. Faire des truffes, c’est aussi une idée d’atelier gourmand à réaliser avec les plus jeunes. Qui veut rouler des truffes ? ;)

Truffes au chocolat végétaliennes (vegan, sans beurre)

(suite…)