Mot clé ‘ sauce soja’

Soupe au chou chinois et son oeuf poché

mercredi 23 octobre 2013

Plus doux que son cousin le chou vert, le chou chinois peut le remplacer dans de nombreuses préparations. Je le cuisine coupé en lanières dans mes Ramen (soupes de nouilles japonaises) ou dans une poêlée de légumes et garnis ses feuilles entières de viande hachée pour réaliser des petits farcis. Ici, j’ai opté pour une préparation en soupe, que j’ai agrémentée d’un oeuf poché. J’ai trouvé cette idée de recette sur le blog La table de Diogène est ronde. Comme je n’avais ni poireau, ni ciboule sous la main, j’ai « simplifié » ma soupe au chou chinois en n’y intégrant que du chou et de l’ail. Avec le jaune coulant de l’oeuf poché, je me suis régalée !

Soupe au chou chinois et oeuf poché

(suite…)

Bibimbap

vendredi 24 mai 2013

♪♫ Bibimbap, Bim-bi-bimbap ! ♪♫ Non, le bibimbap n’est pas le nouveau tube qui enflamme le dance floor en ce moment. Il s’agit d’un plat traditionnel coréen, que j’ai goûté pour la première fois il y a quelques semaines, au restaurant coréen Nol Bou à Paris. Cette spécialité coréenne se compose de riz, de viande (hachée ou non) et de diverses garnitures. Féculent, protéines, légumes : un plat complet et équilibré, somme toute. On adapte la recette en fonction de ses envies et de ce que l’on a dans le frigo. Je me suis inspirée de la recette de Graziella du blog Made in Cooking pour réaliser mon premier Bibimbap à la maison. J’ai pris quelques libertés avec la garniture et la sauce d’accompagnement, dont j’ai diminué la quantité de piment (j’ai les papilles fragiles, moi !). Et vous pourrez faire de même avec ma recette.

Bibimbap coréen

(suite…)

Raviolis chinois au poulet

lundi 22 avril 2013

Je suis fan des raviolis proposés dans les restaurants chinois… J’adore les Ha cao, raviolis vapeur à la crevette, ou encore les Siu mai, bouchons vapeur à la viande de porc. Je commande souvent une soupe de raviolis chinois en entrée. J’ai voulu essayé de réaliser à la maison ces savoureux raviolis de poulet. Et la version que je vous propose ici me convient parfaitement ! J’ai ramené du quartier chinois à Paris (le 13e arrondissement) un paquet de pâte à wonton (1,20€ les 40 ou 50 carrés) et je me suis lancée. Le plus long dans cette recette est sans doute le pliage des raviolis. Mais une fois que l’on a pris le coup de main, on enchaîne très vite.

Raviolis chinois au poulet avant la cuisson

(suite…)

Chijimi, crêpe salée coréenne

mardi 2 avril 2013

J’ai participé en décembre 2012 à un atelier de cuisine asiatique à la boutique Zwilling de la Madeleine (Paris), animé par Narumu Okuno, chef à domicile. Nous avons réalisé un menu japo-sino-coréen, en utilisant le couteau japonais de la marque. Sur l’archipel nippon, le couteau Santoku, littéralement « trois vertus », permet de couper la viande, le poisson et les légumes. Pour émincer ces derniers, on utilise la partie plate du couteau qui se trouve à l’arrière du Santoku, contrairement aux couteaux européens, dont on utilise la partie centrale de la lame, nous a expliqué le chef. Nous avons commencé par préparer des crêpes coréennes aux légumes et crevettes séchées miniatures, puis avons enchaîné avec un wok de légumes au nouilles avant de finir par des fruits fumés (une vraie découverte gastronomique !), accompagnés d’un thé Bancha grillé.narumu-okuno440©christelle-vogel-cookismoVoici donc la première recette de cet atelier : les crêpes « fourrées » coréennes ou Chijimin (prononcez Tchi-ji-mine). Le chef nous a expliqué qu’en Corée, plus la crêpe est fine, meilleure elle est. On peut aussi ajouter des fruits de mer dans la pâte : calamars, mini poulpes ou même des huîtres. Au Japon, ces mêmes crêpes sont garnies avec des lamelles de porc et nappées d’une sorte de sauce barbecue : ce sont les Okonomyaki (spécialité d’Osaka).

crepe_corenne440©christelle_vogel_cookismo

(suite…)

Saint-Jacques en croûte de sésame, mangue et sauce soja-miel

mardi 19 mars 2013

J’ai ramené de belles noix de Saint-Jacques ainsi que des fleurs comestibles d’un tournage avec un chef au travail et ai improvisé cette recette de Saint-Jacques en croûte de sésame avec les ingrédients que j’avais sous la main : des graines de sésame blanches, de la sauce soja et une mangue. Les noix de Saint-Jacques sont simplement recouvertes de graines de sésame avant d’être poêlées et servies avec des palets de mangue. L’effet final se joue au moment du dressage : une jolie ligne de sauce soja-miel, une disposition harmonieuse des Saint-Jacques et des mangues ainsi que quelques fleurs et herbes pour la touche finale. Facile et bluffant !

(suite…)

Nouilles chinoises sautées aux petits légumes

vendredi 22 février 2013

Souvent servies en accompagnement dans les restaurants chinois, ces nouilles aux oeufs sautées au petits légumes accompagneront volontiers les viandes cuisinées à l’asiatique, comme un canard laqué ou un porc au caramel par exemple.  En ajoutant aux nouilles chinoises de fines lanières de poulet, de boeuf ou des crevettes sautées, vous en ferez un plat complet, idéal pour un repas du soir vite préparé. A vos woks, prêts, faites sauter !

(suite…)

Magret de canard laqué

jeudi 21 février 2013

J’ai réalisé ce grand classique de la cuisine chinoise à l’occasion du Nouvel an asiatique 2013. Une façon gourmande d’entrer dans l’année sur Serpent. Dans la recette traditionnelle du canard laqué à la chinoise, c’est une volaille entière qui est préparée. Nous ne sommes que deux à la maison, j’ai donc opté pour un magret de canard que j’ai mariné, avant de le cuire à la poêle puis au four. J’ai ensuite laqué la viande avec un mélange de miel et de sauce soja. On obtient un magret sucré-salé très brillant, du plus bel effet dans l’assiette. Jugez plutôt !

(suite…)

Bouillon au radis noir (et gyozas)

jeudi 24 janvier 2013

Cela faisait déjà un an que j’avais mise de côté cette recette de bouillon détox que Lorette avait publié sur son blog À la table de L. Le radis noir est connu pour ses effets dépuratifs, parfait lorsque l’on sort du marathon gastronomique des fêtes de fin d’année. J’ai adapté ce bouillon en la parfumant à la citronnelle et en y ajoutant des germes de soja fraîches ainsi que des gyozas (raviolis japonais). En version sans gluten, on peut remplacer les raviolis par une ou deux poignées de graines de sarrasin. Un plat complet, léger, parfumé, vite préparé et qui fait du bien. Qui dit mieux ?

(suite…)

Aiguillettes de canard sauce au miel, soja et balsamique

mardi 10 avril 2012
Qu’il soit en magret ou en aiguillettes, j’aime cuisiner le canard façon « sucré-salé« . Je cherchais une recette pour accommoder mes aiguillettes de canard, quand je suis tombée sur celle-ci sur le site de l’Atelier des Chefs. J’ai réduit les proportions pour servir ce plat pour deux personnes. La sauce, réalisée avec du miel, du soja et du vinaigre balsamique, est vraiment très savoureuse. Elle se marie également tr!ès bien avec un viande de caractère comme l’agneau. J’ai accompagné mes aiguillettes de canard avec des radis roses poêlés. C’est la première fois que je dégustais des radis roses autrement qu’en salade, et j’ai été séduite ! Le fait de les citronner en fin de cuisson fait ressortir leur jolie couleur rosée. Enfin, leur légère acidité offre un beau contraste avec la sauce sucrée des aiguillettes de canard.

(suite…)

Saumon teriyaki

lundi 9 mai 2011

Une recette japonaise prête en 10 minutes chrono : qui dit mieux ? Pour réaliser ce saumon teriyaki il suffit d’avoir sous la main de la sauce soja et du mirin, un alcool à base de riz et de sirop de maïs que l’on utilise pour la cuisine japonaise. On peut aussi préparer le saumon teriyaki en brochettes, il suffit alors de le couper en gros dés, et de les faire mariner seulement 20 minutes.

(suite…)