Mot clé ‘ saucisse’

Le rougail saucisse de Nicol

mardi 30 avril 2013

Mon premier repas réunionnais ? Un rougail saucisses mitonné au feu de bois par notre ami Nicol, à notre retour de l’aéroport de Roland Garros. A la Réunion, le rougail saucisse plat est un incontournable. Mais qu’appelle-t-on rougail au juste ? Il s’agit de deux spécialités. Les Réunionnais nomment « rougail » un plat cuisiné à base de tomates et d’oignons… mais également une préparation, souvent très relevée, à base de mangue verte ou d’oignons crus, servie en accompagnement des plats. Ci-dessous, voici la recette du rougail saucisses de Nicol. Il se déguste « à la réunionnaise », c’est à dire accompagné de riz blanc et de « grains » en sauce (lentilles, haricots blancs, haricots rouges…). Ces deux éléments sont omniprésents sur l’île. Et ne vous avisez pas d’en faire un mélange barbare dans l’assiette ! Il faut les picorer ensemble, mais du bout de la fourchette.

Rougail saucisses

(suite…)

Elsass burger

jeudi 6 décembre 2012

De la choucroute dans un burger ? Il faut être alsacienne pour avoir une telle idée !  Eh bien, j’assume complètement, car ces hamburgers à la choucroute et aux knacks ont eu un beau succès à table. Monsieur Cookismo et moi avons mordu à pleines dents dans ces sandwiches « bien de chez nous ». J’avoue avoir fait avec ce que j’avais dans le frigo, c’est à dire des knackis balls… Pour faire plus authentique, il est préférable d’utiliser des knacks alsaciennes ou saucisses de Strasbourg bien sûr. A güeter (bon appétit) !

(suite…)

Choucroute garnie alsacienne (version express)

vendredi 5 novembre 2010

Voilà la recette emblématique de ma région d’origine, l’Alsace. Je prépare cette recette de choucroute garnie à la cocotte-minute pour gagner du temps, mais on peut la cuire environ une heure et demi dans une marmite en fonte, de préférence, en veillant bien à ce que le fond ne brûle pas. La choucroute alsacienne est souvent servie sous une montagne de cochonnailles. Les pieds de cochon n’étant pas vraiment ma tasse de thé, je préfère accompagner ce plat avec des classiques montbéliardes ou saucisses de Strasbourg.

(suite…)