Bûche de Noël chocolat-mangue (sans gluten, sans oeuf, sans lactose)

Composer son repas de Noël tourne vite au casse-tête lorsqu’on est intolérant au gluten, au lactose, aux oeufs… ou bien à tout cela à la fois. La recette de Bûche de Noël que je vous propose ici ne contient aucun de ces trois éléments. Ce qui ne l’empêche par d’être gourmande et festive (preuve : photo ci-dessous). L’ingrédient « magique » de cette recette – celui auquel cette bûche doit son incroyable texture – c’est… la courge butternut. Vous avez bien lu. J’ai réalisé mes « Dômes de Noël » avec de la courge. Rassurez-vous, je ne compte pas gâcher votre Réveillon. Le goût de la butternut passe totalement inaperçu dans cette recette. J’étais sans doute aussi dubitative que  vous lorsque j’ai lu la liste d’ingrédients de cette recette de bûche au chocolat sans gluten sur le blog CuisineSaine. En réalité, la purée de butternut permet simplement de texturer la crème chocolatée. Les 50 kcal aux 100 grammes et la richesse en fibres de la courge butternut sont bien plus intéressantes que la crème fouettée utilisée dans la recette de la bûche de Noël traditionnelle. Je présente ici ma bûche sans gluten en dômes individuels. En doublant les quantités, vous aurez assez de matière pour réaliser une bûche classique, dans un moule à cake en silicone (plus facile pour le démoulage). Au final, chaque portion contient moins de 200 kcal. Presque trop raisonnable pour un repas de Noël.

Bûche de Noël sans gluten, sans lait, sans oeuf (chocolat-mangue)

Recette de la bûche de Noël (sans gluten, sans lait, sans oeuf)

Préparation : 30 min • Repos : 8 h • Cuisson : 1 h

Ingrédients pour 4 à 6 personnes :
1 courge butternut moyenne (700-800 g)
75 g de chocolat noir (70% de cacao) > intolérants au lactose, vérifiez l’étiquette
40 g de purée de noisettes (en magasin bio)
1 à 2 pincées de cannelle moulue
Huile de coco extra vierge
Pour le socle :
2 belles mangues (en garder 1/2 pour la déco)
1,5 g à 2 g d’agar-agar (voir dans la recette pour le dosage)

Préparation de la bûche de Noël choco-mangue vegan (sans gluten)

Cuire la courge butternut :
Placer la courge butternut entière sur la plaque du four recouverte de papier cuisson et la faire cuire à 200°C pendant 45 min à 1h, selon sa taille.
Vérifier la cuisson de la courge en piquant la partie allongée (et non le « ventre ») avec un cure-dent ou un couteau : la chair de la butternut doit se transpercer aisément.
Sortir la courge butternut du four, la laisser tiédir quelques minutes, la trancher en deux dans la hauteur, retirer ses graines et prélever la chair à l’aide d’une cuillère.
Laisser refroidir complètement et prélever 300 g de chair (ndlr : avec 250 g, la mousse était un peu trop dense à mon goût).

Courge butternut cuite entière au four Courge butternut après cuisson au four

Préparer la crème chocolatée :
Hacher le chocolat noir et le faire fondre au bain marie avec la purée de noisettes (ndlr : j’ai aussi ajouté une cuillère à café d’huile de coco extra vierge).
Mélanger pour homogénéiser.

Chocolat noir et purée de noisettes au bain-marie Mélange chocolat noir fondu et purée de noisettes

Dans la cuve du robot mixer, réunir 300 g de chair de butternut refroidie, la cannelle ainsi que le chocolat fondu.
Mixer pendant 2-3 minutes, en raclant les bords, jusqu’à obtention d’un mélange homogène.

Mélange purée de butternut et chocolat fondu pour bûche sans gluten Crème chocolatée pour bûche sans gluten sans lait

Graisser 6 mini bols (6 cm de diamètre) ou empreinte en silicone (semi-sphère ou moule à muffins à défaut) avec l’huile de coco (ou de la margarine – non hydrogénée – à défaut).
Ndrl : Si vous doublez les quantités, faites prendre la crème chocolatée dans un moule à cake en silicone.
Répartir la crème chocolat-butternut dans les bols, lisser la surface à l’aide d’une cuillère à café, poser un carré de papier film au contact même de la crème chocolatée et placer au réfrigérateur pendant une nuit (8h) minimum.

Crème chocolat sans beurre, sans lactose pour bûche de Noël sans gluten Mousse chocolat sans beurre, sans lactose pour bûche de Noël sans gluten

Préparer la gelée de mangue :
Peler les mangues et en garder une moitié pour la déco (la garder dans du papier film, au réfrigérateur).
Couper la mangue et demi en dés et mixer finement.
Goûter le coulis et ajouter éventuellement une ou deux cuillères à soupe de sirop d’agave s’il est trop peu sucré.
Mesurer le volume de coulis obtenu et le verser dans une petite casserole.
Ajouter 1,5 g d’agar-agar pour 25 cl de coulis (appliquer la « règle de 3 » : 1,8 g d’agar-agar pour 30 cl de coulis; 2,1 g pour 35 cl, etc.), bien mélanger puis placer la casserole sur feu moyen, en remuant continuellement avec le fouet.
Couper le feu dès le premier bouillon.
Continuer à mélanger pendant une minute hors du feu, puis laisser tiédir le coulis de mangue pendant quelques minutes.
Choisir un plat creux. Sa surface doit permettre de découper 6 cercles de 6 cm de diamètre (taille des dômes en chocolat).
Recouvrir ce plat de papier film.
Verser le coulis de mangue dans le plat, lisser et laisser refroidir à température ambiante avant de placer au réfrigérateur (recouvrir avec une feuille de papier film).Gelée de mangue à l'agar-agar

Le jour J (et au moins 8 h plus tard) :
Trancher la demi-mangue réservée en lamelles de 3-4 mm d’épaisseur et y découper des petites étoiles à l’aide d’un emporte-pièce.
A l’aide d’un cercle ou d’un verre, découper dans la gelée de mangue des disques de la taille des dômes.
Prélever délicatement chaque disque de gelée de mangue à l’aide d’une spatule et le disposer dans une assiette.

Gelée de mangue à l'agar agar Disque de gelée de mangue dans l'assiette

Démouler les dômes chocolatés :
Porter de l’eau à ébullition et la verser dans un plat creux, sur une hauteur inférieur à celle des ramequins contenant la crème chocolatée.
Placer chaque ramequin pendant 10 secondes dans l’eau chaude (attention à ne pas la laisser déborder dans la crème !) : l’huile de coco utilisée pour graisser les moules va se liquéfier et faciliter le démoulage.
Démouler délicatement les dômes, en pressant légèrement la crème dense avec la pulpe des doigts sur un côté, afin de faire bascule et le poser exactement sur le disque de gelée de mangue.Dôme de Noël chocolaté, sans gluten, sans lait, sans oeuf

Ndlr : Si vous avez utilisé des moules en silicone, inutile de les tremper dans de l’eau bouillante. Au contraire, si vous éprouvez des difficultés à démouler la ou les bûche(s) placez le moule en silicone pendant 15-20 minutes au congélateur, afin de raffermir la crème, qui se démoulera ainsi plus facilement.

Dresser les bûches de Noël chocolat-mangue :
Disposer les dômes de crème chocolatée sur le disque de mangue.
Saupoudrer de cacao pâtissier et décorer avec des étoiles de mangue.
Servir immédiatement ces bûches de Noël chocolat-mangue (sans gluten, sans oeuf, sans lactose).
Ndlr : Si vous dressez les assiettes de dessert à l’avance (2-3 heures tout au plus), conservez les dômes chocolatés au frais et saupoudrez-les de cacao juste avant de les servir, pour un effet poudré.
Bûche de Noël au chocolat sans gluten, sans beurre, sans oeuf (vegan)Bûche de Noël sans gluten, sans beurre, sans oeuf (saveur chocolat-mangue)Bûche de Noël sans beurre, sans lait, sans oeuf, sans gluten (saveur chocolat-mangue)

☆ Bonnes fêtes à tous ! ☆

10 mots gourmands sur “Bûche de Noël chocolat-mangue (sans gluten, sans oeuf, sans lactose)”

  1. […] Pour Noël, n’ayant pas pris le temps de m’organiser pour tester et commander des bûches sans gluten et sans lactose, j’ai décidé de m’y coller. Emportée par l’enthousiasme, j’ai même décidé d’en faire deux ![…]

  2. Laurine dit :

    Des saveurs gourmandes de fêtes et de jolie couleurs!
    Laurine

  3. Julie dit :

    Testé à Noël : bon, pas difficile à faire, mais il faut un peu de technique pour le démoulage et la présentation. En revanche, si les moules sont « gros », cela cale, car c’est un dessert dense ! Personnellement, je pense que si je le refais, je mettrai un peu de sucre (pour les non habitués au vegan, c’était pas l’enthousiasme… mais un proche diabétique a trouvé ce dessert très bien !!!)

  4. Erine dit :

    Cette recette m’intéresse beaucoup mais je ne peux pas manger de courge non plus, il serait possible de changer avec un autre ingrédient? Merci d’avance

  5. bado dit :

    hello merci pour cette recette.. par contre je suis intolerante à la noisette.. par quoi pourrais je remplacer la purée de noisettes? la purée de sesame pourrait elle faire l’affaire?
    merci!!

    • Christelle dit :

      Hello, oui tu peux éventuellement remplacer par de la purée de sésame, toastée si possible, ce sera plus gourmand ! Ou de la purée d’amande, si tu la tolères.

  6. Patricia dit :

    Bonjour
    j’ai très envie de faire ce dessert pour Noël.
    Mais j’ai un petit fils qui est allergique aux œuf et fruits a coques. Avec quoi puis je remplacer la poudre de noisettes ?
    Merci à vous

    • Christelle dit :

      Bonjour Patricia, votre petit-fils est-il également allergique aux noix de cajou et graines de sésame ? Je vous aurais conseillé de remplacer la purée de noisette par de la « purée » de cajou ou de sésame grillé (j’utilise celles de la marque Jean Hervé). À défaut, remplacez la purée de noisettes par de la margarine sans huile de palme. La saveur s’en verra forcément affectée, mais la texture devrait être vraisemblablement la même.

Répondre à Viens, Mange et RevisBûche de Noël chocolat-mangue (sans gluten, sans oeuf, sans lactose)

*