Pourquoi a-t-on la gueule de bois ?

© carpestudentem.org

Une soirée trop arrosée et voilà que l’on se retrouve le lendemain matin avec une migraine monstre et la nausée à ne même pas pouvoir avaler une gorgée d’eau plate sans devoir passer la serpière… Cet état de déchéance prématurée est communément appelé… la gueule de bois. Non par parce qu’on a l’impression de s’être une pris une bûche en pleine figure, mais pour une raison tout à fait scientifique. Mon almanach m’a éclairée sur la question :

Paradoxalement, l’alcool n’est pas le seul responsable de la « gueule de bois » : les impuretés et les produits adjuvants présent dans certaines boissons, comme les vins liquoreux et certaines eaux-de-vie (cognac, bourbon), peuvent aussi provoquer la migraine. Mais les maux de tête ont aussi d’autres causes, comme la vasodilation et la déshydratation sévère qu’entraîne l’alcool. Quant aux autres symptômes (nausées, brûles d’estomac), ils sont directement imputables à l’alcool qui, en se dégradant dans le sang, produit des substances toxiques.

Il n’y a pas de solution miracle à la gueule de bois. Quelques astuces permettent cependant de la limiter : boire de l’eau pendant la soirée et avant de se coucher, se faire des tisanes hépatiques (fleurs de souci, romarin…) le lendemain pour drainer son foie, qui a dû gérer une surdose d’alcool. Le plus simple est aussi de boire avec modération, on ne le répètera jamais assez…

Source : Almanach « Ça m’intéresse », 365 questions/réponses pour aiguiser sa curiosité, édition 2006,  page du 2 juillet.

Un avis, une remarque sur cette publication ?
Pourquoi a-t-on la gueule de bois ?

*