Pourquoi pend-on la crémaillère ?

Une fois la clé de notre nouveau logement en poche, il est de coutume de rassembler amis et/ou famille lors d’un de repas de « pendaison de crémaillère », pour célébrer son emménagement. Cette expression courante fait référence à une tradition médiévale. Plus précisément à un objet utilisé à cette époque pour cuisiner : la crémaillère. C’est ce que m’a rappelé mon almanach ce matin :

 © Hardworkinghippy/FlickR

Aujourd’hui, on pend la crémaillère pour fêter son installation dans une nouvelle maison… même lorsque celle-ci n’a pas de cheminée ! Pourtant, à l’origine, la crémaillère était une longue pièce de métal crantée qui se fixait dans la cheminée et à laquelle on pendait le récipient où cuisait le repas. A son arrivée dans une nouvelle demeure, la mère de famille pendait la crémaillère et son chaudron dans l’âtre pour y faire la cuisine. Par ce geste symbolique, elle signifiait que la maison était habitée.

Feu de cheminée ou pas, on ne déroge pas aux traditions !

Source : Almanach « Ça m’intéresse », 365 questions/réponses pour aiguiser sa curiosité, édition 2006,  page du 4 février.

Un avis, une remarque sur cette publication ?
Pourquoi pend-on la crémaillère ?

*