Toutes les archives de la catégorie ‘Confitures’

Confiture d’abricot aux fleurs de sureau

jeudi 26 juin 2014

J’ai goûté pour la première fois cette confiture d’abricot aux fleurs de sureau en arrivant en Autriche. Les petites fleurs blanches de sureau sont très populaires ici. Il en pousse un peu partout autour de chez moi. Les Hollunderblüte (fleurs de sureau) entrent notamment dans la préparation du Hugo, un cocktail à base de sirop de sureau, vin pétillant, citron vert et menthe fraîche, à la carte de tous les cafés et restaurants autrichiens l’été venu. Les abricots étant de retour sur les étals du marché, je me suis lancée dans la préparation de cette confiture après un petit tour en lisière de forêt, ciseau à la main, pour cueillir quelques bouquets de sureau. C’est bien là le charme de cette confiture : sa réalisation dépend de ce que veut bien nous offrir la nature.

Pot de confiture d'abricot au sureau

(suite…)

Confiture de potimarron à la cannelle

mercredi 13 novembre 2013

Avec son petit goût de châtaigne, le potimarron entre volontiers dans la préparation de recettes sucrées. J’ai choisi de cuisiner cette courge sous forme de confiture parfumée à la cannelle, en suivant la méthode de Christine Ferber, la fée alsacienne des confitures. Je laisse ainsi confire les morceaux de potimarron dans un sirop de sucre pendant toute une nuit au réfrigérateur avant de cuire ma confiture, le lendemain. Cette technique permet de réduire le temps de cuisson et ainsi préserver au maximum les vitamines du potimarron. Je n’ai pas employé de sucre spécial confiture dans ma recette, car la chair dense du potimarron suffit à donner une belle texture à la confiture. Un vrai petit régal automnal.

Confiture de potimarron à la cannelle

(suite…)

Gelée de raisin muscat

lundi 21 octobre 2013

Tout le long du potager, mes voisins ont planté quelques pieds de vigne. Ils ont produit de nombreuses grappes de raisins muscat cette année (2013). Nous pouvons nous servir librement, mais comme je ne suis pas une grande fan de raisins et qu’il y en avait pléthore, j’ai opté pour une transformation radicale : la gelée de raisin. C’est la première fois que j’en faisais et je dois admettre que c’est du boulot. En particulier l’égrainage des grappes. Avec un peu d’aide, cela aurait sans doute était moins laborieux. Comme le raisin ne contient pas beaucoup de pectine, j’ai opté pour un sucre spécial gelée afin d’être certaine que ma préparation prenne correctement. Le fort pouvoir gélifiant du sucre utilisé (500 g suffisent pour un litre de jus) m’a permis d’obtenir une gelée de raisins noirs sucrée juste ce qu’il faut. Cette gelée se déguste avec du pain, accompagne le fromage frais ou en plateau, et peut même se glisser dans une génoise roulée. C’est vous qui voyez !

Gelée de raisins noirs muscat

(suite…)

Gelée de coings

lundi 24 octobre 2011

Je découvre le coing en cuisine pour la première fois cette année (2011). J’avais en tête l’idée d’un fruit à la peau dure, difficile à éplucher. Bref, un fruit « qui n’en valait pas la peine ». Pour vérifier par moi-même, je me suis lancée avec une recette de coings au sirop léger, puis j’ai mis à profit le week-end suivant pour préparer de la gelée de coing maison. Pour être sûre qu’elle prenne bien, j’ai utilisé du sucre spécial confiture. Au final, la gelée a une bonne tenue et ne m’a pas demandé (trop) d’efforts !

(suite…)

Confiture de figues à la vanille

jeudi 29 septembre 2011

Les figues apparaissent sur les étals à la fin de l’été. J’aime beaucoup les déguster natures, mais pour pouvoir profiter de leur saveur sucrée en plein milieu de l’hiver, l’idéal est de les transformer en confiture. Dans cette recette, j’applique la méthode de Christine Ferber, la « fée des confitures » alsacienne : je laisse confire les fruits dans le sucre pendant toute une nuit avant de cuire ma confiture. Cela fait ressortir le parfum des figues et garantit une confiture qui a de la tenue. Dans cette recette, j’utilise de petites figues espagnoles bien sucrées. A vous de jouer !

(suite…)

Gelée de thé Earl grey à la bergamote

lundi 7 mars 2011

J’adore le thé. Je ne bois presque que cela. Alors quand j’ai découvert au Palais des thés des gelées préparées à partir de ce breuvage délicat, j’ai décidé de me lancer. J’ai mis de l’agar-agar plutôt que de la gélatine alimentaire dans cette recette de gelée au thé pour rester dans l’esprit « nature » de la boisson.

(suite…)

Confiture de bananes au citron

dimanche 13 février 2011

La confiture n’est pas que l’apanage des beaux jours ! Les fruits d’hiver se glissent aussi dans des pots pleins de gourmandise et nous accompagnent pendant les longs mois glacés. Cette recette de confiture marie harmonieusement l’acidité du citron et la douceur de la banane. A tartiner sans modération !

Préparation : 20 min+ 1 nuit
Cuisson : 10 min env.

Pour 3 pots moyens :
3 bananes  (350 g)
2 citrons jaunes non traités
450 g de sucre cristallisé

Recette de la confiture de bananes au citron

Prélever une cuillère à café de zeste puis presser les deux citrons.
Peler les bananes et les couper en rondelles.
Mettre le jus de citron, les zestes, les bananes et le sucre dans une casserole.
Placer sur feu moyen à fort et porter à ébullition en remuant fréquemment. Au premier bouillon retirer du feu.
Transvaser le contenu de la casserole dans un saladier en verre, laisser refroidir et entreposer au réfrigérateur durant une nuit.

Le lendemain :
Verser à nouveau le mélange dans la casserole.
Cuire environ 10 minutes à feu moyen-fort à partir du premier bouillon en remuant continuellement. Écumer aussi longtemps que nécessaire.
Retirer du feu, mixer la confiture puis remettre sur le feu quelques instants.
Verser dans les pots de confitures préalablement ébouillantés pendant quelques minutes.
Visser le couvercle et retourner aussitôt.
Ne retourner les pots qu’après complet refroidissement.

Confiture de quetsches et mirabelles à la cannelle

mardi 7 septembre 2010

Lorsque les quetsches alsaciennes du jardin de mes parents s’acoquinent avec les délicates mirabelles de Lorraine et la saveur suave de la cannelle, cela promet des tartines terriblement réconfortantes… J’ai utilisé ici la technique de Christine Ferber, la « fée alsacienne des confitures », pour réaliser cette recette de confiture de quetsches et mirabelles à la cannelle. Inratable ! Je n’ai pas mis d’indication de quantités, car je verse ma confiture dans des pots de diverses tailles, récupérés ça ou là tout au long de l’année. Je les stérilise dans les faisant bouillir quelques minutes (pot et couvercle) dans de l’eau additionnée de vinaigre d’alcool.

Confiture de quetsches et mirabelles à la cannelle

Recette de la confiture quetsche-mirabelle à la cannelle

Préparation : 30 min • Repos : 13 h • Cuisson : 15 min

Ingrédients pour 4  à 5 pots : 
600 g de quetsches
600 g de mirabelles
800 g de sucre cristallisé
1 citron
2 bâtons de cannelle

Préparation de la confiture de quetsches & mirabelles à la cannelle

Laver les fruits, les égoutter, les couper en deux et ôter les noyaux.
Placer les quetsches et les mirabelles dans un saladier avec le sucre, le jus du citron et les bâtons de cannelle.
Mélanger le tout et laisser reposer pendant une heure.
Verser le contenu du saladier dans une bassine à confiture ou un faitout.
Porter à ébullition et laisser frémir pendant une minute.
Transvaser dans le saladier, laisser refroidir, couvrir et entreposer au réfrigérateur pendant 12 heures.

Le lendemain :
Ce délai passé, verser les fruits dans le faitout, porter à ébullition et laisser bouillir pendant 10 minutes, en écumant régulièrement.
Ôter les bâtons de cannelle et verser la confiture dans des pots stérilisés. Visser le couvercle, retourner les pots et laisser refroidir ainsi.
Ranger les pots de confitures de quetsches-mirabelles à la cannelle dans un endroit frais, sec et à l’abri de la lumière.

Astuce : Vous pouvez glisser les bâtons de cannelle sur la paroi de deux de vos pots, pour les décorer.

Pourquoi les prunes sont-elles recouvertes d’une fine pellicule claire ?

pruine_prunes_vogel_200

La pruine est le nom de la pellicule recouvrant les prunes.

Une pression du doigt et elle s’en va… Elle, c’est la pellicule qui entoure les prunes, quetsches et mirabelles lorsqu’elles viennent d’être cueillies. Son nom ? La pruine. Il s’agit en fait d’une couche protectrice sécrétée par le fruit, pour lutter notamment contre la chaleur. Composée de particules de cire, la pruine retient les levures et les bactéries qui entrent dans le processus de fermentation alcoolique. Pas de crainte cependant qu’elle transforme votre prune en schnaps ! Elle n’est pas toxique, mais mieux vaut rincer vos prunes – comme tous les fruits – avant de les déguster.

Confiture de pêches des vignes, mûres et myrtilles

mardi 24 août 2010
confiture_pêches_vignes_mûres_myrtilles_vogel_300 Préparation : 35 min
Cuisson : 20 min

350 g de pêches des vignes
300 g de mûres sauvages
300 g de myrtilles
800 g de sucre cristallisé
1 citron

Préparation de la confiture de pêches des vignes, mûres et myrtilles

Dans une bassine à confiture ou un faitout, placer les mûres, les myrtilles, 400g de sucre et le jus du demi citron.
Porter à ébullition puis couper le feu. Transvaser dans un saladier en verre, laisser refroidir puis conserver au frigo pendant une nuit.
Entailler les pêches des vignes en croix, sur le dessus, puis les plonger pendant 30 secondes dans de l’eau frémissante. Égoutter, rafraîchir sous l’eau froide puis peler les pêches.
Les couper en 4 et les placer dans un faitout avec 400g de sucre et le jus d’un demi citron. Porter à ébullition, couper le feu puis transvaser dans un saladier en verre. Laisser refroidir puis conserver au frais pendant une nuit.

Le lendemain, verser les pêches dans un faitout et les mûres/myrtilles dans un autre faitout.
Porter à frémissements, mélanger régulièrement et écumer en fur et à mesure. Quand l’écume se fait plus rare, réunir les deux confitures dans un faitout plus large.
Laisser bouillonner pendant 5 minutes puis verser dans des pots stérilisés. Fermer, retourner les pots et les laisser refroidir ainsi.
Conserver la confiture de pêches des vignes, mûres et myrtilles dans un endroit frais.

Astuce : Pour stériliser les pots/couvercles, portez à ébullition environ 2 litres d’eau avec un verre à moutarde de vinaigre blanc. Plongez les pots/couvercles pendant quelques minutes puis égouttez les sur un linge propre.

Confiture de melon à la vanille

mardi 29 juin 2010
confiture_melon_vanille_370 Préparation : 40 min+ une nuit au frigo
Cuisson : 20 min

Recette pour 3 pots :
1 beau melon mûr (650-700 g de chair)
400 g de sucre à confiture
1 gousse de vanille
1 citron
1 orange non traitée

Recette de la confiture de melon à la vanille

Couper le melon en deux, ôter les pépins, et découper la chair en dés.
Placer les dés de melon dans un saladier avec le jus de citron, le sucre à confiture et la gousse de vanille coupée en deux dans la longueur.
Mélanger et placer au réfrigérateur pendant au moins une heure.
Verser dans un faitout et porter à frémissements pendant une ou deux minutes.
Transvaser dans le saladier, laisser refroidir, couvrir de papier film et entreposer au réfrigérateur pendant toute une nuit.
A l’aide d’un couteau économe, prélever le zeste de l’orange.
Le faire blanchir pendant 3-4 minutes dans de l’eau frémissante. Égoutter puis couper le zeste en fines lamelles.
Verser le contenu du saladier dans une passoire et récupérer le jus.
Placer ce jus dans un large faitout, et porter à ébullition. Laisser bouillonner pendant 5 minutes, en écumant.
Ajouter le melon, la gousse de vanille et les zestes d’orange. Laisser bouillir pendant 5 à 10 minutes, jusqu’à ce que l’écume se fasse plus rare.
Placer les moitiés de gousse de vanille dans les pots, verser la confiture brûlante dessus, visser le couvercle et retourner les pots sur le plan de travail.
Laisser refroidir la confiture ainsi, puis ranger les pots dans un endroit frais.

Astuce : Pour stériliser vos pots, plongez-les, ainsi que leur couvercle, pendant 5 minutes dans de l’eau frémissante, additionnée d’un verre de vinaigre blanc. Sortez-les et faites les égoutter à l’envers sur un torchon propre.


Idée déco : Habillez vos pots avec de la toile de jute fine ou du lin. Coupez un cercle d’un diamètre d’au moins 5 cm supérieur à celui du couvercle. Fixez le tissus à l’aide d’un élastique, puis nouer un ruban.