Chinois à la crème pâtissière citron-myrtilles

par | Mai 29, 2013 | 11 commentaires

Avant de déménager, j’essaie de vider au maximum mes placards… Je suis tombée sur un demi sachet de préparation pour crème pâtissière, que j’avais utilisé en début d’année pour réaliser une frangipane. Depuis le temps que je voulais préparer un chinois – une brioche en forme d’escargot garnie de crème pâtissière – c’était donc le moment ! Je me suis inspirée de la recette du chinois citron-framboises de Minouchkah du blog Passion culinaire pour réaliser cette brioche, vraiment très moelleuse… Comme je n’avais pas de framboises en stock, j’ai opté pour les myrtilles séchées ramenées du Québec. Si vous souhaitez réaliser un chinois “classique”, n’ajoutez pas de zeste de citron dans la crème pâtissière et remplacez les myrtilles par des raisins secs, réhydratés dans du thé et bien égouttés.

Recette du chinois à la crème pâtissière

Préparation : 25 min • Repos : 1h30 à 2h30 h • Cuisson : 25 min

Ingrédients pour 1 grand chinois (30 cm) :
350 g de farine
2 oeufs
8 cl de crème
80 g de beurre doux
1 sachet de levure déshydratée (si spéciale brioche, 5 g suffisent = 3/4 du sachet) ou 16-18 g de levure fraîche
50 g de sucre
Pour la garniture :
25 cl de crème pâtissière
1 citron non traité
1 poignée de myrtilles séchées (ou cranberries)
… ou pour 2 petits chinois (22-24 cm) :
500 g de farine
3 oeufs
10 cl de crème liquide
100 g de beurre doux
1 sachet de levure déshydratée ou 22-24 g de levure fraîche
70 g de sucre
Pour la garniture :
35 cl de crème pâtissière
1 citron non traité
Myrtilles

Préparation du chinois à la crème pâtissière citron-myrtilles

Mélanger la farine avec le sucre et le sachet de levure déshydratée.
Placer le tout dans le bol du robot pétrisseur.
Faire fondre le beurre avec la crème et verser le tout sur la farine. Attention, le mélange ne doit pas être trop chaud, sous peine de “tuer” la levure.
Ajouter les oeufs.
Actionner le robot muni d’un crochet pétrisseur pendant 10 à 15 minutes à vitesse moyenne, jusqu’à ce que la pâte à brioche se détache du bol. Lorsque c’est le cas, augmenter légèrement la vitesse du robot pendant quelques minutes.
Retirer la pâte du bol et la placer dans un saladier légèrement huilé. Si deux brioches sont réalisées, diviser la pâte en deux et laisser pousser chaque boule dans son propre saladier.
Couvrir avec un torchon propre et laisser doubler de volume pendant une à deux heures, selon la température de la pièce.

Pâte à brioche chinois avant pousse
pate_chinois_ap_pousse440©christelle_vogel_cookismo

Préparer la crème pâtissières selon les indications du paquet (avec 25 cl de lait, 1/2 sachet de préparation suffit) et ajouter le zeste du citron.
Vous pouvez préparer votre crème pâtissière maison, en suivant la recette dans ma fiche galette à la frangipane.
Couvrir d’un film étirable, posé au contact de la crème pâtissière pour ne pas qu’elle croûte.

Étaler la pâte à brioche en un rectangle de 35 cm de longueur environ (pour un seul chinois).
Répartir la crème pâtissière, en conservant un espace de 2-3 cm tout autour.
Parsemer de myrtilles sèches (ou pourquoi pas fraîches).
Rouler le tout, de manière à obtenir un boudin de 35 cm de longueur.

pate_chinois_etalee440©christelle_vogel_cookismo
pate_chinois_creme_patissiere440©christelle_vogel_cookismo
chinois_creme_patissiere_myrtilles440©christelle_vogel_cookismo
pate_chinois_roulee440©christelle_vogel_cookismo

Couper ce boudin en 8 à 10 portions égales à l’aide d’un couteau bien affûté.
Les disposer dans un moule à manquer de 30 cm de diamètre, en laissant un petit espace entre chaque “escargot”. Mon moule était un peu petit, deux “escargots” ont cuit tout seuls sur une plaque, à côté du chinois.
Laisser lever la brioche pendant 15 à 30 minutes, jusqu’à ce que les “escargots” se touchent.

chinois_dans_moule_avt_pousse440©christelle_vogel_cookismo
chinois_ap_pousse440©christelle_vogel_cookismo

Enfourner le chinois à 180°C pendant 25 minutes.
Laisser la brioche tiédir avant de la démouler sur une grille.
Avant qu’il refroidisse, badigeonner le dessus du chinois avec un sirop encore chaud, réalisé avec 25 g de sucre et 15 g d’eau (juste porté à ébullition pendant 2 minutes), de manière à glacer la brioche. Laisser sécher le sirop.
Déguster le chinois lorsqu’il a refroidi.
Couvrir la brioche avec du papier film une fois entamé, afin de conserver son moelleux.

Brioche chinois maison coupée

Votre note pour cette recette

0
(0)

Comment avez-vous trouvé cette recette ?

Cliquez sur une étoile pour évaluer

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Pas encore de vote.

Catégories : Brioche // Petit déjeuner // Recette

11 Commentaires

  1. LadyMilonguera

    Il est superbe ton chinois !

    Réponse
  2. Bibica

    Hummm j’adore le chinois… et ta recette me donne envie d’en refaire ;-)
    Bisous

    Réponse
  3. Miss Bretzel

    J’ai une large préférence pour ta version que la recette classique! Il est magnifique!

    Réponse
    • Christelle

      Merci ! :-) La pâte utilisée dans cette recette est top. Je vais m’en servir comme base pour réaliser d’autres brioches/chinois. Le prochain : crème pâtissière à la pistache et pépites de chocolat ^^

      Réponse
  4. Marraine

    IL est vraiment beau et bon à manger ! avec citron et myrtilles j’avais pas pensé, j’ai des groseilles au congèl, je vais demander à Céline d’en faire un ! lol !

    Réponse
    • Christelle

      Hummm avec les groseilles, ce sera sans doute délicieux ! Tu m’enverras la photo de ton chinois ? :-)

      Réponse
      • Marraine

        Pour l’instant, rien n’est fait, mais promis, je ferais une photo du chinois aux groseilles ! Par contre, je crois que je vais donner ta recette à mon boulanger, car je lui ai demandé un chinois à la place de la brioche, et ce qu’il m’a livré n’est vraiment pas bon : trop compact, lourd et peut-être même pas bien cuit !

        Réponse
  5. brigitte

    merci pour la recette

    Réponse
  6. Olga Preston

    Pour faciliter la recette, vous pouvez réaliser la crème pâtissière avec de la poudre à flan toute prête, à diluer dans du lait, que vous trouverez dans le commerce.

    Réponse
  7. Sanford Mann

    Je viens de tester cette recette de brioche à la crème d’amande, et elle est tout simplement délicieuse… Merci !

    Réponse
  8. Fern Hendricks

    Le “Chinois” est sans hésité ma brioche préférée. Comme d’habitude je ne fais pas vraiment dans la légèreté. En effet cette brioche en plus d’être au beurre est garnie d’une crème pâtissière est de pépites de chocolat ou de raisins. Mais tout comme le Buchteln, on peu la décliner de plusieurs façons : le fameux chinois à la crème d’amande made in Manue et celui au pralin . Bien sur outre le faite que cette brioche soit garnie généreusement de crème, elle a une texture moelleuse, légèrement humide et sa mie est filante et aérienne à souhait. C’est d’ailleurs ce qui fait sa différence. Au goûter comme au petit dej, elle est d’autant plus savoureuse trempée dans le café ou dans le chocolat chaud. Le “chinois” se conserve quelques jour à condition d’être emballé dans un film etirable mais qu’on se le dise c’est quand même meilleur tout juste tiède à la sortie du four.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Pin It on Pinterest