D’où vient le nom des grosses bouteilles de champagne ?

© Oskay/FlickR

Vous allez sans doute sabrer le champagne le soir de la Saint-Sylvestre. Certains d’entre vous opteront pour des bouteilles de champagnes de gros volume : Jéroboam, Mathusalem ou encore Nabuchodonor. Des noms qui semblent tout droit venus d’un autre temps. D’un temps… biblique. Mon almanach m’a rappelé ce matin leur origine et également les contenances auxquelles correspondent chacun de ces noms :

Ce n’est qu’au début du XXe siècle que les maisons de champagne ont baptisé toutes les bouteilles de plus de soixante-quinze centilitres en leur donnant à chacune le nom d’un personnage biblique. Sont alors apparus le Jéroboam de trois litres, soit l’équivalent de quatre bouteilles, le Réhoboam (six bouteilles), le Mathusalem (huit bouteilles), le Salmanazar (12 bouteilles), le Balthazar (16 bouteilles) et le Nabuchodonosor (20 bouteilles). Une maison [la maison Drappier à Urville, ndlr] a de plus gros contenants : le Salomon (18 litres soit 24 bouteilles), le Primat (27 litres soit 36 bouteilles) depuis 1999 et le Melchizédec (30 litres soit 40 bouteilles) depuis 2002. Seul le Magnum (deux bouteilles) ne correspond à aucune figure biblique : il vient du latin magnum, qui signifie « grand », tout simplement.

Au delà du Magnum, mieux vaut se faire aider pour réussir à verser le champagne dans sa flûte… Et pour le Melchizédec, le concours d’un haltérophile professionnel est de rigueur !

© Rodolphe Trider/Fotolia

Source : Almanach « Ça m’intéresse », 365 questions/réponses pour aiguiser sa curiosité, édition 2006,  page du 30 décembre.

 

Un mot gourmand sur “D’où vient le nom des grosses bouteilles de champagne ?”

Un avis, une remarque sur cette publication ?
D’où vient le nom des grosses bouteilles de champagne ?

*