Mot clé ‘ lait de riz’

Tarte à la rhubarbe et framboise {sans gluten, sans lactose}

vendredi 24 juin 2016

Un dessert à effet « wouaw » préparé avec les dernières tiges de rhubarbe du jardin et inspiré de Pinterest, pour le superbe effet quadrillage. C’est beau, c’est bon mais ça demande pas mal de boulot : j’ai bien passé deux heures dans ma cuisine pour préparer cette tarte rhubarbe-framboise sans gluten, ni lactose.

Une tarte quadrillée
Pour la pâte, j’ai repris la base sablée de la tarte framboise-amande sans gluten que j’avais préparée pour mon anniversaire, en avril. Pour le reste (crème d’amande, compote…) j’ai fait en sorte de remplir le moule à tarte. Dans cette recette, l’étape la plus délicate est celle du quadrillage. Les rubans de rhubarbe ne doivent ni être trop durs – on les laisserait de côté au moment de la dégustation, dommage -, ni trop mous – bonjour la galère pour les tisser, s’ils sont cassants. Le quadrillage de rhubarbe posé sur la compote s’imprègne du jus de framboise au bout de quelques heures. La tarte n’en devient que plus appétissante.

La photo d’Eugénie
Côté « shooting », j’ai encore une fois fait confiance à mon amie la photographe Eugénie Sophie Berger. Vous pouvez découvrir son travail artistique sur son site ainsi que sur son compte Instagram. On ne voit pas le temps passer lorsque l’on « shoote » toutes les deux. Et puis il faut dire qu’il y a la dégustation au bout. Ça motive d’autant plus.

Tarte Rhubarbe - Recette Christelle Vogel

Tarte à la rhubarbe © Eugénie Sophie Berger Photographie

(suite…)

Gâteau au chocolat végétal {sans gluten}

mardi 26 avril 2016

Ce gâteau au chocolat sans gluten et 100% végétal (il ne contient ni oeuf, ni produits laitiers), je l’ai préparé pour mon goûter d’anniversaire, en plus de ma fournée de Cookies sans gluten châtaignes-chocolat-noisettes et de ma Tarte sans gluten amandes-framboises. La recette est très fortement inspirée du blog de Rose, qui s’est elle même inspirée de Zeromiette. J’adore ce jeu de piste inter-blogs. À vous de poursuivre la chaîne en arrangeant ce gâteau choco à votre guise : autres farines, purée de fruits, sucre naturel, lait végétal… Seul conseil : préparez ce gâteau le jour même et ne l’entreposez pas au réfrigérateur (ce que j’ai fait avec les restes…). Le glaçage fige et le gâteau a tendance à s’assécher, d’autant qu’il ne contient pas de matière grasse (si ce n’est celle présente dans le glaçage chocolat). Gardez-le dans une pièce fraîche, c’est parfait.

Glutenfree vegan chocolat cake

(suite…)

Porridge de chia coco-chocolat

mercredi 16 mars 2016

Les combinaisons de saveurs sont quasi infinies dans le porridge de chia. Du coup, je m’en donne à coeur joie (mais je ne vais quand même pas publier 10 recettes d’affilée, promis). Ici, je décline mon pudding en version « black & white » en ajoutant du cacao à ma préparation et en dressant le tout dans une verrine. C’est joli, cette transparence.

Graines de chia blanches
J’utilise ici deux sortes de graines de chia : des noires – celles que l’on trouve le plus souvent en rayon -, et des blanches. Il n’y a pas de différences entre les deux si ce n’est leur couleur… et parfois leur prix, plus élevé pour les graines de chia blanches.

Graines de chia - Chia seeds

Dessert ou petit déjeuner
Je prépare habituellement mes puddings (ou « porridges ») de chia pour le petit déjeuner. Mais cette verrine, je l’ai dégustée en dessert. Elle permet de compléter l’apport en fibres, protéines et oméga 3 du repas. La première fois que j’ai mangé un porridge de chia, c’était d’ailleurs en dessert. C’était un pudding de chia au lait de coco, garni de pommes caramélisées et surmonté d’un dôme de chantilly coco (la photo ICI)… Sans doute l’une de mes prochaine versions.

Pudding de chia coco-chocolat - Chocolate coco chia pudding

(suite…)

Overnight chia porridge

lundi 14 mars 2016

En anglais, Overnight chia porridge, cela signifie un porridge-de-graines-de-chia-qu-on-laisse-reposer-toute-la-nuit-au-frigo. Dans la langue de Shakespeare, c’est plus court. Cette recette de petit dèj « healthy » fleurit sur la toile et sur Instagram depuis déjà plusieurs mois. Je l’ai enfin testée… et adoptée.

Une petite graine qui envoie du lourd
Les variantes de ce porridge de chia sont infinies. Ci-dessous, je vous indique uniquement les types d’ingrédients que l’on peut utiliser et les proportions de base. L’élément clé : les graines de chia (prononcez « kia » svp). Une « super-food » bourrée d’oméga 3 (vous savez, les acides gras essentiels qu’on ne consomme pas assez), riche en antioxydants, protéines complètes, bien pourvue en calcium, source de fer, magnésium, potassium… Bref, à côté, les Kellog’s peuvent aller se recoucher.

Graines de chia

Un porridge de chia tout cru
Le principe du porridge de chia consiste à faire tremper les graines de chia dans un liquide (lait végétal, eau de coco…) pendant quelques heures, le temps qu’elles absorbent 10 fois (!) leur poids en liquide et qu’elles développent un mucilage (gel), très doux. On obtient un porridge raw (cru) plus ou moins fluide, selon la quantité de graines de chia ajoutées. Je mets par exemple 3 c. à soupe de chia dans une tasse de liquide pour un porridge encore coulant, et 4 c. à soupe pour une texture plus épaisse.

Bol artistique
Après avoir passé la nuit au frigo, le porridge de chia est prêt à être garni : fruits frais de saison, graines, purée d’oléagineux, mais aussi cacao cru, pépites de chocolat noir, coulis de fruits (sans sucre ajouté)… on dispose tout cela harmonieusement dans son bol ou on alterne les ingrédients dans un bocal et on savoure à la petite cuillère. Ça cale pour la matinée !

Porridge de chia - Overnight chia porridge

(suite…)

Muffins à la cannelle et à la courge (sans gluten)

mercredi 29 octobre 2014

Cette recette de muffins à la courge et à la cannelle est issue du livre les « Desserts au sucres naturels » de la naturopathe Ellen Frémont. Ces muffins ne contiennent ni oeuf, ni gluten et sont pourtant tout moelleux. Un régal… Je ne vais pas tarder à m’en refaire une tournée, avec de la chair de potimarron, cette fois-ci. Dégustez ces petits muffins courge-cannelle avec un bon thé noir – de l’Assam par exemple – ou un thé de Noël aux épices.

Muffins cannelle-courge (sans gluten)

(suite…)

Flan saveur chaï (sans oeuf)

lundi 27 octobre 2014

Lorsque la température tombe, ma consommation d’épices monte en flèche. Cannelle en tête. C’est ma drogue (douce). Je l’intègre un peu partout : dans ma compote de pomme, mes muffins à la courge, mon pain d’épices, mes tranches de potimarron rôties au four, mes Zimtsterne (étoiles à la cannelle), etc. La saveur suave de la cannelle me réconforte. C’est mon épice « doudou ». Et en plus, la cannelle est un excellent antioxydant. J’en ai d’ailleurs vue en gélule (?!) au rayon compléments alimentaires de mon supermarché. Gober de la cannelle ? Rah, non. Je préfère joindre l’utile à l’agréable en l’intégrant dans mes plats…
Dans cette recette de flan saveur chaï végétal, la cannelle est associée à la cardamome, au gingembre, clou de girofle et au poivre. Ce mélange d’épices compose le « Yogi tea Chaï classique », acheté en vrac dans mon épicerie bio. J’ai improvisé avec ces épices de petits flans saveur chaï, légers et très aromatiques, à base de lait de riz au goût naturellement sucré, d’agar-agar (gélifiant végétal) et de sirop d’érable. Un dessert facile et rapide à préparer, à savourer tout au long de l’hiver.

Flan chaï (sans œuf)

(suite…)

Panna cotta au lait de riz

vendredi 9 mai 2014

La panna cotta italienne traditionnelle est réalisée avec de la crème fraîche (« panna »), parfois mélangée à du lait, et prise avec de la gélatine alimentaire (d’origine animale). La panna cotta que je vous propose ici ne contient pas de crème, ni de lait de vache. Je la réalise avec du « lait » de riz, une boisson végétale naturellement sans lactose. Pour en faire une recette végétalienne (sans produit d’origine animale), j’ai utilisé de l’agar-agar, un gélifiant naturel issu d’une algue. Contrairement à la gélatine alimentaire, l’agar-agar doit absolument cuire quelques minutes pour que son pouvoir gélifiant soit activé. A la dégustation, cette panna cotta végétale offre une texture comparable à celle d’un flan, moins ronde en bouche que la panna cotta italienne. Je l’ai sucrée avec du sirop d’agave, à faible indice glycémique (15). Monsieur Cookismo a opté pour du sirop d’érable (IG 55), délicieux avec les noix concassées. Un dessert si léger qu’on en prendrait bien un deuxième !

Panna cotta végétale au lait de riz

(suite…)