Mot clé ‘ noix de coco’

Sambol coco {recette sri-lankaise

vendredi 8 avril 2016

Lors de notre séjour chez Sithu, à Ella Rock, notre hôte nous a proposé un petit déjeuner sri-lankais typique, composé de crêpes épaisses à la noix de coco et de sambol coco, accompagnées d’une préparation pimentée à base de noix de coco râpée.
Petit déjeuner sri-lankais - Srilankan breakfastAu saut du lit, ça remet les idées en place. Je n’ai pas assisté à la préparation de ce sambol coco par Sithu (je dormais encore sous ma moustiquaire), alors j’ai fait quelques recherches sur le net pour trouver une recette qui s’en rapproche. En croisant les différences préparations trouvées, je suis arrivée au résultat ci-dessous.

Au p’tit dèj… ou avec un Rice & Curry
Je pense qu’on peut ajouter si l’on veut un peu de gingembre râpé et de l’ail pressé à cette recette de sambol coco, selon ses goûts. Le sambol coco de Sithu était particulièrement orangé. Je ne sais pas quelles épices ou colorants elle a utilisés pour arriver à une teinte aussi flashy. Je n’ai pas osé doubler la dose de paprika, mais peut-être que c’est la clé. Ce sambol coco peut aussi être servi comme condiment, en accompagnement d’un Rice & Curry sri-lankais. Parce-que qu’au petit déjeuner, ça surprend quand même bien nos papilles d’Européens.

Sambol coco

(suite…)

La salade de chou blanc & coco de Sithu

mercredi 6 avril 2016

Du chou blanc. Voilà un ingrédient que je ne m’attendais pas à rencontrer dans la cuisine traditionnelle sri-lankais. Et pourtant, cuisiné avec de la noix de coco et les épices locales, il se fond parfaitement dans le décor gastronomique de l’île. La recette de salade de chou blanc & coco que je vous livre ci-dessous est celle de Sithu, une Sri-Lankaise chez qui nous avons séjourné lors de notre passage à Ella. Ce n’était pas la première fois que nous goûtions cette salade de chou mi-cuit. J’imagine qu’elle doit faire partie des classiques du rice & curry sri-lankais. La « salade » se déguste tiède ou à température ambiante. Froide, elle est moins intéressante.

De la coco fraîche, sinon rien 
L’ingrédient indispensable ici est la noix de coco fraîche. J’ai essayé de préparer cette recette avec de la noix de coco sèche râpée, que j’ai réhydratée. Malheureuse… Ça n’a rien à voir. On trouve facilement des noix de coco entières au supermarché et parfois même déjà ouverte et préparée, en barquette fraîche. Je vous indique dans la recette comment l’ouvrir et la préparer, sans les outils sri-lankais, ni sortir de marteau ou burin.
Salade de chou blanc et noix de coco - White cabbage and coco salad

(suite…)

Perles de coco (au sucre de coco)

jeudi 11 février 2016

Une petite boule de pâte blanche caoutchouteuse et fumante, farcie d’une substance jaune non identifiée, roulées dans de la noix de coco et affalée sur une assiette marquée d’idéogrammes chinois. L’image ne vous fait pas rêver ? Moi, si. Les perles de coco, j’adore. Elles ont longtemps été mon dessert fétiche au resto chinois. Un jour, je me suis même mise en tête d’en préparer moi-même. Revue du net, passage chez Tang Frères puis… échec cuisant. Je n’ai pas retenté. Jusqu’à aujourd’hui. Jusqu’à ce que je tombe sur ce post, qui me rappelle que j’avais encore quelque part, au milieu de ma dizaine de pots de farines, la farine magique : celle de RIZ GLUANT. L’acte 2 de mes boules coco maison pouvait commencer (hé hé).

Perles quadruple coco
J’ai donc réussi à dompter la farine de riz gluant. D’un coup, d’un seul, en l’ébouillantant avec du lait de coco. Simple, efficace. Le tout avec un soupçon de sucre et d’huile de coco, histoire de masquer les preuves. Conséquences de cette tentative de dissimulation : mes perles de coco ne sont pas blanches neige, mais couleur café au lait. Nous dirons que c’est ma touche healthy . J’ai aussi pris des libertés avec la farce en troquant les traditionnelles graines de soja par des pois jaunes, qui s’ennuient ferme dans mon placard entre deux coups de dhal. Une fois mixés, on n’y voit que du feu.

Glutinous rice floor, je t’adore
Dans les rayons des épiceries asiatiques, on trouve la farine de riz gluant sous le nom de « glutinous rice floor ». Cette farine est dépourvue de gluten, et pourtant, elle bat à plate couture la farine de blé lorsqu’il s’agit de se transformer en boule de pâte collante et élastique. Le tout, sans additif (ni cuisson approximative : on parle de riz gluant, pas collant). Le riz gluant est en fait une variété de riz asiatique, dont la structure particulière de l’amidon lui donne ce fameux caractère caoutchouteux. Sans lui, les perles de coco et les mochis (quoi, vous ne connaissez pas les mochiiiis ??), on oublie. Et n’essayez pas de réaliser ces perles de coco avec de la farine de riz traditionnelle. Ça ne fonctionne pas. Mais alors pas du tout (cf. : acte 1 de mes perles de coco). Mais une fois que vous avez déniché le Graal, le paradis n’est pas loin.

Perles de coco (boules de coco) maison

(suite…)

Granola au sarrasin

mardi 30 juin 2015

Je fais bien plus souvent du muesli maison que du granola. Le premier, j’en mange un bol complet au petit déjeuner, arrosé de lait d’amande. Le second, je le déguste en « topping » sur un compote ou bien un yaourt nature (au soja), car le granola est plus énergétique et sucré que le muesli. C’est une préparation à base de flocons (de sarrasin ici, pour changer de l’avoine), de graines, de fruits secs… que l’on mélange à de la matière grasse (huile de coco ou d’olive) et du sucre (sirop d’érable ou miel), avant de passer le tout au four, pour obtenir une appétissante caramélisation et des « chunks » croquants. Le muesli, lui, n’est pas cuit. Cette recette de granola au sarrasin sans gluten est issue du numéro estival du magazine Niépi. J’ai adapté les ingrédients avec ce que j’avais à disposition. On n’est pas à 10 grammes près, vous pouvez faire comme moi.

Granola sans gluten aux flocons de sarrasin

(suite…)

Muesli maison à la fraise, framboise & coco

vendredi 13 mars 2015

Je n’achète pas de mueslis tout prêts. Je préfère les réaliser moi-même : c’est rapide, moins cher et surtout, on peut y mettre absolument tout ce qu’on aime. J’utilise des flocons (avoine ou sarrasin) comme base de mes mueslis maison, j’ajoute des graines soufflées (riz complet, sarrasin ou quinoa) et je complète avec des oléagineux (amandes, noisettes, noix, pécan…), des graines (tournesol, courge, sésame…), des fruits secs (figues, abricots, pruneaux, physalis…) et/ou déshydratés, comme dans cette recette de muesli maison à la fraise, framboise et coco râpée. Contrairement à la recette du granola maison, le muesli ne nécessite pas de cuisson au four. Je n’ajoute aucun sucre : les fruits secs ou déhydratés en contiennent suffisamment. Je déguste le plus souvent ce muesli aux flocons d’avoine avec du lait d’amande froid. Les quantités données ci-dessous sont indicatives. Faites en fonction de ce que vous avez sous la main !

Muesli maison fraise, framboise, coco

(suite…)

Porridge paléo

jeudi 26 février 2015

Le porridge… façon Pierrafeu ! Le porridge traditionnel se prépare avec des flocons d’avoine que l’on fait gonfler dans du lait. Aucun de ces deux ingrédients n’est autorisé dans le régime paléo (sur lequel je reviendrai prochainement), vous ne les trouverez donc pas dans cette recette. « Les flocons d’avoine sont exclus du régime paléo pour une raison précise : au cours des phases de transformation, ils se retrouvent souvent au contact d’autres céréales qui contiennent du gluten. De plus, ils provoquent d’importants pics de glycémie », justifie Daniel Green, auteur du livre Le régime Paléo (éd. Larousse) dont est issue cette recette de porridge paléo. Celle-ci s’apparente plus à une soupe qu’à un porridge, sa texture étant bien plus fluide (coco, amande et noix ne se « gorgent » pas de liquide comme les flocons d’avoine). Ce porridge paléo est riche en glucides et doit être consommé de préférence au petit déjeuner, afin de « dispose[r] de toute la journée pour brûler les [env. 400] calories » que contient ce bol, précise l’auteur. Les fruits secs utilisés pour préparer ce porridge paléo permettent notamment de faire le plein de fibres et minéraux. Une recette qui devrait vous éviter les fringales de la mi-matinée.

Porridge paléo (sans gluten, sans lactose)

(suite…)

Cake banane, chocolat et noix de coco

lundi 5 mai 2014

Après mon bananabread chocolat-cacahuètes et celui au chocolat et au pralin, voici la recette du cake banane, chocolat et noix de coco. Tout moelleux, il permet de « recycler » les bananes trop mûres et apporte de l’énergie aux sportifs et gourmands. Vous pourrez renforcer le côté cacaoté de ce cake en ajoutant une belle cuillerée de cacao pâtissier non sucré à la pâte. Vous aimez les cakes à la banane ? Jetez un œil à mes autres recettes de bananabread !

Cake banane, chocolat et noix de coco

(suite…)

Galette des rois coco-mangue

vendredi 11 janvier 2013

Ma maman a réalisé pour cette galette des Rois exotique pour l’Épiphanie 2013. Moins écœurante que la traditionnelle galette à la crème d’amande, cette recette fait voyager les Rois Mages dans les îles… La recette originale de cette galette n’en contient pas mais je verrais bien quelques dés de mangue ou d’ananas frais dans la garniture à la noix de coco. J’ai donc ajouté cet ingrédient à la liste ci-dessous. Et surtout, n’oubliez pas l’essentiel : la fève !

(suite…)

Whoopie pie coco-chocolat

lundi 2 mai 2011

Les whoppies – ou whoopie pies – ont débarqué il y a quelques mois des États-Unis et sont en train de voler la vedette aux cupcakes, venus eux aussi du pays de l’Oncle Sam. Les whoopies sont en fait de gros macarons tendres dont le nom sonne comme un cri de joie au moment du café. ^^ Difficile de passer à côté en ce moment. Ils sont dans tous les magazines et sur tous les sites de cuisine. le côté « fun » des whoppies, c’est qu’on peut s’amuser à varier leurs parfums, leur déco, leur texture. Dans cette recette, mes whoopies sont assez fermes. Pour les rendre plus souples, il suffit de battre les blancs d’oeufs en neige avant de les incorporer à la pâte.

(suite…)

Rochers coco (congolais)

vendredi 15 avril 2011

Voilà une recette que je garde toujours sous le coude pour utiliser les blancs d’œufs que j’ai en rabe lorsque je préparer une pâte brisée par exemple. Les rochers coco – ou congolais – se préparent en quelques minutes. Ces petits gâteaux doivent leur texture moelleuse aux blancs d’œuf, simplement mélangés avec le sucre et la noix de coco en poudre, et non battus en neige comme pour les macarons. On peut utiliser du sucre vanillé pour parfumer ses congolais, ils n’en seront que meilleurs.

(suite…)