Mot clé ‘ sans gluten’

Pain ❀ pot de fleur ❀
{sans gluten, sans lactose}

dimanche 21 août 2016

Il y avait le pain des fleurs, il y a désormais le pain « pot de fleur ». Un pain sans gluten maison, riche en graines qui ne vont non pas germer et fleurir dans le pot, mais bien cuire dans ce moule improvisé. Cette idée, je l’avais repérée il y a déjà plusieurs mois dans le livre Le pain et la pâtisserie sans gluten que ma belle-maman m’avait rapporté de chez Lidl. Je la gardais en tête… et finalement, ce pain-pot-de-fleur est sorti de mon four grâce au défi Vital Food du mois d’août autour du Pain.

Un pain sans gluten maison nourrissant
J’ai ajusté la quantité d’eau précisée dans la recette originale et ajouté une cuillerée de gomme de guar, qui joue un rôle de liant en l’absence de gluten. Les tranches de ce pain sans gluten maison sont denses et ont une assez bonne tenue (elles ne s’effritent pas). On peut certainement l’améliorer en ajoutant un chouïa de gomme de xanthane ou bien une cuillerée de graines de lin moulues (ou du psyllium) réhydratées dans un peu d’eau. Un bon pain du petit déjeuner nourrissant, comme je les aime.

Pain sans gluten maison aux céréales (cuisson en pot de fleur)

(suite…)

Tarte à la rhubarbe et framboise {sans gluten, sans lactose}

vendredi 24 juin 2016

Un dessert à effet « wouaw » préparé avec les dernières tiges de rhubarbe du jardin et inspiré de Pinterest, pour le superbe effet quadrillage. C’est beau, c’est bon mais ça demande pas mal de boulot : j’ai bien passé deux heures dans ma cuisine pour préparer cette tarte rhubarbe-framboise sans gluten, ni lactose.

Une tarte quadrillée
Pour la pâte, j’ai repris la base sablée de la tarte framboise-amande sans gluten que j’avais préparée pour mon anniversaire, en avril. Pour le reste (crème d’amande, compote…) j’ai fait en sorte de remplir le moule à tarte. Dans cette recette, l’étape la plus délicate est celle du quadrillage. Les rubans de rhubarbe ne doivent ni être trop durs – on les laisserait de côté au moment de la dégustation, dommage -, ni trop mous – bonjour la galère pour les tisser, s’ils sont cassants. Le quadrillage de rhubarbe posé sur la compote s’imprègne du jus de framboise au bout de quelques heures. La tarte n’en devient que plus appétissante.

La photo d’Eugénie
Côté « shooting », j’ai encore une fois fait confiance à mon amie la photographe Eugénie Sophie Berger. Vous pouvez découvrir son travail artistique sur son site ainsi que sur son compte Instagram. On ne voit pas le temps passer lorsque l’on « shoote » toutes les deux. Et puis il faut dire qu’il y a la dégustation au bout. Ça motive d’autant plus.

Tarte Rhubarbe - Recette Christelle Vogel

Tarte à la rhubarbe © Eugénie Sophie Berger Photographie

(suite…)

Gâteau à la poêle aux fruits rouges {sans gluten}

lundi 6 juin 2016

Non, ceci n’est ni une crêpe épaisse, ni un pancake géant. C’est un gâteau, un vrai, avec la texture moelleuse et aéré qu’on lui connaît. Un gâteau cuit à la poêle. C’est économique, pratique, et ça évite d’avoir à allumer le four lorsqu’il fait déjà 30°C dans l’appart (bon, là, on en est loin, mais qui sait, cet été, peut-être ?). Une idée trouvée dans le dernier numéro de Vital Food (été 2016) et arrangé à ma sauce : j’ai troqué la farine et la fécule de maïs de la recette d’origine par de la farine de riz semi-complète et de l’arrow-root et ai utilisé du sucre bouleau (xylitol) qui me restait dans un pot plutôt que du sucre de canne. Le miel ou le sirop d’érable auraient été un autre compromis.

Gâteau sans four, gâteau toujours
Ma crainte, avec cette technique de cuisson, était d’obtenir un gâteau complètement cramé sur le dessous. J’avoue que sur ce premier essai, on était à la limite (fond brun, mais pas noir). D’où l’importance de cuire son gâteau sur le plus petit feu possible, quitte à rallonger sa durée de cuisson. Ici, 45 minutes ont été nécessaires, car j’ai utilisé des fruits congelés, qui ont refroidi la pâte. La recette originale indique 25 min. Le plus simple est encore de surveiller la cuisson de son gâteau à la poêle en soulevant le couvercle toutes les 10 min (5 min, sur la fin) et de la stopper dès que le dessus du gâteau est pris (on tâte avec le doigt). J’ai utilisé une poêle à revêtement anti-adhésif de 22 cm de large pour cuire mon gâteau. Le temps de cuisson peut être plus ou moins long selon le diamètre utilisé. En tout cas, j’adopte cette technique de cuisson pour cet été : gâteau à la poêle aux abricots et romarin, ça me tente bien !

Gâteau sans gluten cuit à la poêle

(suite…)

Quoi de neuf en avril ?

lundi 9 mai 2016

Je pourrais vous parler de la pluie, du beau temps. Ou plus exactement de la neige tombée sur Salzburg à la fin du mois et des premiers déjeuners en terrasse, avec vue sur les Alpes autrichiennes. L’Autriche, comme je l’aime. Indécemment verte, lumineuse, animée. Mais ce n’est pas ce que je retiendrai de ce mois d’avril. Car un autre évènement, comme ils en jalonnent nos vies, s’est produit. J’ai passé le cap de la trentaine. Oui M’sieur ‘dame. Joyeusement, comme le veut la tradition, à grands coups de tapas et de paella, sous le ciel bleu de la Catalogne. Une autre décennie d’exploration culinaire et nutritive s’offre à moi. L’horizon me semble radieux, à condition de maintenir le cap. De prise de conscience en expériences personnelles, mon alimentation s’est radicalement modifiée ces dernières années. J’arrive désormais à identifier ce qui me fait du bien ou pas. Ce dont mon corps a besoin, ce que ma tête me réclame, ce qui met mes sens en émoi, et ce qui ne me réussit pas du tout. Le tout, justement, étant de trouver la bonne alchimie. J’y travaille, comme vous pouvez le voir sur cette page et les précédentes. Voici le fruit des mes explorations culinaro-diététiques du mois :

Mon goûter d’anniversaire
Sans gluten ni produits laitiers

[clic sur les pâtisseries pour accéder aux recettes]

(suite…)

Green Bowl

jeudi 28 avril 2016

Mise au vert ultime. Avec tout ce blanc, cette neige, fin avril, sur Salzburg, il me fallait du vert. Beaucoup de vert. Du vert à foison. Bref, un Super Green Bowl avec des fèves de soja, des petits pois, des brocolis et de l’oignon vert dedans, mais aussi de la ciboulette et des graines de courge, pour compléter la palette « green ». On saute le tout à la poêle, en mélange avec des pâtes complètes (au sarrasin ici), on arrose de sauce au miso (ma sauce fétiche du moment… trop bon) et on savoure tiède.
Il n’est pas vert pour un sou, mais un oeuf poché, ajouté sur ce Green Bowl, complètera l’apport en protéines. Et puis le jaune d’oeuf qui coule et enrobe les petits légumes encore croquants… c’est presque pêcher par gourmandise.
PS : Pas de discrimination par ici : tout légume vert de saison (ou surgelé) est le bienvenu dans ce Green Bowl : asperges, févettes, chou vert ou kale, ail des ours, etc. On est open.

Vegan and glutenfree green bowl

(suite…)

Gâteau au chocolat végétal {sans gluten}

mardi 26 avril 2016

Ce gâteau au chocolat sans gluten et 100% végétal (il ne contient ni oeuf, ni produits laitiers), je l’ai préparé pour mon goûter d’anniversaire, en plus de ma fournée de Cookies sans gluten châtaignes-chocolat-noisettes et de ma Tarte sans gluten amandes-framboises. La recette est très fortement inspirée du blog de Rose, qui s’est elle même inspirée de Zeromiette. J’adore ce jeu de piste inter-blogs. À vous de poursuivre la chaîne en arrangeant ce gâteau choco à votre guise : autres farines, purée de fruits, sucre naturel, lait végétal… Seul conseil : préparez ce gâteau le jour même et ne l’entreposez pas au réfrigérateur (ce que j’ai fait avec les restes…). Le glaçage fige et le gâteau a tendance à s’assécher, d’autant qu’il ne contient pas de matière grasse (si ce n’est celle présente dans le glaçage chocolat). Gardez-le dans une pièce fraîche, c’est parfait.

Glutenfree vegan chocolat cake

(suite…)

Tarte framboise & amande {sans gluten, lactose}

vendredi 22 avril 2016

Simple mais raffinée, cette tarte aux framboises et amandes a le sérieux avantage d’être dépourvue de gluten et de lactose. Je l’avais repérée sur Pinterest (source infinie d’inspiration ++) et l’ai à peine adaptée : la recette de Vanessa Pouzet était parfaite. J’ai juste diminué les proportions et utilisé du sucre de coco, pour réduire l’IG de la tarte. Je l’ai garnie de framboises fraîches ET myrtilles… simplement parce-que je n’avais pas prévu suffisamment de framboises. On peut aussi opter pour d’autres fruits rouges (cassis, groseilles, fraises…). Pour un prochain dessert, je garderai la pâte à tarte sans gluten comme base et la garnirai d’un flan coco ou citron. Ma foi, ça ne doit pas être mal du tout non plus.

Tarte sans gluten framboise-amande - Glutenfree almond raspberries pie

(suite…)

Cookies chocolat, noisette & châtaigne {sans gluten, lactose}

mercredi 20 avril 2016

Je suis de moins en moins « bec sucré » et pâtisse donc assez rarement. Les derniers cookies sans gluten que j’avais réalisés, c’était ceux à base de purée de cacahuète d’Hanna Görasson, une blogueuse suédoise… il y a six mois. Depuis, pas un petit cookie ne s’était doré la pilule dans mon four. J’ai profité de mon goûter d’anniversaire (eh oui, même à 30 piges, on organise des « goûters d’anniversaire »… bon, ça, c’était après Barcelone ^^) pour préparer ces cookies sans gluten à la farine de châtaigne, pépites de chocolat noir et noisettes torréfiées. Je me suis inspirée d’une recette du livre Cuisiner ! Sans gluten de Larousse, en revoyant sérieusement à la baisse la quantité de sucre et en troquant le beurre par sa version clarifiée – que l’on appelle « ghee » – pour en faire une recette de cookies sans lactose, ni caséine. Ils ont eu beaucoup succès, même auprès du plus petit de mes « goûteurs », deux ans et demi au compteur.

Cookies sans gluten, chocolat, noisette et châtaigne

(suite…)

La salade de chou blanc & coco de Sithu

mercredi 6 avril 2016

Du chou blanc. Voilà un ingrédient que je ne m’attendais pas à rencontrer dans la cuisine traditionnelle sri-lankais. Et pourtant, cuisiné avec de la noix de coco et les épices locales, il se fond parfaitement dans le décor gastronomique de l’île. La recette de salade de chou blanc & coco que je vous livre ci-dessous est celle de Sithu, une Sri-Lankaise chez qui nous avons séjourné lors de notre passage à Ella. Ce n’était pas la première fois que nous goûtions cette salade de chou mi-cuit. J’imagine qu’elle doit faire partie des classiques du rice & curry sri-lankais. La « salade » se déguste tiède ou à température ambiante. Froide, elle est moins intéressante.

De la coco fraîche, sinon rien 
L’ingrédient indispensable ici est la noix de coco fraîche. J’ai essayé de préparer cette recette avec de la noix de coco sèche râpée, que j’ai réhydratée. Malheureuse… Ça n’a rien à voir. On trouve facilement des noix de coco entières au supermarché et parfois même déjà ouverte et préparée, en barquette fraîche. Je vous indique dans la recette comment l’ouvrir et la préparer, sans les outils sri-lankais, ni sortir de marteau ou burin.
Salade de chou blanc et noix de coco - White cabbage and coco salad

(suite…)

Le curry d’aubergines sri-lankais de Sithu

lundi 4 avril 2016

Après le dahl de lentilles corail et le curry de poulet, voici un autre composant de l’incontournable Rice & Curry sri-lankais : le curry d’aubergines (« bringjoy »), cuisiné par notre hôte sri-lankaise Sithu. Celui que nous avons dégusté dans sa guesthouse, à Ella, était réalisé avec des aubergines violettes, que l’on trouve plus couramment sur l’île que les aubergines à peau foncée, que nous connaissons en Europe. Lorsqu’elle cuisine son curry d’aubergine, Sithu ne lésine pas sur l’huile de coco. J’ai un peu allégé sa recette en y mettant moins de matière grasse et en ajoutant un peu d’eau durant la cuisson. Les aubergines sont tout aussi fondantes. La magie tient surtout au mélange d’épices et d’aromates. Le piment se dose comme on le souhaite. Une pincée (pour moi !) ou bien 1 cuillère à café, pour les palais (et estomacs) habitués à manger relevé.

Curry aubergine - Eggplant curry

(suite…)