Couscous vert

couscous_vegetarien_370 Préparation : 15 min
Cuisson : 0

Pour 2 personnes :
120 g de semoule pour couscous
2 c à s de ras el hanout
150g de haricots verts
1 petite boîte de petits pois (ou surgelés)
1 courgette
Huile d’olive
Coriandre fraîche
Sel

Préparer le semoule :
Faire bouillir le même volume d’eau que la semoule, la verser dans un plat creux et ajouter 1 c à s d’huile d’olive et du sel.
Mélanger une cuillère à café de ras el hanout dans la semoule sèche puis la verser en pluie dans le plat.
Égrener et laisser gonfler 5 minutes.
Couper les haricots verts en deux et les cuire à l’eau bouillante salée pendant 10 minutes où à l’autocuiseur, 5 minutes. Égoutter.
Couper la courgette 2 dans la longueur, puis en tronçons.
Chauffer 1 cuillère à soupe d’huile d’olive dans une poêle, faire revenir la courgette durant 6 minutes à couvert. Remuer de temps en temps.
Saler, ajouter le ras el hanout puis les haricots verts cuits. Ajouter un peu d’eau et laisser sur feu doux une ou deux minutes.
Réchauffer les petits pois dans leur jus, les égoutter puis les incorporer à la semoule.
Répartir les légumes au centre de la semoule, ajouter quelques noisettes de beurre et de la coriandre hachée.

Le ras el hanout, une recette bien gardée

Le ras el hanout est originaire du Maghreb. La recette originale comporte près d’une trentaine d’épices,  dosées d’une infinité de manières différentes par les épiciers d’Afrique du Nord. Aucun ras el hanout ne se ressemble, ni par l’odeur, ni par la couleur. Sa palette varie du jaune kaki au rouge flamboyant.
En Afrique du Nord, il est surtout employé en cuisine pendant l’hiver, pour soigner les petits maux de la saison grâce à son pouvoir « réchauffant ».
Hors du Maghreb, le ras el hanout le plus courant comporte une dizaines d’épices, parmi lesquelles la cardamome, noix de muscade, cannelle, le clou de girofle, curcuma, gingembre, poivre noir et piment. Il rehausse le goût des tajines et des couscous.

Un avis, une remarque sur cette publication ?
Couscous vert

*