Connaissez-vous le café de civette ?

par | Mai 7, 2012 | 9 commentaires

Le café de civette peut être vendu jusqu’à plusieurs centaines d’euros le kilo. Sa particularité ? Être issu des excréments de la civette, un petit mammifère à mi-chemin entre le renard et la mangouste. Je vous vois déjà grimacer… Mais attendez donc de goûter ce “cà-phê cut chon” (café de crotte de civette en indonésien) : il s’agit d’une vraie pépite gustative, véritable ovni dans le monde du café.

© Plusbellematerre.com

Qu’est-ce que le café de civette ?

 
© Fond-ecran-images.com
Tout commence avec les cerises de caféiers bien mûres, qui sont le péché mignon des civettes. Les enzymes présentes dans le tube digestif de ces petits animaux digèrent la pulpe de la cerise du caféier, mais pas son grain. Elles se contentent de lui ôter toute son amertume. Une fois lavés et séchés, les grains de café issus des excréments des civettes sont torréfiés.

Mon beau-frère a déposé un paquet de Kopi Luwak (nom du café de civette en Indonésie) au pied du sapin de Noël cette année. J’ai donc eu la chance de pouvoir déguster ce café d’exception. Une fois passé à la machine à expresso, le café de civette  présente des notes de caramel, d’épices, de fruits rouges… Du velours en tasse.

En Indonésie, le café de civette est connu de la population locale dès le XIXème siècle. Depuis une dizaine d’années, sa production est en danger, notamment du faut de la déforestation qui détruit l’habitat des civettes. La récolte des cerises des caféiers pas tout à fait à maturité – alors les civettes ne les dégustent que bien mûres – est également un frein. Aujourd’hui, 80% du café de civette provient d’élevage. Le seul choix éthique consiste donc à acheter du café de civette sauvage, plus cher, certes, mais qui évitent bien des souffrances à ces petites bêtes.
Sources :
La civette, reine du café – Courrier international n°439 (avril 1999)
Le “café” de civette, extrait de la crotte vendu au prix de la truffe – lepoint.fr
Un café philippin vendu 400 € le kilo – Journal des Femmes avec l’AFP

Votre note pour cette recette

0
(0)

Comment avez-vous trouvé cette recette ?

Cliquez sur une étoile pour évaluer

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Pas encore de vote.

Catégories : Article // Focus produit

9 Commentaires

  1. sabine

    Le FIN du fin….. découvert et dégusté à Pâques !
    Excellent ……mais pas le prix!!

    Réponse
  2. Marie

    Oui je connais ce cafe par le fait qu’il est issu d’un élevage très cruel de ces petits animaux inoffensifs! Renseignez-vous!

    Réponse
  3. rene PETITDAN

    oui je connais ce café je viens de le déguster la semaine derniere aux CELEBES (Indonesie) Un régal 5 $ la tasse

    Réponse
  4. petite civette

    tres tres bon cafe issu du caca de la civette

    Réponse
  5. elisabeth

    c’est un honte de faire du café avec des animaux en captivité qui souffrent!!! c’est actuellement dénoncé!!! boycottons ce genre de produit et laissons les animaux en paix!!

    Réponse
    • Christelle

      Le seul choix éthique effectivement consiste à acheter du café de civette sauvage. Et dans le doute… s’abstenir.

      Réponse
  6. martine

    il faut savoir voyager responsable ! la civette est élevée dans des conditions déplorables et ces animaux sont maltraités. A nous, touristes, de ne pas cotiser ce genre de procédés…tout ça pour un café de crottes de civette !!! je suis entièrement d’accord avec Elisabeth, il faut boycotter ce genre de produit. Je pars au Vietnam dans quelques jours, et croyez moi, je vais faire attention …

    Réponse
    • Christelle

      Eh oui, veillons à ne pas laisser notre éthique sur le tarmac. Pas toujours évident d’être un touriste responsable, lorsqu’on ne connaît pas la réalité des choses. À nous de partager l’information.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Pin It on Pinterest