Haricots coco de Paimpol

Sep 13, 2011 | 0 commentaires

De juillet à octobre, c’est la saison du haricot coco de Paimpol. Il s’agit d’un haricot demi-sec cultivé en Bretagne. On reconnait ce haricot à sa gousse de couleur jaune paille, pouvant être marbrée de violet. Les graines contenues dans le haricot coco sont blanches nacrées et recouvertes d’une peau très fine.

Il faut compter un kilo de coco non écossés pour 4 personnes (environ 400 g écossés). Il se déguste en salade, en cassoulet ou en ragout et se garde au maximum deux jours dans le bac à légumes du frigo. L’idéal est de les emballer dans un torchon propre et sec.

L’astuce du chef Eric Fréchon : “Pour ne pas sentir la peau des haricots au moment de les déguster, on ajouter une pointe de bicarbonate de soude au début de la cuisson et on ne les sale qu’à la fin de la cuisson, pour ne pas qu’ils durcissent. J’adore les lier avec du pistou.”

On compte 100 kcal pour 100 g de cocos. Ils sont pauvres en glucides et ne provoquent pas de flatulences !

Le haricot coco serait arrivé d’Amérique latine en 1920, à bord d’un bateaux de la Royale (marine nationale française). Cultivé d’abord à Paimpol, il s’est étendue aux cantons limitrophes. Le haricot de Paimpol bénéficie de l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) depuis 1998.

Sources :
Site de la confrérie du coco de Paimpol
Gala Gourmand, septembre-octobre 2011

Votre note pour cette recette

0
(0)

Comment avez-vous trouvé cette recette ?

Cliquez sur une étoile pour évaluer

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Pas encore de vote.

Catégories : Article // Focus produit

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Pin It on Pinterest