Comment préparer le thé matcha ?

Le matcha – ou thé maccha – signifie  littéralement « poudre de thé ». Il est au cœur de la cérémonie japonaise du Cha no yu. Ce thé vert, non oxydé, permet d’obtenir une boisson de couleur jade, puissante et corsée. Le thé matcha est issu des grandes appellations nippones que sont les gyokuro et les tencha, connus sous le nom de « thé d’ombre ». Au Japon, il existe deux qualités de thé en poudre, liées à l’âge du théier.  Le premier, le maccha koicha ou « thé épais », est issu de théiers âgés de plus de 30 ans. C’est le meilleur matcha existant. Il est utilisé lors de la première partie de la cérémonie pour préparer un thé fortement dosé, presque pâteux. Il est plus aromatique et plus moelleux que le maccha usucha. Ce dernier est issu de jeunes théiers qui produisent des thés vifs, avec une amertume bien présente. Le maccha usucha est utilisé pour réaliser du « thé léger », fouetté et dilué, lors de la seconde partie de la cérémonie du cha no yu. C’est ce matcha que vous pourrez utiliser pour préparer votre thé battu. On trouve aujourd’hui des matcha dédiés à la cuisine, moins coûteux car de qualité inférieure. Ne les utilisez pas pour préparer votre thé battu, vous seriez déçu par sa saveur, qui n’a rien de comparable à celle des matcha de qualité tels le koicha ou le usucha.

Pour préparer votre thé matcha vous aurez besoin de :
– Un bol à fond plat appelé Chawan, de couleur sombre, pour faire ressortir la couleur verte du thé
– Un fouet en bambou appelé Chasen
– Une cuillère en bambou appelée Chashaku
– 1,5 à 1,7 g de thé matcha de bonne qualité

Seul le Chasen (fouet) est indispensable. Le Chawan (bol) et le Chashaku (cuillère en bambou) peuvent être remplacés par un bol à fond plat et une cuillère à café, plus classiques.

La préparation
Commencez par verser de l’eau bouillante sur le Chasen (fouet), de manière à assouplir les brins de bambou.
Disposez deux dômes et demi de matcha (1,5 g) au centre du bol à l’aide du Chashaku (cuillère en bambou).Versez environ 8 cl d’eau à 70°C sur les bords du bol, et surtout pas directement sur le thé.
Raclez doucement le fond du bol avec le fouet, pour dissoudre les grumeaux de thé matcha.
Tenez fermement le fouet avec trois doigts puis effectuez des « M » énergiques dans le bol pendant 20 à 30 secondes pour former une mousse.
Ne retirez pas le fouet à matcha directement : effectuez un quart de tour avant de le retirer à la vertical, pour ne pas casser la mousse.
Votre thé matcha est prêt ! Accompagnez-le de pâtisseries japonaises (ci-dessous, un namagashi à la châtaigne de chez Toraya) qui équilibreront l’amertume du matcha sur votre palais.
La préparation du thé matcha en vidéo : 

Sources :
L’art français du thé, Mariages frères
– 1001 secrets du thé de Lydia Gautier, éditions Prat
– [pour les captures d’images] DVD Un monde de thé de Pierre Barboni – voir la page facebook dédiée au documentaire Préparation du matcha, commentaires de Olivier leclerc

15 mots gourmands sur “Comment préparer le thé matcha ?”

  1. zineb dit :

    je trouve bien ce the matcha seulement je voudrais savoir ou le trouver pour l’acheter merci .bonne continuation

    • Christelle dit :

      Bonjour Zineb, vous trouverez du bon thé matcha dans toutes les maisons de thé (George Cannon, Palais des thés, etc.). Veillez à ne pas acheter de matcha pâtissier, moins onéreux, mais non adapté à la préparation du matcha traditionnel (à boire).

      • Eric dit :

        Bonjour,
        Je viens d’acheter une cuillère et un fouet en Bambou. C’est vrai que le fouet est indispensable pour faire mousser le thé?.

        Il me reste à m’acheter un très joli bol japonais.

        • Christelle dit :

          Bonjour Eric, le Chasen (fouet) permet d’incorporer de l’air dans le thé et ainsi le faire mousser. Sa taille est adaptée à celle du bol. C’est à mon sens un outil indispensable pour préparer un « vrai » thé matcha.

  2. mona dit :

    je n ai pas tous ces instruments pour preparer ce the…je fais comment, a defaut de fouet en bambou ?

    • Christelle dit :

      Bonjour Mona, sans Chasen, pas de thé matcha digne de ce nom… Et il est dommage d’utiliser un thé matcha d’excellente qualité pour la cuisine. Le fouet est un investissement indispensable, si vous êtes amateur de matcha. A défaut, mieux vaut aller le déguster dans un salon de thé japonais. Mais ce sera plus cher.

  3. Gab dit :

    Bonjour j ai le matcha une douce pàtisserie mais pas le chasen. une occasion de sortir pour en acheter un. ce sera fait rapidement. Tanpis je le bois ainsi j aurai ses vertus mais pas sa mousse

  4. Mizu dit :

    Bonjour,

    Merci pour cet excellent article ! C’est vrai que le chasen est relativement indispensable pour préparer le matcha. Pour ma part je passe le matcha au tamis pour éviter les grumeaux.

    A bientôt !

  5. plume dit :

    peut on boire plusieurs tasses de Matcha par jours car 8cl me parait peu, merci

    • Christelle dit :

      On peut boire plusieurs tasses de matcha par jour. Disons que l’expérience de dégustation d’un thé matcha n’est pas comparable à celle d’un thé vert, noir ou oolong infusé. C’est un thé plus amer, mousseux, végétal. Le « vrai » matcha, celui utilisé pour la cérémonie du thé, est onéreux. Enchaîner les bols peut vite s’avérer coûteux :)

  6. Rémy dit :

    Bonjour!

    Merci beaucoup pour cet article! Cependant j’ai une petite question par rapport à la couleur: je n’arrive pas à obtenir cette belle couleur vert clair mais j’obtiens du vert foncé et quasiment pas de mousse. Qu’est-ce que je dois faire ? Peut être trop d’eau?

    • Christelle dit :

      Bonjour Rémy, avez-vous utilisé un petit fouet à matcha pour « battre » votre thé ? Il permet d’obtenir cette mousse couleur jade, fine et onctueuse.

  7. girolle dit :

    Bonjour, je relis encore et encore la préparation mais je ne peux croire ce que je lis ! Si je comprends bien on ne prépare et donc on ne boit que 8 cl !!!! Mais quand je bois du thé j’en prends un gros bol !!! Qu’est ce que c’est que ces portions pour poupée !!!!
    Il faut dire que au prix où c’est il faut restreindre ses envies :
    Mais quand même 8 cl ! Je crois que j’ai fait une erreur en m’équipant et que je vais revenir au thé normal !

    • Christelle dit :

      Bonjour Girolle, eh oui, le thé matcha se savoure en petite quantité. Il faut dire qu’il s’agit d’un thé particulier, très végétal, légèrement amer. Un thé cérémoniel qui n’a pas vocation à être consommé par litre (et vu son prix, c’est tant mieux). Attention à ne pas le confondre avec la poudre verte de thé parfois vendue dans le commerce sous le nom de thé matcha et qui n’est qu’une pâle imitation du « vrai » matcha. En cas d’envie de thé, je me prépare aussi un grand mug fumant de Darjeeling. Le matcha, c’est un thé à part. Le savourer est une expérience unique qui n’a pas vocation à être quotidienne.

  8. Alix dit :

    Bonjour à tous
    es ce que tout les instruments sont indispensables pour de Faire un bon thé j’ai déjà un fouet mais pas la cuillère et. Le bol qu’en pensez vous ?

Un avis, une remarque sur cette publication ?
Comment préparer le thé matcha ?

*