Une jolie ode au thé par le poète Lu Ju

Cette « Lettre d’un inconnu » (pas si inconnu que cela, cette fois-ci) m’a été remise lors d’une soirée de présentation de la box Envouthé à la Maison de thé Georges Cannon à Paris fin 2012. « Lettres d’un Inconnu » est une petite société créée il y a quelques semaines. Elle propose aux amoureux des mots de recevoir deux fois par mois, par le biais d’un abonnement (6,95 €/mois), une belle lettre dans sa boîte. Cette lettre écrite par un inconnu veut surprendre, bousculer, émouvoir, inspirer. Le but ? « Retrouver la joie d’attendre le facteur… »

~ Ode au thé par le poète Lu Ju~

La première tasse de thé humecte onctueusement
mes lèvres et ma gorge.

La deuxième bannit toute ma solitude.

La troisième dissipe la lourdeur de mon esprit, affinant l’inspiration acquise par tous les livres que j’ai lus.

La quatrième chasse par mes pores la douleur
des afflictions passées.

La cinquième purifie tous les éléments de mon être,
ma chair et mes os.

La sixième m’ouvre le royaume des immortels.

Le septième, ah que ne puis-je en boire davantage !

Je ne perçois plus le souffle du vent qui enfle mes manches.

Transporté par cette douce brise, je gagne les cieux.


Qui est Lu Ju ?

Lu Jung est un poète saltimbanque chinois du VIIIe siècle, qui consacrait l’essentiel de son temps à « pratiquer le thé ». Il en a fait une philosophie, un univers à part entière où il nous entraîne à travers ces quelques lignes. Il est l’auteur du Cha Jing ou classique du thé, premier traité du genre sur cette boisson.

86 mots gourmands sur “Une jolie ode au thé par le poète Lu Ju”

  1. Ygxqxb dit :

    who makes vardenafil – vardenafil vardenafil buy online

  2. Btysuv dit :

    order lyrica – lyrica for sale uk lyrica 50 mg tablets

  3. Smpyrl dit :

    azithromycin 250 mg – buy azithromycin online azithromycin z pack